Vous êtes ici

Recherche dans les textes de "À lire pour vivre"

Saints d'ici

201-C- Lc 22, 24-30 bienheureuse Marie Léonie- servir, c’est régner

Nous venons d’entendre l’histoire de notre rôle dans l’Église. Ce matin, Jésus nous demande : où est notre priorité ? La recherche de notre rôle est révélatrice de notre état d’âme. La priorité du disciple n’est pas de renier ses parents, sa famille, mais bien de se maintenir en état de service. La plus haute distinction qui puisse être accordée à un chrétien, la plus grande promotion que nous puissions lui reconnaître, c’est un certificat attestant la qualité de son service. Pas n’importe lequel. Le service des petits gestes de rien qui fait tellement de bien

2019-C-Jn 15, 9-15- sainte Marguerite Bourgeois - une bonne tasse de thé

C’est facile de préparer une tasse de thé. Il suffit de faire bouillir de l’eau. Mais une bonne tasse de thé demande du temps et de la patience. Il faut laisser infuser. Marguerite Bourgeois est pour nous une bonne tasse de thé. Elle n’hésite pas à prendre tout le temps nécessaire pour se laisser infuser par la présence de Dieu. Pour vivre en permanence en Dieu. Ce ne fut pas subito presto.

2018-B-Jn15, 1-8; 1 Jn 5, 1-5- Mère Marie Rose, humble servante de Dieu

Voilà une belle surprise de Dieu: cette femme que Dieu par la voix de l’évêque de Montréal, a sortie d’un presbytère pour répondre à un urgent besoin, celui de prendre en charge l’éducation des enfants ! Quel cadeau inestimable Dieu a-t-il donné à notre Église en suscitant, dans le cœur d’une femme tout simple, l’appel à fonder une communauté vouée à l’enseignement des enfants ! Pas n’importe lesquels. Les plus démunis.

2017-A-Jn 19, 25-37 Padre Pio, transparent de Dieu

Près de la Croix se tenaient sa mère, Marie, femme de Cléophas, et Marie Madeleine. Ces femmes ont vécu la passion de Jésus jusqu’au fond de leur cœur, jusque dans les terreurs de la mort, pendant que Jésus souffrait dans son corps sur la croix.

Aujourd’hui, la liturgie nous fait contempler quelqu’un, Padre Pio, dont on a dit qu’il était un transparent de Dieu. Durant plus de cinquante ans, il a vécu non près de la croix, mais sur la Croix. Il a vécu avec les plaies de Jésus sans rien en dire parce que se jugeant indigne d’un tel honneur.

2017-A-Lc 9, 1-6 - Frédéric Janssoone

Voilà quelqu’un qui a vu Dieu. Il a été marqué par ses douze ans passés en terre sainte. . Il est tombé en amour avec la terre de Jésus. Il a fait corps avec cette terre pour mieux faire corps avec le Christ. Il a profondément rencontré Dieu, il l'a contemplé, se cachant sous le nuage à la manière de Moïse; il a vraiment compris qu’il ne pouvait le voir face à face, mais seulement de dos, sinon Dieu ne serait plus désirable; ainsi sa vie fut une incessante expérience de sa présence en lui.

2017-A- Lc 1, 57-66.80- saint Jean-Baptiste- mission de délier les langues

Entrer dans le Saint des Saints pour exercer l’acte liturgique n’arrive qu’une seule fois dans la vie d’un grand prêtre. Zacharie ignore donc ce qu’il va vivre; et comment ressortira-t-il de ce lieu. Il se sait proche de Dieu, mais ignore tout de ce qui se passe et se vit dans le Saint des Saints. Personne ne mentionne le déroulement des rites en usage durant les heures de service. Tout se vit dans la plus grande intimité avec Dieu.

2017-A- Frère André

On parle beaucoup de petitesse dans l’évangile. La question demeure: est-ce une utopie que ce chemin ? Quand on parle de la petitesse de Jésus, on ajoute généralement : mais lui, c’est possible parce qu’il était Dieu. Dans notre monde où la priorité est le succès, la gloire, peu de gens souhaitent se faire petits. Cet appel est pour les autres.

2016-C-Mtt 25, 31-40- Bienheureuse Mère Émilie Gamelin

Tout humain, croyant ou pas, soupçonne qu'il a un grand besoin d'aimer, une grande soif d'aimer. Cela s'exprime par différents chemins. Mère Gamelin trouva ce chemin dans sa proximité avec les maganés, les sourds-muets, les vieillards, les malades mentaux. C'est près d'eux qu'elle a planté sa tente (Ap 21, 3). La terre sacrée de l'autre (EG # 32) était sa résidence principale

2016-C-Lc 12, 35-38 - Mgr Moreau, un écrivain de l'Évangile avec des mots de la modernité

Qu'est-ce que nous chérissons le plus dans l'Évangile ? Mgr Moreau donne sa réponse: l'instauration d'une justice sociale qui donne de la dignité à toute personne. C'est toujours impressionnant d'observer que ceux qui ont des yeux contemplatifs, des yeux de priants atteignent un degré exceptionnel d'implication sociale. Toute vie de prière vraie, authentique se juge par son degré d'incarnation (Séraphin de Sarov).

Pages

S'abonner à Saints d'ici