Vous êtes ici

Recherche dans les textes de "À lire pour vivre"

Romains

2019-C-Mt 4, 18-22 - saint André, apôtre

Ce matin, les lectures nous appellent à un exercice de lucidité. Être lucide, c’est plus qu’être informé. C’est faire preuve de clairvoyance, de voir clairement les choses. C’est être éveillé, voir et comprendre les choses non seulement de l’extérieur, mais de l’intérieur ; non seulement à partir d’une logique rationnelle, mais de la logique du cœur.

2019-C-Lc 11, 42-46 -mercredi 28e semaine ordinaire- contempler sans apparat

Il y a en chacun de nous, d’une façon plus ou moins visible, un désir continuel de nous supplanter les uns sur les autres. Il nous est plus spontané d’instruire, de dicter une conduite que de se laisser instruire. Pas facile de vivre nos vies sans ajouts, sans apparats. Il n'est pas facile de vivre dans un autre monde, un autre environnement que celui que nous propose la société actuelle. Le biographe de François d’Assise a écrit qu’il paraissait l’homme d’un autre monde (1 Cel 36). Luc lance un appel à vivre dans un autre monde.

2019-C-Lc 13, 1-9 -samedi 29e semaine ordinaire- habiter la lumière et non le noir

La stérilité est dans notre propre regard. Rendre nos regards moins stériles, ça dynamise une journée. Nous avons toujours quelque chose à corriger dans nos regards, dans notre façon de penser, d’agir, de vivre entre nous. Nos regards sont remplis d’impatience comme celui du propriétaire de la vigne.

2019-C-Lc 13, 22-30 -mercredi 30e semaine ordinaire - qui peut être sauvé ?

L’évangile vient de nous confronter avec une question que nous débattons peu entre nous ; une question qui soulève beaucoup d'interrogations aussi. Quel est ce salut annoncé par Jésus? Est-ce seulement un petit nombre qui sera sauvé (Lc 13, 23)? Qu’adviendra-t-il des autres ? Et puis qui peut être sauvé (cf. Lc 18, 26).

2019-C- Lc 12, 39-48- mercredi 29e semaine ordinaire- une proximité qui évangélise

e mois missionnaire confirme cet appel de l’évangéliste à demeurer en état de veille, peu importe l’heure du jour. Cette tendance à rétrécir notre enthousiasme d’être croyant et notre mission à dire Jésus, Paul en parle avec un mot peu utilisé aujourd’hui, le péché. Annoncer Jésus est un devoir de justice, non une justice punitive, mais une justice de compassion. C’est un péché de ne pas l’annoncer.

2019-C-Lc 14, 25-33 - mercredi 31e semaine ordinaire-s'asseoir avant de bâtir

Qu’est-ce que la prudence ? Pour plusieurs, la prudence est une attitude de gens incapables de se décider. Pourtant la prudence est autre chose que l’indécision, autre chose qu’une sorte de porte douanière qui bloque le passage à tout. Il ne faut pas associer la prudence à la peur d’agir. Une décision impulsive ou réfléchie.

Paul oppose la prudence à la timidité. Dans la parabole, Luc nous présente des guerriers plus paniqués que prudents devant l’adversaire plus important qu’eux et un entrepreneur inquiet de faire faillite et de perdre sa réputation de bon administrateur. Il ajoute, pour clarifier sa pensée, que la prudence n’est pas la peur.

2016-C-Lc 13, 1-9 - samedi 29e semaine ordinaire- la beauté de la maison commune

En visite en Géorgie récemment, le pape déclarait que nous nous habituons au pessimisme, aux choses qui ne vont pas, aux réalités qui ne changeront jamais. Et nous finissons par nous renfermer dans la tristesse, dans les souterrains de l’angoisse, seuls à l’intérieur de nous-mêmes.

2015-B-Lc 12, 8-12 - samedi 28e semaine ordinaire- se prononcer pour Jésus

Je n’ai pas honte, écrivait Paul aux Romains (1, 16), d’être au service de l’Évangile. Paul ne s’est pas contenté d’écrire cela aux romains. C’était sa seule fierté. Larousse définit la honte comme le ressentiment pénible d’une grande gêne ou de déshonneur. La vraie honte pour Paul, c’est celle de ne pas vivre en témoin de Jésus. De ne pas être fier de sa foi.

2015-B- Lc 13, 1-9- samedi 29e semaine ordinaire-le monde est plus qu'un problème

Pour ceux qui sont dans le Christ Jésus, il n’y a plus de condamnation (Rm 8,1). Pensez-vous que les Galiléens étaient plus pécheurs que vous ? J’ajoute cette déclaration du pape François dans l’avion le ramenant à Rome : qui suis-je pour juger ?

Aujourd’hui nous semblons ne voir que les tours qui tombent, que l’escalade de la violence qui touche des civils innocents, que ces migrants qui meurent en mer, que ces catastrophes naturelles, que la violence qu’il y a dans le cœur humain (cf. Loué sois-tu, #1).

2015-B-Lc 14, 1, 7-11-samedi 30e semaine ordinaire - avons-nous vraiment compris l’Évangile ?

Jésus remarqua. Jésus a un regard raffiné sur la société de son temps. À toutes les époques, le bien le plus précieux recherché est l’honneur. Nous voulons faire bonne figure. Bien paraître et non être humiliés devant les autres. Il y a en filigrane de cette parabole la conviction très profonde que Dieu honore, donne du prestige à ceux qui n’en ont pas. Il élève les humbles.

S'abonner à Romains