Vous êtes ici

Recherche dans les textes de "À lire pour vivre"

Mathieu 10

2022-C-Mt, 10, 24-33- samedi de la 14e semaine ORDINAIRE- entrons dans la danse divine

À contempler en profondeur ce matin, trois belles images : regarder les oiseaux du ciel, contempler le lys des champs et celle de ne pas servir deux maîtres. Sous ces images, Matthieu présente un Dieu qui n’est pas l’éternel menaçant dont le regard ne broie que du noir. Il présente un Dieu qui sait contempler notre beauté profonde, celle de notre monde ; un Dieu capable d’entrer en relation d’amour avec toute la création.

2022-C-Mt 10, 1-7 -mercredi de la 14e semaine ORDINAIRE-qu'est-ce que ce choix ?

Je suis toujours ému en lisant ce choix de Jésus qui ne s’appuie sur aucun CV remarquable. Jésus ne manifeste aucun intérêt à rechercher des candidats ayant une grande compétence administrative et jouissant d’un leadership reconnu. Il ne recherche pas des candidats reconnus pour leur intelligence supérieure et capables d’entreprendre des études doctorales en science de la religion. En privilégiant des gens ordinaires, sans compétences universitaires, Jésus répond à la question pour vous qui suis-je ? Il laisse voir autrement, Dieu (Raphael Buyse).

2022-C-Mt 10, 7-13-samedi de la 10e semaine ORDINAIRE- n'emportez rien

Nous partageons tous la conviction qu’il faut s’investir beaucoup quand une cause nous tient à cœur, qu’elle soit d’ordre politique, culturel, social, religieux. Tous, nous sommes d’accord pour donner un verre d’eau ou au moins un petit quelque chose aux personnes dans le besoin. C’est humain.

Mais l’évangile nous pousse beaucoup plus loin que d’exprimer nos convictions sur Dieu. Ça peut frôler l’arrogance que de penser savoir donner les bonnes réponses sur ce qui est Jésus, son royaume. Personne ne possède la totalité de la vérité sur Jésus. Affirmer le contraire est irrecevable aujourd’hui.

2021-B-Mt 10, 24-33- samedi 14e semaine ORDINAIRE-Jésus, mentor

Suite à un décès d’une femme de grande foi, j’entendais quelqu’un m’exprimer qu’elle était son mentor. Dans les moments difficiles de son ministère auprès des jeunes, elle s’empressait de la consulter. Cette personne était une référence, une guide pleine de sagesse, son accompagnatrice. Comme tout mentor, elle se tenait en avant d’elle. Elle lui traçait le chemin. Le sentiment de sa présence lui redonnait confiance et la relançait dans son travail d’éveil à la foi.

2021-B-Mt 10, 1-7 -mercredi 14e semaine ORDINAIRE- le temps des laïcs

On peut sans doute exprimer sans se tromper que le choix de Jésus manque de rigueur. Alors que les critères de sélection pour un poste de dirigeant ne cessent de se perfectionner : école de formation reconnue, degré obtenu, origine familiale, réputation du candidat, lettres de noblesse, CV impressionnant, Jésus n’exige rien de cela.

Aujourd’hui pour choisir le meilleur candidat, on organise des conventions, des séminaires ; on frappe aux portes universitaires ; on fait appel à des chasseurs de têtes. Pour Jésus, le seul et unique critère qui motive son choix est leur gros bon sens et une bonne capacité d’avoir du flair.

2020-B-Mt 10, 17-22- martyr de saint Étienne- se dé-coincider de soi-même

Le philosophe François Jullien[1] fait remarquer que la première fêlure, qu’il appelle dé-coïncidence, se trouve en Dieu : le Verbe était auprès de Dieu, et le Verbe était Dieu (Jn 1, 1). Dieu est séparé de lui-même. Il éprouve ce que nous connaissons bien depuis quelques semaines, la distanciation physique qui est autre chose qu’une distanciation sociale que favorise l’individualisme qui construit des murs. Séparation nécessaire pour nous faire expérimenter sa manière de vivre. Le Père s’est dé-coïncidé de son fils pour nous montrer ce qu’est une vie déconfinée de soi-même.

2018-B-Mt 10, 34-42; 11,1- lundi 15e semaine ordinaire - je vous fais moi

Vraiment, qu'a donc ce Jésus de si différent des autres pour enlever notre moi et l’intégrer dans un moi plus grand (Benoit XVI) ? Pour ne plus coller à soi-même (André Louf), se décoller de soi-même ? Songeons à cette question du Cantique des cantiques : qu'a donc ton bien-aimé de plus que les autres? (Ct 5, 9). Ce qu’il a de meilleur à nous offrir ce messie est de passer d’une vie égocentrique à une vie théocentrique.

2017-A-Mt 10, 1-7; Ps 32 -mercredi 14e semaine ordinaire - une dignité qui enrichit

Le Seigneur a déjoué le plan des nations (Ps 32(33). À chaque fois que je lis ce psaume, que je prie cet évangile, une évidence me vient : Jésus est déroutant. Il déjoue le plan de bien du monde; il n’envoie pas ses disciples faire du tourisme. S'il les envoie sans avoir, sans argent, sans rien, c'est justement pour ne pas les tenter de se procurer tous ces gadgets si alléchants que tout touriste rencontre sur la route et se procure aussi.

2016-C-Mtt 10,7-13 - apôtre Barnabé, un choix étonnant

À vue d'œil, Barnabé n'avait rien de spécial pour être choisi par Dieu. À vue de Dieu, il en était tout autrement. Qu'il se nomme Matthieu le Publicain, Pierre le lâche, Judas le traître ou Barnabé le dernier né des apôtres, Jésus choisit pour marcher avec lui, des êtres qui n'ont rien de spécial, des gens bien ordinaires. Si Barnabé n'aimait pas ses imperfections, quelqu'un, Jésus, les a aimés pour lui.

2015-C-Mt10, 17-22 - saint Étienne:

Quel mystère ! Un Dieu vient faire l'expérience de notre humanité. Au début du livre de la genèse, Dieu est sorti de lui-même pour entrer en dialogue avec Adam qui se cachait, avec Abraham qui l'a reçu chez lui et qui devient le premier d'une multitude de peuples. Au début des temps nouveaux, Dieu en personne, par son Fils, en s'abaissant jusqu'à nous, vient poursuivre ce dialogue fondateur. Désormais Dieu ne peut plus être considéré comme un principe abstrait mais comme Quelqu'un en conversation d'amitié avec nous.

Pages

S'abonner à Mathieu 10