Vous êtes ici

Recherche dans les textes de "À lire pour vivre"

Mathieu 25

2002-A: Vendredi 33e semaine ordinaire-Mtt 25,1-13 Sainte Cécile

Je manque d’huile. J’entends cette expression chaque semaine en consultation. Elle signifie: je n’ai plus d’énergie pour rien faire. Cette même réalité, -je manque d’huile- nous la retrouvons aussi dans notre vie d’union à Dieu. Ce manque d’huile survient quand nous cessons d’être suspendu à ses lèvres (Lc19, 46) quand nous cessons de manger ce livre au goût de miel ou encore quand le désir, l’enthousiasme de nous asseoir à la table de noces s’estompent tant l’attente est longue.

2002-A: Vendredi 21e semaine ordinaire -Mtt 25, 1-13-invitation imprécise

Dieu nous a appelé a entrer en possession de la gloire de Notre Seigneur Jésus le Christ (2 Th2,14) nous disait Paul cette semaine. Avec réalisme, il invitait ses lecteurs à tenir bon. Pour nous montrer cette gloire, Dieu nous a envoyé son Fils, héritier de toutes choses, reflet resplendissant (Heb 1,13) resplendissement, rayonnement de sa gloire.

2001-C: Vendredi 21e semaine ordinaire-Matt 25 1,13: épouse de Jésus-Christ

Il faut être sourd pour ne pas entendre dans cette parabole l ' itinéraire de nos vies. Il faut être aveugle pour ne pas y voir une description de notre avenir. Oui, le règne de Dieu est là qui nous attend, à l ' aurore de nos longues nuits vécues dans l ' attente de l 'Époux. Voici l 'époux qui vient. À notre regard contemplatif, une invitation à entrer dans une salle de noces, à partager la joie de ce père - Matthieu dit époux - qui marie son fils bien-aimé à l 'épouse que nous sommes.

2000 -B: Vendredi 32e semaine ordinaire -Mtt 25,31-40 s'aligner sur l'inférieur - Élisabeth de Hongrie

Voici l’Époux, sortez à sa rencontre. Ces mots de Matthieu précédant l’Évangile que je viens de lire m’apparaissent bien traduire la vie d’Elisabeth de Hongrie. Parce qu’elle a reconnu l’Époux, ce roi de gloire dans ce peuple des béatitudes, toute sa courte vie d’épouse et de reine fut une sortie dehors à sa rencontre.

2000-B : Vendredi 21e semaine ordinaire- Mtt 25, 1-13 -Sage ou pas ?

Une page que nous connaissons bien. Je l’avoue même, un peu choquante, déboussolante parce qu’elle semble faire l’éloge de l’égoïsme des jeunes filles prévoyantes, ce qui est en contradiction flagrante avec le message de partage que Jésus ne cesse de promouvoir. Cette page de Matthieu n’en est pas une de morale - la capacité ou pas d’attendre quelqu’un - .

1999-A Mtt 25: 1-13 Vendredi 21e semaine ordinaire Sage ou folle ?

Être sage. Être sage à la manière biblique. Cinq vierges sages. Ce n’est pas une question de prévisions, fruits de savantes supputations et calculs scientifiques. Vous ne savez ne le jour ni l’heure. Au sujet de la venue du Seigneur dit Paul (1th5,1) il n’est pas nécessaire de parler de délais ou de dates. Vous savez que ce jour viendra comme un voleur.

1995-C- Mtt 25, 1-13- Vendredi 21e semaine ordinaire- savoir pour désirer

Parler de combat, c'est évoquer l'effort, se donner de la peine pour quelque chose : " J'ai traversé une lutte éprouvante". Parler de combat, c'est aussi parler de vie : " je me bats pour du travail, pour vaincre la maladie, pour plus de justice". L'effort est la condition habituelle de celui, celle qui cherche à grandir, humainement, spirituellement. Lutter parce que je n'ai pas de temps à perdre, lutter parce que la vie se trouve, se retrouve au bout des efforts.

1994-B- Mtt 25, 1-13 Vendredi 21e semaine ordinaire- un étrange bruit

Rester éveillé et attendre le Seigneur ! Voilà dit Grégoire de Nysse l'un de ces grands commandements qui arrache les disciples à la nuit de la foi pour les emporter dans un grand élan de lumière. Vaincre le sommeil, l'apesanteur de la nuit de la foi en faisant de nos journées une recherche de la vraie sagesse dont parle la 1ere lecture.

1993- A- Mtt 25, 1-13 sainte monique, une femme de foi

Comme Marie, une femme Monique qui a cru en son fils même si ce dernier a longtemps refusé les conseils de sa mère. Une femme comme toutes les mères, qui a gravé dans la mémoire de son fils, et ce dès son plus jeune âge, le nom de Jésus. Une femme qui n'a jamais perdu foi en la puissance de la prière qu'elle adressait pour lui à son Dieu. Une femme qui a su tenir, malgré l'interminable nuit, sa lampe allumée.

Pages

S'abonner à Mathieu 25