Vous êtes ici

Recherche dans les textes de "À lire pour vivre"

Saints d'ici

2022-C-Mt 25, 31-40-bienheureuse Émilie Tavernier-Gamelin- une terre de rencontre

Quelle est la beauté de la vie, si l’on ne va pas en profondeur se demande le poète Abai, cité par le pape lors de sa rencontre avec les chefs religieux du monde en septembre dernier[1]. C’est une question perpétuelle à se poser. Une question dont une réponse surgit dans la vie d’une femme géante de l’histoire du Québec.

2022-C-Jn 15, 9-17 - Marguerite BOURGEOIS, une poétesse sociale

Des mots reviennent régulièrement dans les discours du pape : sors, laisse-toi envahir par l’émerveillement, refuse la paralysie de la normalité, sors de toi-même pour t’unir aux autres (EG #8), sors de ton confort (EG #20), se donner un esprit de l’élargissement (Grèce, déc.2021). Le pape répète constamment qu’il ne privilégie pas une stratégie de la reproduction, mais une stratégie missionnaire de sortie (Christoph Theobald)[1]. Pour le pape François, annoncer l’Évangile ne consiste pas à attirer les gens à nous, cela s’appelle du prosélytisme, mais à aller loger chez eux pour y développer l’apostolat de l’oreille. Sortir, décentrement, désappropriation de soi sont les mots-clés d’une spiritualité évangélique.

2021-B-Mt 25, 31-40 - Marguerite d'Youville

Observons d’abord la contradiction notoire qui saute aux yeux et qui traverse le texte : d’un côté, l’extrême compassion du roi à l’égard des pauvres, de l’autre, son extrême cruauté. Longtemps, cette parabole a alimenté une pastorale de la peur. On parlait plus du péché que du pardon ; plus du juge que du Père, plus de l’enfer que du Paradis. On taisait l’affirmation de Paul qui écrivait que là où abonde le péché, là surabonde la grâce (Cf. Rm 5, 20). Ce même Paul écrit aux Corinthiens que l’amour ne passera jamais, qu’il est patient, qu’il ne fait rien d’inconvenant, n’entretient pas de rancune, ne se réjouit pas de ce qui est injuste.

2021-B-Jn 15, 1-8- samedi de la 22e semaine ORDINAIRE- Dina Bélanger, une vie dans le Christ

Nous vivons dans un univers en interaction, un univers où tout se tient. Tout est lié, écrit le pape dans Laudatio Si. Aujourd’hui nous comprenons mieux la réalité quand elle est située dans son environnement. Pour nous dire cela, l’évangile utilise un mot très fort : demeurer. Nous comprenons mieux notre identité humaine et chrétienne quand nous la regardons dans son environnement, j’ajoute le mot, divin.

2021-B-Mt 11, 25-30 - Frère André

Il est facile de lier la naissance de Jésus avec celle du Frère André dont l’Église du Québec fait aujourd’hui mémoire. Comme le précise la lettre apostolique du pape François, annonçant l’année de saint Joseph (2020-2021), Joseph et le frère André ne rêvaient pas à de grandes choses. Ils étaient heureux de rendre les autres heureux, de rendre service, d’avoir été choisis pour servir en sa présence, comme le dit une prière eucharistique. Pour l’exprimer en termes sportifs, ils se remettaient au jeu avec empressement sans porter attention à leur fatigue. Ils ont ramé avec confiance contre vents et marées sur la mer agitée de la vie.

2020-A-Jn 12, 24-26- martyrs canadiens- n'être rien pour le tout

Quand je regarde avec les yeux des premiers habitants de ce pays d’ici, les premiers chrétiens évangélisateurs ont été perçus comme des «étranges étrangers» menaçants, venus d’un autre monde changer leur monde, leur culture, leur foi. Observés à tard ou à raison comme des conquérants pilleurs de leur valeur, exploiteurs de leur terre, imposant leur culture et leur religion, on cherchait à les tuer. C'est une attitude naturelle que de s’opposer à tout ce qui vient de l'extérieur. On préfère s’attacher à nos visions de la vie, nos connaissances.

2019-C- Lc 22, 24-30 bienheureuse Marie Léonie- servir, c’est régner

Nous venons d’entendre l’histoire de notre rôle dans l’Église. Ce matin, Jésus nous demande : où est notre priorité ? La recherche de notre rôle est révélatrice de notre état d’âme. La priorité du disciple n’est pas de renier ses parents, sa famille, mais bien de se maintenir en état de service. La plus haute distinction qui puisse être accordée à un chrétien, la plus grande promotion que nous puissions lui reconnaître, c’est un certificat attestant la qualité de son service. Pas n’importe lequel. Le service des petits gestes de rien qui fait tellement de bien

2019-C-Jn 15, 9-15- sainte Marguerite Bourgeois - une bonne tasse de thé

C’est facile de préparer une tasse de thé. Il suffit de faire bouillir de l’eau. Mais une bonne tasse de thé demande du temps et de la patience. Il faut laisser infuser. Marguerite Bourgeois est pour nous une bonne tasse de thé. Elle n’hésite pas à prendre tout le temps nécessaire pour se laisser infuser par la présence de Dieu. Pour vivre en permanence en Dieu. Ce ne fut pas subito presto.

2018-B-Jn15, 1-8; 1 Jn 5, 1-5- Mère Marie Rose, humble servante de Dieu

Voilà une belle surprise de Dieu: cette femme que Dieu par la voix de l’évêque de Montréal, a sortie d’un presbytère pour répondre à un urgent besoin, celui de prendre en charge l’éducation des enfants ! Quel cadeau inestimable Dieu a-t-il donné à notre Église en suscitant, dans le cœur d’une femme tout simple, l’appel à fonder une communauté vouée à l’enseignement des enfants ! Pas n’importe lesquels. Les plus démunis.

2017-A-Jn 19, 25-37 Padre Pio, transparent de Dieu

Près de la Croix se tenaient sa mère, Marie, femme de Cléophas, et Marie Madeleine. Ces femmes ont vécu la passion de Jésus jusqu’au fond de leur cœur, jusque dans les terreurs de la mort, pendant que Jésus souffrait dans son corps sur la croix.

Aujourd’hui, la liturgie nous fait contempler quelqu’un, Padre Pio, dont on a dit qu’il était un transparent de Dieu. Durant plus de cinquante ans, il a vécu non près de la croix, mais sur la Croix. Il a vécu avec les plaies de Jésus sans rien en dire parce que se jugeant indigne d’un tel honneur.

Pages

S'abonner à Saints d'ici