Vous êtes ici

Recherche dans les textes de "À lire pour vivre"

Mathieu 2

2009 -C- Mtt 2, 13-18 Lundi temps de Noël -- les saints innocents

Que de zones de violence sur notre terre ! Que d’endroits où les chrétiens sont de trop : Irak, Palestine, Afrique. Me revient en mémoire cette lettre circulaire qu’avait envoyée le prieur des moines de Tibhirine quelques semaines seulement avant leur massacre : La mort violente nous ne la désirons pas du tout, mais nous l’acceptons comme quelque chose qui pourrait bien nous arriver et qui serait dans la ligne du don que nous avons fait de nous-mêmes. C’était en mars 1996. Quelques années auparavant, le 17 octobre 84, c’était l’aumônier de Solidarnosc Père Jerzy Popieluszko, qui a été tué brutalement. Benoît XV1 vient de le déclarer vénérable pour l’héroïcité de son geste.

2007- A : Mtt 2, 13-18 -saints innocents.

Pour créer notre terre, pour que naissent le jour et la nuit, les oiseaux du ciel et les poissons de la mer, pour que la lumière soit, que la vie soit, il n’a fallu qu’une Parole créatrice : «Et Dieu dit». Pour que notre terre redevienne « commencement de la Bonne nouvelle », «vous m’avez donné de la peine» dit le prophète Malachie (2,17). Il a fallu que cette même Parole créatrice, par lequel le monde a été si « merveilleusement crée »(Oraison messe du jour de Noël) entre « plus merveilleusement » dans le monde.

2000-A: Mtt 2,13-18 Vendredi de Noël - une naissance qui rend aveugle.

Si nous affirmons que nous connaissons cet enfant dont l’univers rappelle la naissance depuis plus de trois millénaires, si nous croyons en voyant cet enfant comprendre ce que nous voyons, c’est que nous n’avons rien compris de cette fête de Noël. La question adressée à la naissance de Jean-Baptiste est la nôtre en face de cette crèche: Que sera cet enfant? (Lc1, 66) A nos regards contemplatifs, un Dieu qui se dévoile en se voilant sous le visage d’un enfant, sous le signe du massacre des enfants

S'abonner à Mathieu 2