Vous êtes ici

Recherche dans les textes de "À lire pour vivre"

2- Corinthiens

2019-C-Mt 5,33-37 - samedi 10e semaine ordinaire- qui est ce «moi je vous dis» ?

Moi je vous dis. Mais qui est ce « moi je vous dis»? N’entendons pas cette parole comme un juron, comme «je le jure sur la tête de ma mère». N’entendons pas cette parole comme imposant un chemin, une attitude ou encore ce que nous devons absolument faire. La bonne nouvelle sera toujours exprimée dans des mots humbles, sans l’appuyer sur un autre comme pour lui donner plus de poids. Ce n’est pas en mentionnant le nom de Dieu à temps et à contretemps (2 Tm 4, 2), en donnant de bonnes réponses aux questions sur Jésus que nous donnerons du poids, de la valeur à nos dires.

2019-C-Mt 5, 17-19 -mercredi 10e semaine ordinaire- notre capacité vient de Dieu

Qu’est-ce qui dirige nos vies ? Quelle loi dirige nos vies ? En reprenant le chemin du Temps ordinaire, ces questions reprennent toutes leurs pertinences. Il est temps de savoir où nous voulons nous diriger, si nous désirons vivre une plus grande intimité avec la manière dont Jésus approche la loi ou de dépendre entièrement de la loi. Il ne s’agit plus de retourner à nos affaires comme les disciples retournant à leurs affaires, à leur barque. Il faut demeurer en route, en état de marche parce que c’est en marchant que Jésus nous rejoint.

2019-C-Mt 6, 24-34- samedi 11e semaine ordinaire- le langage de l'échec

Qui d’entre nous se vante avec une certaine jouissance de ses échecs ? C’est pourtant l’expérience de Paul. N’imaginons pas Paul comme un super héros, savourant victoire sur victoire. Paul raconte ce matin l’itinéraire d’une lourde déception, son écharde peut-être, celle de réaliser que la communauté de Corinthe qu’il a fondé, visité à plusieurs reprises, se met à écouter une autre voix que la sienne. Elle est déchirée entre écouter sa parole ou celle de prédicateurs qui vendent des rêves, dirions-nous aujourd’hui. Bref, le schisme n’est pas loin.

2019-C-Mt 6, 1-6.16-18- mercredi 11e semaine ordinaire - générosité: les sourds entendent ce langage

Vous connaissez bien ce chapitre 23 de la première règle de François. Il invite à l’admiration devant la générosité de Dieu. Aimons tous Dieu […]. Il nous a donné et donne à tous les corps, l'âme, la vie; Il nous a créés, rachetés; il nous sauvera par sa seule miséricorde […], il ne nous fait que du bien. François ne cesse de louanger la libéralité, la surabondance, la gratuité de Dieu à son endroit.

2015-B-Mt 5, 43-45-mardi 11e semaine ordinaire- faire de sa vie une oeuvre d'art

Un tout petit mot unifie la première lecture où Paul invite aux partages des biens en faveur des «saints» pauvres et l'évangile de l'amour des ennemis, c'est l'art. L'art de partager avec ceux qui ont moins que nous. L'art de s'approcher de ceux qui nous font mal et souffrir.

Oui, c'est un art que de vivre sensibilisé aux besoins des autres et surtout d'agir en conséquence. Paul a fait de cet art le centre de toute sa vie. Aux Galates, il fait entendre le cri des saints pauvres de Jérusalem (cf. Gal 2, 10). Aux Corinthiens, il parle d'une quête spéciale (cf. 1 Co 16, 1-3).

2015-B-Mt 6, 24-34- samedi 11e semaine ordinaire- se soucier de Dieu.;

Qu'il est difficile de nous soucier de Dieu dans notre vie ! Combien plus facile de nous soucier de ce que nous mangerons ou de ce que nous porterons à notre prochaine sortie. L'attachement à nos soucis indique une vie de repli sur soi qui bloque tout horizon. Le soucieux ne voit que lui-même. Il vit refermé dans son petit monde et pourquoi pas dans son petit paradis terrestre qui finalement est plutôt un misérable paradis. Il est loin des autres.

2005 -A: Mtt 5, 27-32 Vendredi 10e semaine ordinaire - : Moi je vous dis ..couper, arracher

Discours programme de Jésus qui suit celui des béatitudes. Discours d’une violence verbale extrêmement vigoureux : Arrache. Coupe. Pourtant il s'agit d'un discours-cœur au cœur de notre foi. Nous venons d'entendre des mots qui cachent un essentiel chemin pour aller à Dieu. Des mots "conseils préventifs" qui laissent voir toute la compassion de Jésus à nous vouloir "accomplissement". "Si ton œil. Si ta main. Moi je vous dis"

2005-A- Mtt 6, 19-23-Vendredi 11ième semaine ordinaire -le vrai trésor… si ton œil est mauvais

Chaque page de l'Évangile cache un appel-béatitude. "Ne vous faîtes pas de trésors sur la terre". Pas évident à entendre à l'heure où les maîtres mots sont : avoir, posséder toujours plus comme preuve de réussite humaine. Prêtons l'oreille non à une prédiction " le ciel et la terre passeront " ni à des conseils "ne vous faites pas de trésors sur la terre", mais à une réalité: Elle passe la figure de ce monde. Tout n'est qu'éphémère. En nous le palmarès des préoccupations jouit d'une grande stabilité. Pourtant " nul ne peut servir deux maîtres".

S'abonner à 2- Corinthiens