Vous êtes ici

Recherche dans les textes de "À lire pour vivre"

Mathieu 16

2019-C-Mt 16, 13-19- Pierre et Paul- que faut-il pour construire l'Église?

Mon regard, ce matin, ne se porte pas sur la contribution de Pierre et Paul dans l’Église naissante. Il se porte plutôt sur les moyens que Dieu choisit pour inaugurer son Église. Et ces moyens, nous les vivons de plein fouet aujourd’hui.

Quand Pierre entendit Jésus lui déclarer tu es Pierre et sur cette pierre je bâtirai mon Église, il fut sans doute envahi d’une grande fierté. Qui suis-je, se demandait-il, pour recevoir un tel honneur ? Aussitôt, propulsé comme un nouveau-né par cet honneur, il s’est mis au travail pour bâtir, construire et édifier un projet qui lui tenait à cœur.

2014-A- Mt 16, 13-20 21e dimanche ordinaire - pour vous, qui suis-je ?

Aucunement question d'un vaste sondage. Jésus n'a aucun souci de savoir quelle est sa renommée, ni de vérifier sa côte de popularité. Non, une question piège, mais une question qui ouvre sur la grandeur de Jésus. Saint Paul vient de nous dire : Ô abîme de la richesse, de la sagesse et de la science de Dieu ! Que ses décrets sont insondables et ses voies incompréhensibles ! (Rm 11, 33). Paul est saisi jusque dans ses entrailles, il est comme pris de vertige devant l'immensité de ce qui le dépasse.

2014-A-Mt 16, 21-27- 22e dimanche ordinaire - suivre Jésus

En ce dernier dimanche de notre été qui marque la fin de nos rendez-vous, il est bon et doux, comme dit un psaume (133,1), de nous retrouver ensembles, en amis de Jésus, pour rendre grâce à Dieu pour ces rendez-vous eucharistiques. Pour sa Parole qu'il a semée dans nos vies. Il est bon de nous demander en nous quittant ce que signifie pour nous de suivre Jésus. Ce que signifie être chrétien et croyant.

2014-A-Mtt 16, 13-19 - Chaire de saint Pierre - une Pierre...d'achoppement

C'est un beau jeu de mot en français : Pierre et pierre. Mais Jésus ne parlait pas cette langue. Matthieu (4, 18) écrit que Jésus vit Simon appelé Pierre. Il laisse entendre que c'était son surnom. Jean (1, 35-42), lui, écrit : Tu es Simon, le fils de Jean ; tu t'appelleras Képhas (ce qui veut dire pierre). Simon ou Pierre ? Ne croyons pas savoir tout de ce texte qui se termine par deux petites surprises : ce que tu auras lié sur terre. Je te donne les clés du Royaume, avant de l'avoir entendu !

2011-A-Mtt 16, 13-20- Dimanche 21e semaine ordinaire - Qui suis-je ?

Je commence par une histoire qui vient d’une ancienne littérature monastique. Un professeur se rendit un jour dans un lointain monastère parce qu’il y avait là un vieux moine dont la réputation était de poser la vraie question à tous les chercheurs de Dieu qui le consultaient. Saint homme, dit le professeur, donnez-moi une question qui va renouveler ma vie ? Le vieux moine lui dit : qu'est-ce qu'ils ont besoin ?

2011-A- Mt 16, 21-27- Dimanche 22e semaine ordinaire - renoncement ou accomplissement

Qu'est-ce qui est prodigieusement stimulant dans ce texte qui parle de renoncement? Si nous recevons les textes de ce jour avec des yeux tout axés sur une vie facile, la bonne nouvelle de l'Évangile en est plutôt déroutante. Beaucoup ont l'impression qu'adhérer à Jésus, c'est s'inscrire dans un mouvement de vie austère : elle est dure, cette parole! Qui peut l'écouter ? (Jn 6, 60)

2010-C-Mtt 16, 13-19- Lundi 1e semaine carême - Qui suis-je ? qui sommes-nous?

S’il est une question aujourd’hui qui fait la une des journaux d’ici et d’ailleurs, c’est bien celle de notre identité. Elle suscite beaucoup préoccupation autour de nous. Mais chez Jésus, et le passage de Matthieu que nous venons d’entendre le montre, sa question-demande ne dégage aucunement qu’il est tourmenté par son identité. Nous connaissons bien la réponse de Pierre mais est-ce que nous réalisons que dans sa réponse à Pierre, Jésus donne de l’avenir à notre identité. Sur Pierre, sur nous, Jésus bâtit son Église. Voilà notre identité.

2009-B - Solennité Pierre et Paul Mtt 16, 13-19 des initiateurs de foi

Quelle belle surprise de l’Esprit et quelle joie aussi que de fêter ensemble ce deux colonnes de l’Église que sont Pierre et Paul. Pierre dira la préface tantôt, fut le premier à confesser la foi et s’adressa aux fils d’Israël. Paul l’a mise en lumière et fit connaître aux nations l’Évangile du salut. L’un et l’autre ont travaillé, chacun selon sa grâce, à rassembler l’unique famille du Christ.

2008-A : Chaire de Pierre et Paul - Mtt 16, 13-19

Deux regards sont posés sur Jésus. Un regard humain, celui de la foule ; un regard inspiré par l’Esprit de Dieu, celui de Pierre. Le premier, ce n’est pas banal, voit en Jésus un prophète, quelqu’un qui parle au nom de Dieu. Le second reconnaît en Jésus beaucoup plus, infiniment plus qu’un prophète. Il reconnaît en Jésus, le Fils du Père. Le « Je Suis ».

2007-C-Solennité Pierre et Paul -Mtt 16, 13-20 le ministère de l'échec

En cette solennité des Apôtres Pierre et Paul, nous pourrions contempler, qu’ « il n’y a rien de plus beau que d’être rejoints, surpris par l’Évangile, par le Christ, qu’il n’y a rien de plus beau que de Le connaître et de communiquer aux autres (notre) amitié avec Lui » (Benoît XV1 dans sa lettre post-synodale #80). Nous pourrions aussi en profiter pour rendre hommage à «nos illustres maîtres et martyrs, flambeaux placés par Dieu dans le corps de son Église (St Bernard) »

Pages

S'abonner à Mathieu 16