Vous êtes ici

Recherche dans les textes de "À lire pour vivre"

Jean 19

2017-A-Jn 19, 25-37 Padre Pio, transparent de Dieu

Près de la Croix se tenaient sa mère, Marie, femme de Cléophas, et Marie Madeleine. Ces femmes ont vécu la passion de Jésus jusqu’au fond de leur cœur, jusque dans les terreurs de la mort, pendant que Jésus souffrait dans son corps sur la croix.

Aujourd’hui, la liturgie nous fait contempler quelqu’un, Padre Pio, dont on a dit qu’il était un transparent de Dieu. Durant plus de cinquante ans, il a vécu non près de la croix, mais sur la Croix. Il a vécu avec les plaies de Jésus sans rien en dire parce que se jugeant indigne d’un tel honneur.

2015-B-Jn 19, 25-27- Notre Dame des Douleurs - le bleu est la couleur de la vie.

Nul ne peut échapper aux douleurs de la vie. Sans crier gare et surtout là où on ne les attend pas, elles nous tombent dessus et nous laissent désemparés. Nous rêvons d’une vie en rose et nous voilà couverts de bleus. Mais le bleu, dit Martin Steffens (La vie en bleu, Éd. Marabout, 224 pages), jeune professeur de philosophie, est la vraie couleur de la vie.

2009-B- Jn 19, 31-37-Sacré-coeur

Nous sommes avec cette fête en présence d=une perle précieuse : le cœur de Jésus. C'est le trésor caché que nous trouvons dit Saint Bonaventure quand nous creusons le champ de ton corps (Mt13, 44). Qui parmi nous rejetterait, refuserait une perle si précieuse? Quand un tel trésor nous est devenu accessible comme l'exprime une parabole de Jésus, nous faisons au contraire tout ce qui nous est possible - nous vendons tout ce que nous possédons - pour nous le procurer.

2006-B-Jn 19, 31-37- Sacré-coeur -

Pour comprendre quelle est la largeur, la longueur, la hauteur, la profondeur qui se lit dans ce cœur ouvert, il faut lever les yeux vers celui que nous avons transpercé. « Contemple, homme sauvé, celui qui pour toi est attaché à la Croix, sois comme la colombe qui pose son nid tout au fond de l’ouverture(Jer 48,28), et là comme un passereau qui a trouvé sa demeure (Ps 83,4), tu ne cesseras de veiller » (saint Bonaventure).

2003-B-Jn 19, 31-37- Sacré-coeur - un coeur ouvert

Approchons-nous du Cœur de Dieu . Il nous faut savourer ces mots de l'invitation ouvrant les Laudes de ce jour. Avant d'être parole, dit le Père Thomas Philippe co-fondateur de l'Arche avec Jean Vanier ( il sait de quoi il parle ! ) - la personne humaine est un cœur . Ce cœur a un besoin incontournable d'aimer et d'entrer en relation avec les autres. N'est-ce pas la plus belle et profonde présentation que l'on peut faire de Jésus et qui a poussé dès le début de l'ère chrétienne des hommes et des femmes à contempler ce Cœur avant même d'entendre, d'en recevoir ses Paroles ?

2000-B-Jn 19, 31-37- Sacré-coeur - ouvert jusque sur la croix

S'il n'y a pas de preuve de l'existence de Dieu. Il y a, - Jean dont le témoignage est véridique vient de nous le confirmer- une preuve incontournable de son amour. Avant sa propre mort, Jésus l'avait déjà annoncé : il n'y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu'on aime (Jn15, 13). L'apôtre Paul affirmera que la preuve que Dieu nous aime c'est que le Christ, alors que nous étions encore pécheurs, est mort pour nous (Rm5, 8)

1997 -B- Jn 19, 31-37- Sacré-coeur

“Encore un petit coup de coeur”. Nous savons très bien, nous du terroir d’ici, que cette expression de notre langue signifie “ un petit peu d’amour, de courage et la tâche sera achevée”. Voilà dit autrement le sens de la solennité d’aujourd’hui. Ce “petit coup de coeur”, Jésus l’a fait sien sur la Croix. A travers, dit St-Bernard, les ouvertures de son corps, nous découvrons les secrets de son coeur, la tendresse de la miséricorde Dieu pour nous. (Sr Lemaire, St Bernard et les mystères du Christ, ed. Anne Sigier p.82)

S'abonner à Jean 19