Vous êtes ici

Recherche dans les textes de "À lire pour vivre"

Funérailles

2021-B- Jn 12, 24-26- Sa renommée de chrétien ne faisait aucun doute

Qui ne connaît pas Léo ? Nous avons tous un regard différent, «personnalisé» sur lui. Je vous offre le mien. Mais tous nos regards se rejoignent dans cette affirmation : Léo fut une action catholique vivante. Le mot catholique, disait le pape à des membres de l’Action catholique, signifie se faire proche[…], mais de tous[1]. Sa manière de vivre fut accomplissement d’un voir, d’un juger et d’un agir tel qu’il l’avait appris dans l’action catholique.

2021-B-Mt 11, 25-30- funérailles d'une religieuse contemplative- femme de lumière

C’était le 19 octobre 1962, Sœur Pacelli, étendue devant l'autel, demandait à Dieu de renouveler sa consécration baptismale par la profession religieuse dans l’Ordre de Sainte Claire. Elle demandait la miséricorde de pouvoir prêcher par toute sa vie l’inouï de l’Évangile de la Vie. Elle répondait à l’appel de Jésus : voulez-vous être à moi ? Elle s’est alors mise à la recherche de la pente du bien, pour citer Marie de l’Incarnation, dont elle fut une grande passionnée pour son mariage apostolique.

2020- LITURGIE DE LA PAROLE AU SALON FUNÉRAIRE

Venez vivre dans l’espace divin l’Odyssée de votre raison d’être, écrivait récemment Pierre Marie Varennes dans un petit livre oser entrer dans la vie éternelle. Notre raison d’être, notre raison de vivre est de passer du souviens-toi que tu es mortel à souviens-toi que tu es éternel. Ce n’est pas parce que nous sommes mortels que nous cessons d’être éternels. Nous sommes la poussière aimée de Dieu, une poussière précieuse, destinée à vivre pour toujours. Nous sommes la poussière qui contient les rêves de Dieu […] Si nous nous laissons modeler par les mains de Dieu nous devenons une merveille, disait le pape François, au commencement du carême (26/02/20).

2019-C- Jn 6, 35-40- homélie pour funérailles- tu es éternel

Chacun d’entre nous avons un regard différent sur la célébration qui nous réunit ensemble. Pierre lui-même avait son propre regard sur les événements.

Je vous partage mon regard sur le sens de notre rassemblement. Un autre porterait un regard différent. Il y a plusieurs regards sur un même événement.

D’abord, une affirmation : au souviens-toi que tu es poussière, on doit ajouter : souviens-toi que tu es éternel. Grégoire le Grand affirmait: tu es terre et tu es monté au Ciel avec le Christ. La foi chrétienne est un vaccin contre la mort. Elle nous fait voir la mort avec les yeux de Jésus et non avec les nôtres, avec des yeux projetés vers l’avenir, des yeux de Pâques. Jésus le confirme avec une phrase explosive : celui qui vient à moi, je ne vais pas le jeter dehors (Jn 6, 37-40).

2019-C-Mt 25, 31-46 - commémoration des défunts- rien n'est plus clair que le doute

Les éditions Magnificat publiaient récemment un numéro spécial qui a fait figure d’ovni dans les éditions religieuses[1]. L’auteur offre un parcours qui part d’un monde fini et qui débouche sur un univers infini, divin. Venez vivre, écrit l’auteur responsable du Magnificat, dans l’espace divin l’Odyssée de votre raison d’être ! Et notre raison d’être est de passer du souviens-toi que tu es mortel à souviens-toi que tu es éternel. Quelle transformation de nos regards que ce passage d’un souvenir mortel à un souvenir éternel !

2019-C- Jn 5, 24-25, 28-30 - pour un grand priant

Commençons par faire mémoire, dans notre coeur, de tout ce qu'il y a eu de beau, de grand, de vrai dans la vie de Robert. Ce qu'il a cherché à être au milieu des siens. Faire mémoire apporte un peu de soulagement à Louise, à ses enfants. Faire mémoire fait reculer un peu, si possible, la tristesse, redynamise la vie qui se poursuit. Prenons un instant de silence, faisons mémoire de l’amour de Robert pour les siens, de sa proximité, de sa disponibilité, de son grand cœur.

2018-C-Jn 15, 15-17- funérailles- un vie offrande

Il est déjà venu en prenant la condition humaine […]; il reviendra de nouveau pour nous rendre participants de sa divinité. Tel est la foi chrétienne que nous rappelle ce temps de l’avent. Camille ne s’est pas contentée d’entendre ces mots : Jésus est venu, il reviendra. Elle a bâti sa vie sur le roc de cette parole. Dans les mots du pape François, sa foi n’était pas seulement un beau maquillage. Elle transfigurait tous les moments de sa vie, incluant les plus difficiles.

2018-B- Jn 6, 37-40- commémoration des défunts- la mort, un début d'un moi déployé

Toute vie humaine constitue une sorte d’itinéraire de Paris à Jérusalem, pour reprendre le titre de Chateaubriand. Toute vie est un itinéraire vers la Jérusalem de joie et de paix que chante le psaume 121. Toute vie est comme ramassée dans l’appel de Jésus devant le tombeau de Lazare : viens dehors. Viens à la vie. Ce cri résonne comme un «réveil matinal» lucide sur la vie. Il appelle à sortir progressivement des tombeaux de nos peurs de toutes sortes, de nos vies en forme de mort, pour entrer dans la plénitude de la vie.

2018- Célébration de la Parole : quelque chose est arrivé à la mort

En ouvrant ce temps d'élévation - élevons nos cœurs - je vous offre mes yeux de croyant. Je vous invite à projeter sur ce rendez-vous, certains diront d'adieu, d'autres dont je suis, sur ce rendez-vous commencement d'une espèce de vie nouvelle, des yeux de Pâques, d’Ascension, des yeux capables de voir dans la mort, la vie, dans cette séparation, le commencement d'une communion nouvelle avec Raymond.

Pages

S'abonner à Funérailles