Vous êtes ici

Recherche dans les textes de "À lire pour vivre"

Jean 15

2012-B:-Jn 15, 1-8- Marie-Rose Durocher- demeurez dans mon amour

Pour m'exprimer avec des mots évangéliques, Mère Marie-Rose est une femme bien ordinaire d'ici qui a su déchiffrer les signes des temps (Mt 16, 3). Et ce n'est pas si simple que cela. Interpréter les signes des temps et y répondre, ce n'est pas seulement sentir l'esprit d'une époque, en saisir ces urgences, c'est écouter ce que l'Esprit dit aux Églises (Ap 2, 7). Cette lecture n'est jamais faite une fois pour toute

2012 -B - Jn 15, 9-17 -Marguerite Bourgeois - une «transmetteuse» de la foi

Vous qui êtes avancés sur ce chemin [de demeurer dans son amour], il vous reste toujours à le préparer afin que, du point où vous êtes parvenus, vous alliez toujours de l'avant... Nous parlons d'avancer sur ce chemin, plût au ciel que nous nous soyons au moins mis en route. Ces mots de Guerric d'Igny (XIIe siècle) ne sont-ils pas une belle manière de nous représenter la vie de celle qui, chez nous, fut la porte de la foi (Benoît XVI)?

2012 - B-Jn 15, 1-8- Mercredi 5e semaine Pâques - sommes-nous des «branchés» sur Dieu ?

Léonard de Vinci définissait la sculpture comme l'art d'enlever. Tous les autres arts consistent à ajouter de la couleur sur la toile pour la peinture, d'étaler pierre sur pierre pour l’architecture, d'insérer note après note pour la musique. Seule la sculpture consiste à enlever ce qui est en trop pour faire ressortir la silhouette envisagée

2011-A-Jn 15, 26-16, 4- Lundi 6e semaine Pâques -Maintenant où va-t-on ?

À l'heure où Jésus passait de ce monde, au terme de son voyage terrestre, nous imaginons sans peine son état d'âme, lui qui est sorti du Père pour venir vers nous (Jn 16, 28). Comme cadeau de départ, à nous qui sommes ses amis, il nous fait part de son désir : là où je suis qu'ils soient eux aussi (Jn 17, 24). Jésus est heureux de retourner chez lui, mais plus heureux encore de nous emporter avec lui sur ses épaules.

2010-A-Jn 15, 1-8 : Marie-Rose Durocher- voir ce qu’elle voyait

Nous voyons bien ce qu'a fait Mère Marie-Rose, nous voyons aujourd'hui encore ce qu'elle a légué à notre terre d'ici, sa terre natale. Nous admirons son énergie à offrir une bonne éducation aux enfants, à soulager les malades. L'histoire s'en réjouit, s'émerveille aussi. Comment avec si peu, faire autant ?

La question à nous poser n'en est pas une portant sur quoi ni où elle puisait toute son énergie mais plutôt de nous interroger si nous voyons ce qu'elle voyait en agissant ainsi ? Elle voyait le Père à l'œuvre (Jn 5, 17).

2010 -C-Jn 15, 9-17- Vendredi 6e semaine Pâques - Aller annoncer Dieu - fête de Matthias

Benoît XVI, dans son livre sur Jésus Christ, se demande ce que Jésus a vraiment apporté en naissant parmi nous. Cela peut nous étonner; mais, écrit-il, Jésus ne nous a apporté ni la paix, ni le bien-être, ni même un monde meilleur. Il nous a apporté Dieu. Dès lors, nous connaissons sa face, dès lors, nous pouvons l’invoquer. Dès lors, nous connaissons le chemin que, comme homme, nous devons prendre dans ce monde.

2010- -Jn 15, 26-16, 4 - Lundi 6e semaine Pâques - promesse de l’Esprit

Nous lisons depuis une semaine le grand discours de Jésus dans l’évangile selon saint Jean, le testament spirituel d’un Maître à ses disciples. Dans ce discours, tout parle de la glorification de Jésus réalisée à travers sa passion. Ce discours s’ouvrait (cf. cinquième dimanche de Pâques) par l’affirmation de Jésus qui déclarait : maintenant le Fils de l'homme est glorifié, et Dieu est glorifié en lui (Jn 13, 31).

2010- C-Jn 15 12-17- Vendredi 5e semaine Pâques - :l’amitié en héritage

Qu’est-ce qui meublent nos conversations lorsqu’il s’agit de Dieu? Les réponses sont nombreuses mais elles tournent autour d’un Dieu contrainte qui vient contrecarrer nos volontés, d’un Dieu réprobateur de toute vie sexuelle, d’un Dieu opposé à tous les plaisirs de la vie, etc. Bref, dans nos conversations sur Dieu, rarement, sinon jamais, nous entendons dire qu’il est notre ami, qu’il est «de notre bord». Il est tout, sauf notre ami.

2009-B -Jn 15, 9-17- Marguerite Bourgeois

Écoutez dit saint Augustin ce que vous savez déjà, méditez ce que vous avez entendu, aimez ce que vous croyez, proclamez ce que vous aimez !... Devant nos yeux, une femme qui a écouté ce qu’elle savait déjà : moi aussi je vous ai aimés ; une femme qui a médité ce qu’elle a entendu : vous êtes mes amis ; une femme qui a aimé ce qu’elle croyait : c’est moi qui vous ai choisis ; une femme qui a proclamé ce qu’elle a aimé : aimez-vous les uns les autres.

2009-B-Jn 15, 25-16,4- Lundi 6e semaine Pâques - Respirer l’Esprit, respirer de l’Esprit de Dieu

Lentement nous prenons congé de la fête de Pâques. Nous quittons ce long dimanche où Jésus ressuscité s’est manifesté à nous. Nous perdons la perception sensible de sa personne. Nous gardons la jouissance intérieure et réelle de sa présence. Je suis avec vous tous les jours. Jésus ne retourne pas seul chez son Père. Il y introduit la nature humaine dont il s’est revêtu. Il ouvre à l’humanité toute entière les portes de son Royaume.

Pages

S'abonner à Jean 15