Vous êtes ici

Recherche dans les textes de "À lire pour vivre"

Luc 1

2001-A-Lc 1, 39-54 Vendredi 3e semaine avent- la visitation

Au temps des prophètes,- Isaïe, Jérémie, Jean-Baptiste- nous entendions Dieu nous promettre une terre nouvelle, des jours de justice et de paix. Par la voix de l’ange, nous passons du temps des promesses au temps de l’accomplissement de la Promesse. Promettre est déjà quelque chose de merveilleux. Mais réaliser une promesse, voilà qui est admirable. J’entends souvent ces mots douloureux: Tu m’as pourtant promis de m’aimer....

2001-C- Lc 1, 39-56 Assomption

Regarde chaque jour ce miroir, ô reine, pour y voir continuellement ton visage; regarde comment ce miroir a commencé ...enveloppé de langes. Regarde ce miroir placé sur le bois de la croix,...contemple ses indicibles délices. Ces mots de Madame Claire à Agnès je les fais mien pour saluer ce jour que l ' Eglise orthodoxe appelle la dormition de la Vierge Marie.

Personne n 'a regardé Jésus avec autant de profondeur que Marie. Personne n ' a projeté sur Jésus autant d ' admiration que sa mère.

2000-C- Lc 1, 26-38- Immaculée conception Toi, la plus belle

Béni soit Dieu et Père de Jésus Christ. Il nous a élu dès avant la création du monde pour être saints et immaculés. Dès avant la création du monde, dès son origine, le Père l'a regardée, aimé, adoptée comme l'Eve nouvelle qui allait inaugurer sa nouvelle création; le Fils l'a reconnu comme sa propre mère, il l'a élevé jusqu'à sa droite dans son royaume; l'Esprit l'a choisie, dès sa conception, pour qu'elle devienne visage humain de Dieu. Marie a vécu sous le regard de la Trinité. Participante du grand mystère de l'Incarnation,.au pied de la Croix de son Fils, elle a enfanté avec Lui le Salut du monde. Ce matin, l'Église tout entière lui dit : Salut Marie, toi qui a trouvé grâce auprès de Dieu.

2000-C-Lc 1,46-56 Vendredi 3e semaine avent - le magnificat

Dieu est mystère de visitation. C’est son identité propre, sa nature profonde. Il est rencontre unifiante de trois Personnes qui ne cessent de se visiter avec allégresse, je dirais, tressaillement dans le partage d’un même Amour. Il y a en Dieu ravissement à se contempler, émerveillement mutuel dans la joie d’un Magnificat inexprimable. Il y a en Dieu ce long, pénétrant regard aimant sur l’Autre dans un complet détachement dirait Anthony De Mello. Le Père se réalise en visitant son Fils. Le Fils se réalise en visitant l’Esprit du Père. Ce mystère est grand. Il est beau. C’est le mystère de Noël.

1999 -B- Lc 1,67-79 Vendredi 4e semaine aventcantique de Zacharie

Comme au temps de Jean-Baptiste, se trouve au milieu de nous quelqu’un que nous ne connaissons as. Qui est cet importun de minuit qui depuis 3 millénaires, frappe à nos portes à la recherche d’invités pour remplir la salle de son banquet. La noce est prête. Voici l’Agneau de Dieu qui souhaite entrer dans la maison de nos coeurs (saint Bonaventure). Un importun je paraphrase la lecture de Samuel - refuse d’habiter dans des palais

1997 -C- Lc 1, 5-25 Vendredi 3e semaine Avent -annonce d'une naissance

A lire les textes d' aujourd ' hui, il me semble que Dieu n ' en peut plus de retenir plus longtemps le flot débordant de sa gratuité de Salut. Dieu n ' en peut plus d ' observer la stérilité de son peuple. A travers et au delà de ses femmes, Dieu annonce, par la voix de son messager, sa hate de déverser sur la pauvre humanité, devenue stérile parce que repliée sur elle-même, son projet initial d' abondance : multipliez vous .

1997- B : Lc 1, 26-38 Vendredi 20e semaine ordinaire - Vierge Marie reine

Me voici Seigneur pour faire ta volonté . Nous lisons ces paroles dans le psaume de ce jour. Parmi les disciples auxquels Jésus a dit "A suis-moi ", elle a été la première, la plus fidèle, la plus proche et la plus associée à son oeuvre de salut. C ' est à elle, à elle plus qu 'à tout autre, que s ' adressent ces paroles de Jésus : Heureux ceux qui écoutent la parole de Dieu et qui la gardent (Lc 11,28) .

1996-B : Lc 1, 26-38 Vendredi 3e semaine Avent -salutation à Marie

I1 y eu jadis la promesse de Nathan à David : " Il sera grand et sera appelé fils du Très Haut. Le Seigneur lui donnera le trône de David son Père (2 S 7: 12-16). Toute sa vie Marie a retenu dans son coeur de contemplative ces paroles adressées à David que l'Église, plus de deux millénaires plus tard, continue à nous offrir comme chemin de préparation à Noël. Et devant cette prophétie, Marie se demandait bien comment cela pourrait se réaliser.

Pages

S'abonner à Luc 1