Vous êtes ici

Recherche dans les textes de "À lire pour vivre"

Ordinaire

2024-B-Mc 10, 13-16- samedi de la 7e semaine ORDINAIRE- profanation

l y a plus de deux-mille ans, quelqu’un est passé parmi nous pour nous apprendre à vivre ensemble l’amour, la solidarité, la compassion, le respect de chacun. Il en a payé le prix. Je suis venu apporter le glaive sur la terre (Mt 10, 34). Nous avons progressé sur plusieurs plans, mais nous sommes analphabètes en ce qui concerne l’assistance et le soutien aux plus fragiles et aux plus faibles de nos sociétés développées (FT # 64).

2024-B-Mc 6, 34-44- samedi de la 4ième semaine ORDINAIRE- opter pour un vrai repos

Venez à l’écart et reposez-vous un peu. Devant cet appel, le pape François dans une homélie de la messe chrismale en 2015 précisait : comme il est difficile d’apprendre à se reposer. La clé de la fécondité de tout évangélisateur se trouve dans la manière dont nous nous reposons[1].

2024-B-Mc 4, 35-41--samedi de la 3e semaine ORDINAIRE- regard micro demandé

Pour utiliser un langage d’aujourd’hui, cette scène nous présente en format macro (gros plan) notre monde actuel où les guerres nombreuses, des vagues destructives semblent reconfigurer notre monde. Il y a un autre format moins observé, le microformat qui se dégage de la lecture de Marc. Le format macro est sombre, le micro dégage des petites lumières étincelantes. La mondialisation d’en bas, faite de solidarité, de mains qui s’entraident, affaiblie celle d’en haut, de la toute-puissance qui écrase tout sur son passage.

2024-B-Mc 3, 20-21 -samedi de la 2e semaine ORDINAIRE- entre deux mondes

Jésus refuse d’être piégé dans ce que nous appelons la normalité qu’il n’a pas idéalisée. Il a plutôt favorisé une porte de sortie au fameux qu’on a toujours fait comme ça. Il dépoussière des pratiques millénaires quand il regarde toute situation avec respect. Parce qu’il passe d’un regard sacrificiel à un regard de miséricorde, on le dit cinglé. Il s’impose de ne pas performer selon les us et coutumes habituels.

2023-A-Lc 21, 34-36 - samedi de la 34e semaine ORDINAIRE- éteins ton portable.

Éteins ton portable et tiens ta lampe allumée. Quand survient une tragédie, des gens, jeunes et âgés, apportent et déposent des bougies, des lampions sur les lieux liés à des événements tragiques puis s’inclinent et font silence. Pour un instant, ce n’est plus l’écran d’un portable qui attire. Ils allument un incendie de solidarité et font se lever un arc-en-ciel dans un ciel assombri par tant d’opacité, tant de collapsologie, d’effondrement de toute sorte. La lumière, ne serait-ce qu’un tout petit rayon, attire plus que les ténèbres.

2023-A-Lc 20, 27-40 samedi de la 33e semaine ORDINAIRE- un possible quinous dépasse

l s'agit de voir ailleurs, autrement. Il s'agit de voir à partir du cœur, au-delà de nos peurs, au-delà des apparences, au-delà de la mort. Cette veuve nous projette dans un autre monde, au-delà de ce que notre imagination peut imaginer. Elle nous fait voir une certitude partagée par la majorité des humains : il y a une autre vie possible. Tout pour ainsi dire est « recyclé », tout devient début et principe de nouveaux surgissements de vie. Cette veuve nous pousse à voir l’impossible.

2023-A-Mt 25, 21-46 fête du Christ-roi- devenir ciel pour les autres

En écoutant cette page trop connue, archi connue, monte en moi une autre parole, celle adressée par Dieu à Caïn (Gn 4,9) qu’as-tu fait de ton frère ? Saint Vincent de Paul sur son lit de mort a répondu : je n’en ai pas fait assez. Nul d’entre nous ne doit être satisfait de ce qu’il fait pour les autres. Il n’y a pas de limite à servir les autres. Voilà la profondeur où nous conduit cette page décrite comme le jugement dernier. Ceux qui ne font rien ne font jamais de gaffe, mais toute leur vie en est une.

2023-A- Jn 6, 37-40-Défunts de l'Ordre franciscain - voir l'impossible possible

Tel un brouillard qui se déchire et laisse émerger une cime, ce jour nous découvre, indicible, un autre jour que l’on devine. Ce jour souvenir des défunts nous fait prendre de l’altitude. On les croyait anéantis…aucun de ceux que tu m’as donnés ne sera jeté dehors. Voici, je fais toutes choses nouvelles (Ap 21.5).

Pages

S'abonner à Ordinaire