Vous êtes ici

Recherche dans les textes de "À lire pour vivre"

Mathieu 8

2018-B-Mt. 8, 5-17-samedi 12e semaine ordinaire -ministère de présence

En début de son imitation de Jésus-Christ, l’auteur, Thomas a Kempis (1379-1471) écrit : vanité que de viser les honneurs et de se faire valoir ; […] applique-toi à retirer ton cœur de l’amour des réalités visibles. Voilà qui décrit bien cet homme qui détenait beaucoup de pouvoir dans ses mains. Mais sa seule gloriole était de s’en remettre à quelqu’un d’autre.

2017-A-Mt 8, 28-34- mercredi 13e semaine ordinaire- suis-je un possédé ?

Un pauvre crie, le Seigneur entend; c'est ce que nous venons d'exprimer dans l'acclamation. Quand ils virent Jésus, ils se mirent à crier (Mt 8, 29), dit Matthieu. Surgit en moi cette question, mais qui est ce pauvre qui crie? Quel est son visage ? Qui sont ces possédés tellement dangereux que personne ne peut s'approcher d'eux tant ils sont agressifs ?

2015-B- Mt 8, 23-27-mardi 13e semaine ordinaire- tempête apaisée ou l'inimaginable humain

Nous affirmons sans trop de peine que Jésus est toujours avec nous. Affirmation théorique parce que quand vient la tempête, il semble ne plus être avec nous. C'est ce qu'éprouvent les disciples. Jésus dort (8, 23) au moment où justement ce n’est pas le temps de dormir.

Dans le calme revenu, la panique dissipée, une question, une question qui a dû faire souffrir Jésus à poser : mais où est votre foi ?

2015-B-Mt 8, 5-17- samedi 12e semaine ordinaire- Une indignité qui attire Jésus

Vous en conviendrez, il y a des choses belles en dehors de Jésus. Il y a des choses belles en dehors de la foi. Les chrétiens ne sont pas seuls à trouver qu'il y a du beau dans le monde. On peut être heureux, réussir sa vie, sans croire. Dieu nous a fait tel que la vie, sans la foi chrétienne, peut être accomplissement. On n'a pas besoin de la foi pour vivre en humain, vraiment humain. Elle n'est pas essentielle. Elle est radicalement précieuse et permet de vivre de manière radicalement neuve (Fossion André, Dieu indésirable, Novalis, 2010, p.25). De cela, nous sommes tous les jours témoins.

2012-C-Mtt 8, 5-11- Lundi 1e semaine Avent- un athée qui enflamme Jésus de joie

Si nous écoutons en profondeur ce texte décrivant l'itinéraire parcouru par le centurion romain, nous percevrons avec étonnement que le miracle, ici, n'est pas celui que l'on pense, la guérison de l'enfant. Il n'est pas de l'ordre du visible. L'étonnante puissance de Jésus ouvrant ici un chemin à notre avent et auquel nous sommes si peu attentifs, n'est pas de l'ordre du sensible, mais de l'invisible qui se vit dans le cœur du centurion.

2011-A-Mtt 8, 18-22 - Lundi 13e semaine ordinaire -mode tendance

Ce qui devrait attirer notre regard dans l'évangile, ce qui est mode tendance pour utiliser le langage d'aujourd'hui, c'est que Jésus ne dit que ce qu'il signe de sa vie. Si les renards ont des terriers, les oiseaux du ciel des nids, Jésus lui, l'incréé, de riche qu'il était, n'a pas d'endroit au reposer sa tête. Jésus nous instruit autant par sa manière de vivre que par sa parole.

2010-A -Mtt 8, 5-11 - Lundi 1e semaine Avent- le centurion romain

Il y a chez le centurion le pressentiment que Dieu n'habite que là où il n'y a que de la perfection. Que de la sainteté. Le centurion intuitionne de se trouver devant le mystère de la grandeur de Dieu, le mystère du Verbe fait chair, ce Verbe qui s'est abrégé (Origène, in Verbum Domini, # 15). Ne viens pas chez moi, je ne suis pas beau.

2008-B-Mtt 8, 5-11- Lundi 1e semaine Avent - Centurion et sa demande

Ce qui est beau dans cette démarche du Centurion, c’est qu’il ne se regarde pas. Il ne s’arrête pas à sa position sociale de chef important. Son regard se dirige plutôt vers son serviteur malade, vers Jésus. Il s’oublie. Ce qui est beau, c’est l’humilité de cet homme d’affaires, influent qui s’en remet entre les mains d’un Autre, de l’Autre. Ce qui est beau, c’est sa liberté face à son statut social

2008-A-Mtt 8, 1-14 - Vendredi 12e semaine ordinaire- Le lépreux- histoire d’un face à face

Pour terminer mes «visitations» chez vous, une page d’une grande sobriété, marquée par un face à face inouï entre deux «désobéissants» à la loi : le lépreux qui en courant vers Jésus, ne respecte pas la loi et Jésus qui en allant vers lui, ne fait pas mieux. Face à face unique entre deux «têtus» : le lépreux «veut» être guéri envers et contre tout «si tu veux» et Jésus «veut» aussi lui manifester toute sa compassion. «Je le veux».

1997-B-Mtt 8, 1-4-Vendredi 12e semaine ordinaire - le lépreux purifié

Voilà un beau geste qui dit le Dieu en qui nous croyons. Là où l' image de la personne humaine est déformée, bafouée, ridiculisée, Dieu en Jésus s ' indigne. " Ce Dieu né d ' une femme " ( St Cyrille) " ce seul Fils " s ' est fait intolérant devant l' oppression que faisait peser sur elle d ' autres personnes. Pour la Bible, le lépreux, image du rejeté par excellence, est avant tout un opprimé qui révolte Jésus, " Homme et Verbe " (St Cyrille). En lui redonnant la vie, Jésus nous dit quelque chose de son identité.

Pages

S'abonner à Mathieu 8