Vous êtes ici

Recherche dans les textes de "À lire pour vivre"

Jean 15

2021-B-Jn 15, 1-8- samedi de la 22e semaine ORDINAIRE- Dina Bélanger, une vie dans le Christ

Nous vivons dans un univers en interaction, un univers où tout se tient. Tout est lié, écrit le pape dans Laudatio Si. Aujourd’hui nous comprenons mieux la réalité quand elle est située dans son environnement. Pour nous dire cela, l’évangile utilise un mot très fort : demeurer. Nous comprenons mieux notre identité humaine et chrétienne quand nous la regardons dans son environnement, j’ajoute le mot, divin.

2021-B-Jn 15, 12-17- samedi de la 19e semaine ORDINAIRE- Padre Pio

On peut l’affirmer sans se tromper, Padre Pio n’a pas eu la vie facile. En plus de porter sur son corps, pendant plus de cinquante ans, les cinq plaies de Jésus-Christ de manière visible, il a dû ajouter à ses souffrances insupportables au dire des médecins, l’incrédulité de ses supérieurs autant que de la haute hiérarchie du Vatican qui voyait d’un mauvais œil ses stigmates et ses lévitations.

2021-B-Jn 15, 18-21- samedi 5e semaine de PÂQUES- les chrétiens sont détestés

Prends ta part des souffrances liées à l’annonce de l’évangile (2 Tm 1, 18). Le croyant est fondamentalement quelqu’un qui fait mémoire non d’un esprit de peur […] mais d’un esprit de force, d’amour de pondération (2 tm 1, 7). Ce que demande Paul à son fils bien-aimé, c’est qu’un esprit de force nous habite. Aujourd’hui, nous avons beaucoup de fascination pour la force. L’esprit de terreur (ex 15,16) règne en force. De quelle force parle l’apôtre ?

2021-B-Jn 15, 1-8 - mercredi 5e semaine de PÂQUES- demeurez en moi

Le message de la parabole de la vigne est limpide : pour porter des fruits évangéliques, il faut être totalement branchés sur Jésus, sur l’Esprit de Jésus, sur son style de vie et y rester. Être centré sur Jésus pour ne pas vivre de soi-même (Cf. Ph 2, 6-11), pour ne pas vivre la tête pleine d’idées mondaines. Quel défi que de ne pas être distrait par autre chose que Dieu ! Les distractions ne sont pas seulement dans la prière. Nous sommes distraits par bien des choses : l’ego est la distraction numéro un ; les médias, les gadgets ; la répétition de gestes rituels.

2020-A-Jn 15, 18-21 samedi 5e semaine de Pâques - appartenir à Dieu

Pour ceux qui en doutaient, il se dégage de la première lecture un tableau très vivant de l’Église primitive. Nous y voyons que l’évangélisation repose sur des personnes. À l’époque des Actes, l’annonce de Jésus est liée à l’histoire personnelle et fascinante de témoins et non sur des structures presque inexistantes. Les Actes donnent une large part à la figure de Paul. Elle est centrale. Ils présentent aussi d’autres figures comme Barnabé qui fut un intermédiaire auprès des apôtres qui s’interrogeaient sur sa soudaine conversion. Les deux forment une formidable équipe.

2020-A- Jn 15, 1-8- mercredi 5e semaine de Pâques - demeurer dans le Père

Cette semaine, la liturgie est toute centrée sur le Père, sur notre union au Père. Et pour voir le beau fruit que produit cette union, mon regard se porte sur dom Giuseppe Berardelli, prêtre du diocèse de Bergame durement frappé par le COVID 19. Atteint du virus, il est décédé en fin de mars après avoir cédé sa place à une personne plus jeune dans le service de réanimation où il était hospitalisé. Dom Giuseppe est mort comme un prêtre. Je suis profondément bouleversé que, lui, curé de Casnigo, ait renoncé [à sa place à l’urgence] pour la donner à un plus jeune que lui, a-t-on écrit dans le journal local.

2019-C-Jn 15,18-21 -samedi 5e semaine de Pâques- unis dans la diversité

Un monde homogène n’existe pas. Ce qui existe, c’est un monde aux multiples différences ou facettes. Vivre ensemble sans nous diviser est le miracle qu’on attend de nous. La question soulevée par l’évangile du jour est peu compliquée : quelle société voulons-nous construire entre nous ? Sur quel roc voulons-nous la construire ? Le roc de l’égocentrisme ou celui d’une existence pacifique qui requiert l’amour fraternel.

2019-C-Jn 15, 1-8- mercredi 5e semaine de Pâques- Dieu s'est uni à lui-même

Si nous acceptons de croire que cet homme [Jésus] est venu de Dieu, comme l’écrit le théologien Joseph Moingt, nous devons conclure en toute logique que l’humanité toute entière a sa place auprès de Dieu. En Dieu, depuis toujours, il y a de la place pour chacun de nous. Dieu en quelque sorte c’est uni à lui-même (Gaudium et Spes no 45, 2). Comment alors ne pas reprendre ces mots d’un très beau chant liturgique : mon Dieu, tu es grand, tu es beau.

2019-C-Jn 15, 9-15- sainte Marguerite Bourgeois - une bonne tasse de thé

C’est facile de préparer une tasse de thé. Il suffit de faire bouillir de l’eau. Mais une bonne tasse de thé demande du temps et de la patience. Il faut laisser infuser. Marguerite Bourgeois est pour nous une bonne tasse de thé. Elle n’hésite pas à prendre tout le temps nécessaire pour se laisser infuser par la présence de Dieu. Pour vivre en permanence en Dieu. Ce ne fut pas subito presto.

2018-C-Jn 15, 15-17- funérailles- un vie offrande

Il est déjà venu en prenant la condition humaine […]; il reviendra de nouveau pour nous rendre participants de sa divinité. Tel est la foi chrétienne que nous rappelle ce temps de l’avent. Camille ne s’est pas contentée d’entendre ces mots : Jésus est venu, il reviendra. Elle a bâti sa vie sur le roc de cette parole. Dans les mots du pape François, sa foi n’était pas seulement un beau maquillage. Elle transfigurait tous les moments de sa vie, incluant les plus difficiles.

Pages

S'abonner à Jean 15