Vous êtes ici

Recherche dans les textes de "À lire pour vivre"

Mathieu 1

2022-C- Mt 1, 16.18-21.24a - saint Joseph- avoir un coeur de Père

Le samedi est jour dédié à Marie. Le mercredi et cela est moins souligné, est dédié à saint Joseph. Nous célébrons, ce matin, celui qui fut après Dieu, le premier amour de Marie, celui qui a tenu la première place dans son cœur. Marie et Joseph ne formaient qu’un seul cœur, un seul corps et qu’une seule âme (Cf. Ac 4, 32). Allons plus loin, Marie, Joseph et Jésus, il y a trois cœurs qui ne sont qu’un cœur (Jean Eudes).

2021-C-Mt 1, 18-24 - samedi de la 3e semaine de l'AVENT- une généalogie dérangeante

Donne-moi un point d’appui et je soulèverai le monde, disait Archimède. Impossible de grandir sans d’abord être ancré sur une terre « mère ». Qu’il s’agisse de la genèse de l’univers, de la naissance d’un enfant, de la création d’une œuvre d’art, de l’amour humain, tout repose sur un point d’appui. De génération en génération. La création n’est pas achevée. Elle est en perpétuelle évolution (Cf. Benoît XV1).

2021-B-Mt 1, 1-16.18-23 -mercredi de la 23e semaine ordinaire- Marie, naissance de l'effacement

La liturgie ne célèbre que deux naissances, celle de Jean-Baptiste et celle de Marie comme pour nous dire que la beauté d’une vie est dans l’effacement. L’un et l’autre nous disent la même chose : écoutez-le. Faites tout ce qu’il vous dira. Ils ne désirent aucunement se faire admirer : il faut que je décroisse, dit Jean-Baptiste. Il s’est penché son humble servante, chante Marie.

2016-A-Mtt.1, 1-1- samedi 3e semaine Avent- voici le temps de la miséricorde

En lisant La joie de l’amour, je fus étonné, voire surpris, de réaliser comment cette généalogie est faite de situations imparfaites, d’échecs, de ruptures familiales. Aucune ne répond aux critères de bonnes mœurs. Jésus est né d’une longue lignée d’imparfaits. Il est d’une lignée de gens qui s’aimaient mal, au milieu d’une complexité de situations familiales. Cette lignée aux mœurs quelquefois douteuses, est le chemin qui annonce l’arrivée de celui qui essuiera toute larme de leurs yeux: de mort, il n’y en aura plus; de pleurs, de cris et de peine (Ap 21,4).

2016-C- Mtt 1, 18-24 - saint Joseph- ou prendre chez soi Dieu pour être «gardien» de Dieu

Joseph, un homme que Dieu a formé pour Marie. Il fut voulu par Dieu autant que Marie. Sa décision de ne pas la renvoyer en secret est aussi importante que le Oui de Marie dans l'incarnation de Jésus. Joseph n'est pas un accessoire, mais un pilier dans le projet de Dieu de nous donner son Fils.

2015-B- Mtt.1, 18b-23 - 1ière semaine Noël-saint nom de Jésus

Ton nom est un parfum répandu (Ct 1, 3). Le simple fait de prononcer ce nom devrait nous faire tressaillir de joie. Que ton nom soit notre joie. Que ton nom me sanctifie. Que devant ce nom nos langues se taisent, que le silence nous habite parce que le secret de ton nom est à moi (cf. Is 24, 26). Mon secret est à moi. Puissions-nous, ce matin, dire dans les mots des Cantiques (Ct 3, 4) je l'ai tenu [ce nom] et je ne le lâcherai pas.

2011-B - Mtt 1, 1-18 Jeudi 23e semaine ordinaire- nativité de Marie

Qui est celle-ci demande l'Esprit Saint lorsque Marie vient au monde. Qui est celle qui s'avance ? Elle surgit comme l'aurore, elle est belle comme la lune, resplendissante comme le soleil (Ct 6,10).

Surgir avant l'aurore. Voilà bien ce qu'a été Marie. Au début du premier matin du monde, le Créateur était heureux de voir en nous l'image de son image (St Damascène). Quoi de plus beau pour une créature que de ressembler à son créateur !

2008- C-Mtt. 1, 16-18,21.24 Saint Joseph-

Aujourd'hui nous ne rêvons que d'actions éclatantes, de visibilités, d'exploits. Devant nos yeux, un homme dont la seule réussite fut l'effacement. L'enfouissement en Dieu. Exploit difficile à comprendre pour nous. Pourtant c'est cette réussite là qui nous fait Évangile. Devenir effacement, devenir Évangile, c'est la même chose. Pour comprendre cela, il faut consacrer beaucoup de temps à nous retirer à l'écart pour connaître et imiter ce Jésus.

2007- A : Mtt 1, 18-24 Dimanche 4e semaine Avent - : Comportements déraisonnables

« Si vous ne croyez pas, vous ne comprendrez pas », disait Augustin devant le mystère de Noël. À l’heure où l’on parle tant des accommodations raisonnables, nous voici comme croyants devant des comportements déraisonnables. Au lendemain de la publication des orientations gouvernementales concernant le programme de culture religieuse que l’État veut implanter en septembre prochain, le chef de l’opposition s’y opposait parce cela allait « mélanger » les enfants. Il y faisait allusion à une culture religieuse plutôt méconnue ici et qui transformait le Dieu en fée. Il demandait un moratoire. Mais ce comportement déraisonnable est la bonne nouvelle à offrir à notre monde. C’est le chemin de l’Évangile.

Pages

S'abonner à Mathieu 1