Vous êtes ici

Recherche dans les textes de "À lire pour vivre"

Luc 21

2018-B- Lc 21, 34-36 samedi 34e semaine ordinaire- tiens ton oeil ouvert

Tenez-vous sur vos gardes ! Restez éveillés, répète Jésus. Si Jésus insiste tant sur la vigilance, c’est qu’il connait bien nos cœurs. Nous nous laissons souvent accaparer par les soucis temporels, submergés par l’invasion de toutes ces nouvelles d’opacité qui finissent par endormir notre vie intérieure. Nos cœurs s’assoupissent rapidement.

2017-A-Lc 21, 34-36 -samedi 34e semaine ordinaire- la beauté d'être éveillé

Sommes-nous fidèles à notre vocation ? Pourquoi êtes-vous ici ? Étonnantes questions. Pourtant, ce sont ces questions qui nous tiennent en éveil et qui nous évitent d’éprouver des heures de somnolence. C’est en gardant en éveil ces questions que nous pouvons entrer dans le mystère de Jésus. Les oublier, les laisser vieillir en nous, c’est comme marcher sur un chemin sans savoir où nous allons. C’est éprouver que Jésus n’est plus la raison d’être ultime de notre vie. Nous sommes invités, par vocation, à nous tenir éveillés. Que c’est beau.

2016-C-Lc 21, 5, 11- mardi 34e semaine ordinaire - solidaire comme opposant

Israël, sois prêt à marcher à la rencontre du Seigneur, car il vient (cf. Am 4,12). Mais comment ? Sa venue est certaine; mais le moment de cette venue est plus incertain. Pour nous, ici, avancée en âge, cette venue se tient sur le seuil de notre porte tandis que pour les plus jeunes, elle se profile à l’horizon de leur vie.

2016-C-Lc 21, 34-36- samedi 34e semaine ordinaire - sommes-nous assurés contre la somnolance ?

Les paroles de cet évangile, qui terminent notre année liturgique, ne sont pas des paroles parmi d’autres. Elles ne sont pas non plus une mélodie parmi tant d’autres. Elles font entendre une symphonie quotidienne dans votre vie : restez éveillés, priez en tout temps [...] de crainte que votre cœur ne s’alourdisse pas.

2015-B-Lc 21, 5-10- mardi 34e semaine ordinaire - que rien ne te trouble

À quelle heure de l’histoire sommes-nous donc, écrit le Père Bernard Bro dans sons livre La beauté sauvera le monde ? Le bruit confus que l’on perçoit est-ce le piétinement des barbares prêts à tout casser ou bien le premier assemblage d’une nouvelle construction, plus belle ? [...] [Mais] la question n'est sans doute pas celle-là. L’ultime secret proposé à l’homme est de garder l’esprit ouvert à l’étonnement.

2014-A-Lc 21, 5-11- mardi 34e semaine ordinaire-monte… et je t ferai voir ce qui doit arriver (Ap 4, 11)

Un texte bien difficile. Un texte qui nous parle de fin de vie, de fin du cosmos. Il y a toujours une pâque proche. Notre terre n'est pas sans fin. Elle marche vers un renouvellement. Un accomplissement. Nous ne sommes pas seuls, humains, à avancer vers une vie autre, vers la mort. Notre terre aussi marche vers une destruction lente, disent les chercheurs, vers une résurrection, affirment les croyants. Nous allons, humains et cosmos, vers quelque chose de plus beau. Monte jusqu'ici, dit le livre de l'apocalypse, je te ferai voir ce qui doit arriver par la suite (Ap 4, 1).

2013-C-Lc 21, 5-11 mardi 34e semaine ordinaire-Où loge notre espérance

Tout commence par la nuit. Au milieu de la nuit un cri s'est fait entendre: voici l'époux qui vient, venez à sa rencontre. Nous entendons cette parole de Matthieu (25, v. 6) dans la nuit de Pâques. Aujourd'hui, de Lampedusa à la région du Kivu du Congo-Kinshasa, de Damas déchiré par des armes de destruction massive au Caire, où la nuit des violences ne cesse de progresser, des sinistrés du typhon Haiyan à ceux du tremblement de terre de cette même île quelques semaines auparavant, nous ne voyons que désolation. Des cris se font entendre.

2012-B-Lc 21, 1-7 - Lundi 34e semaine ordinaire-la porte de la solidarité

La crise économique actuelle, déclarait, au synode (2012), un évêque canadien, Mgr Lapierre, nous fait découvrir comment l’avarice et la cupidité ont brisé des liens de sens en séparant l’économie de sa dimension sociale dans la vie humaine. Elle montre en acte l'urgence de développer une culture de la solidarité. Il y a autour de nous un envoûtement pour bien se protéger qui conduit à la dérive de l'individualisme.

2011-A-Lc 21, 12-19- Mercredi 34e semaine ordinaire- prendre Jésus au sérieux

Réjouis-toi, voici je viens, j'habiterai au milieu de toi. Le Seigneur se réveille et il sort de sa demeure (Za 2, 17).Nous sommes moins en une fin d'année liturgique qu'à l'aurore de la croissance de Jésus en nous. Jésus sort – vient, dira l'Avent – pour nous rassurer devant le chemin exigeant d'être ses ambassadeurs (cf. 2 Co 5, 20), de lui rendre témoignage (Lc 21,13).Un jour du temps, Jésus est sorti de son Père pour nous assurer de sa prière lorsque se présentera à nous des temps difficiles. Mettez-vous dans la tête que vous n'avez pas à vous soucier de votre défense

Pages

S'abonner à Luc 21