Vous êtes ici

Recherche dans les textes de "À lire pour vivre"

Hébreux

2019-C-Mc 6, 1-6 -mercredi 4e semaine ordinaire-une parole à désengluer

L’arrivée de l’heure de Dieu, c’est le titre que nous pourrions donner à l’évangile que nous venons d’entendre. Pour éviter toute fausse interprétation de cette arrivée, Jésus reprend des paroles connues des auditeurs du temple, celles du prophète Isaïe. Il confirme que c'est l’heure d’une parole qui relève, remet en marche et redonne la lumière. Les yeux fixés sur lui, les auditeurs du sabbat entendent une déclaration stupéfiante : je suis l’arrivée de cette parole. Voilà la bonne nouvelle qui retentit encore aujourd’hui !

2019-C-Mc 6, 30-34 - samedi 4e semaine ordinaire- apothéose de la rencontre

Qui est celui qui nous invite à l’écart ? Qui est ce Père en qui nous remettons nos vies entre ses mains (Ps 36 1, 6) ? Celui qui nous invite à l’écart, celui qui est notre repos, est un condamné, un bafoué, mis au rang des malfaiteurs. Est-ce bien à ce Dieu crucifié, bafoué, mis au rang des malfaiteurs que nous nous en remettons ? Spontanément, nous nous en remettons au Dieu ressuscité et non à un Dieu bafoué.

2019-C-Mc 9, 2-13- samedi 6e semaine ordinaire- transfiguration

Ce matin, imaginons-nous sur la montagne de l’Olympe, élevée au-dessus des nuées, là où les orages ne pénètrent pas ; là où le sommet jouit d’une si continuelle sérénité que les écrits sur le sable ne s’effacent jamais. Tel est l’environnement des témoins de la transfiguration, environnement contemplatif par excellence. Sublime par excellence.

2019-C-Mc 2, 23-28 -mardi 2e semaine ordinaire- Jésus, un laïc pas comme les autres

Devant la réaction des chefs religieux observant le geste illégal des disciples (nous parlerions aujourd’hui de chrétiens) qui arrachent des épis un jour de sabbat et la réponse de Jésus à ses détracteurs, une évidence s’impose : Jésus est un humain, un humain véritablement humain plutôt qu’un humain mode religieux.

Le comportement de Jésus fait ressortir que la bonne nouvelle, la mentalité nouvelle qu’il veut introduire dans les cœurs, bref que son royaume repose non sur des normes religieuses, mais sur le gros bon sens humain. Jésus a dépassé largement la religion quand il a déclaré : le sabbat a été fait pour l`homme, et non l`homme pour le sabbat (Mc 2, 27).

2019-C-Mc 3, 31-35- mardi 3e semaine ordinaire- vivre comme Marie et Jésus

Le message de Marc est clair et simple : personne n’est exclu de l’accolade de Jésus. Jésus n’est pas une simple personne qui amorce des discussions passionnées. Jésus est là pour offrir sa main à ceux qui lui présentent la leur. Il est là pour indiquer une route aux chercheurs d’un sens à leur vie, comme Nathanaël (Jn 1, 45-51). Il est là pour s’agenouiller devant ceux qui tombent sur le bord de la route (cf. Lc 10, 25-37), pour réconforter un cœur meurtri. Dans le désert, il est là pour nourrir une foule avant de la retourner chez elle (cf. Mc 6, 34-44).

2006-B-Lc 2, 33-35 - Notre-Dame-des douleurs - Hé. 5, 7-9 : :

Hier c’était la fête de la Croix glorieuse. Aujourd’hui nous sommes au pied de cette même Croix avec Marie. Nous sommes au cœur de l’exaltation non de la souffrance mais de l’amour Au cœur de cette passion de l’Amour que j’ai croisé en consultation quand une mère n’en pouvait plus d’être humiliée par le jugement des siens, pointée du doigt à chacune de ses sorties. C’était la mère d’un homme au dossier lourd dans la photo avait fait la une des journaux.

2005-A- Vendredi 3e semaine ordinaire- Mc 4, 26-34 -du grain qui pousse tout seul

Femmes contemplatives, qui êtes-vous ? Je réponds pour vous mais non à votre place : des grains de blé. Cette identité ne doit jamais être perdue. Elle est source de vie. De votre vie. Source qui fait vivre. Ce dont notre monde a besoin, ce n'est pas d'abord de théologiens, d' innovateurs de nouvelles technologies mais des grains de blé.

2005-A Mc 2, 1-12-Vendredi 1e semaine ordinaire- faire voir plus "rien de pareil "

Il a plu a Dieu de nous faire connaître le mystère de sa volonté. De nous faire connaître que nous avons accès au Père, que nous pouvons devenir éternel disait une préface de NOEL, participants de sa déité. Il a plu a Dieu de nous faire " entrer dans le lieu de son repos " et ajoute l'épître aux Hébreux " cette promesse demeure.. pour ceux qui la reçoivent avec foi " . Tout est dit. Pour entendre cette parole-promesse, cette parole-repos, pour que nos yeux soient capables " de ne rien voir de pareil " , il nous faut être "porté" vers Dieu par des hommes et femmes de foi. " Voyant leur foi " . Il s'agit de la foi des porteurs et non celle du paralysé. Personne ne va à Dieu tout seul.

2005- A- Vendredi 2e semaine ordinaire -Mc 3, 13-19 appel à l'enfouissement- les douze

Quelle ineffable et incompréhensible page que cet appel de Jésus ! Elle l'était hier. Elle le demeure aujourd'hui. Quelle joie inexprimable de s'entendre inviter à " gravir la montagne" , à devenir "instrument de choix" (Ac9, 15) pour faire connaître Jésus. ! Cet appel continue la logique de l'Incarnation. "Le Verbe s'est fait chair" . Mais pour annoncer à tous les âges son Royaume, le Verbe de Dieu y associe des hommes et des femmes. Ce sont des "invités", des "appelés" à devenir "pêcheurs d'homme", bâtisseurs d'une Alliance nouvelle (1 ière lect. Héb.8, 6-13) d'une Terre éclatant en feu de Joie.

1997-B-Sainte Anne Mtt 13, 11a-16-17- une foi a raconter

Grâce à la foi . Voilà qui décrit bien la place de cette femme Anne dans cette mouvance vers la plénitude des temps. Grâce à la foi. Anne a entrevu ce jour de la réalisation de la promesse. La folie du mystère annoncée depuis des millénaires habitait le coeur de cette femme. Elle connaissait les Ecritures. Elle vivait par anticipation les joies de l ' heure de Jésus. Anne : une femme fascinée par l ' avenir que lui réservait sa foi, fascination qu' elle a transmise à Marie, à son entourage.

S'abonner à Hébreux