Vous êtes ici

Recherche dans les textes de "À lire pour vivre"

Marc 2

2014-A- Mc 2, 23-28- Mardi 2e semaine. la loi de l'Évangile

Le patriarche Kirill de Moscou, s'adressant aux jeunes réunis pour leur 35e rencontre européenne en décembre dernier, citant un moine, Macaire le Grand (Conversation 44), Père du désert du IVe siècle, leur rappelait que le Christ transforme ceux qui L’aiment en des hommes nouveaux, des nouvelles outres pour y verser le vin nouveau, c’est-à-dire l’Esprit. C'est la loi de l'Évangile que d'ouvrir sur un modèle d'humanité qui fait vivre. Donne des ailes.

2013 - C: Mc 2, 18-22 Lundi 2e semaine ordinaire --comment faire bouger l'Église ?

Joseph Moingt, le théologien, vient à nouveau de nous surprendre malgré son âge avancé. Dans son dernier livre Faire bouger l'Église (DDB, nov.2012), l'auteur de Croire quand même, redit qu'il faut éviter de recentrer l'Église sur la religion. L'évangile, écrit-il, n'est pas un code de pratique religieuse mais un lieu où abondent les appels à la justice, à la charité. Voilà bien un commentaire qui pourrait servir à mieux comprendre la remarque de Jésus sur le neuf et le vieux et sur l'explication du fait que les disciples ne jeûnent pas. La mode tendance est spontanément de nous méfier de tout ce qui ne se fait pas comme avant. D'éviter la surprise de l'imprévu et de l'inédit d'un esprit nouveau.

2012-B-Mc 2, 23-28-Mardi 2ième semaine ordinaire- tout est neuf

Il y a dans le monde, écrivait Pascal, deux sortes de grandeurs. Il signifiait par là qu'il y a deux sortes d'autorité, deux sortes de manière de vivre : celle qui repose ou que donne la fonction et celle qui s'édifie par l'intérieur. Le théologien Joseph Moingt parle du pôle religieux tout axé sur l'extérieur et du pôle évangélique tourné vers l'intérieur.

2011-A-Mc 2, 18-22- Lundi 2e semaine ordinaire - pourquoi jeûner, Jésus est avec nous ?

La beauté de l'esprit de Noël est dans un appel à sortir d'un pays étranger, d'un faux paradis, le paradis du diable (Benoît XVI, Lumière du monde, p.88), pour entrer dans un paradis de lumière. L'esprit de Noël est de faire advenir en nous - quoi de plus nouveau, inédit que cela ? - l'humain nouveau. Sur nos vies aveuglées par l'Éden, un Soleil est apparu, surgissant de Bethlehem et nous a ouvert les yeux en les lavant dans les eaux du Jourdain. Sur nos vies, un diadème de gloire [a été posé] au lieu de la pénitence, de l'huile de la joie au lieu de la douleur, un habit de joie, de gloire au lieu du désespoir (Rupert de Deutz).

2010-C-Mc 2, 18-22-Lundi 2e semaine ordinaire- Démesure de bonté

Heureux ceux qui observent la loi du Seigneur(Acc). Mais que nous faut-il faire pour observer la loi du Seigneur (Lc 3, 10; 12) ? Question qui a été posée à Jean-Baptiste. Et sa réponse s’inscrivait dans des com­portements prescrits par la loi ancienne : que celui qui a deux tuniques (Lc3, 10); n’exigez rien au delà de ce qui vous est fixé (Lc3, 12). Mais Jésus ce matin, à qui l’on pose cette même question, refuse de prendre ce chemin. Il refuse d’identifier le bon pratiquant à une observance de la loi, celle de jeûner ou pas.

2009-B-Mc 2, 18-22-Lundi 2e semaine ordinaire- vieux vêtements

La crise économique bouleverse nos vies. Que ce soit les efforts pour sauver des banques de la faillite, les sommes gigantesques octroyés pour le redressement économique, tout cela semble du raccommodage sur du vieux vêtement. Quelque chose est en train de basculer. Si un autre monde est possible, il ne peut être la copie recyclée de celui qui se lézarde sous nos yeux que nous rappellent toutes ces guignolées pour venir à tant de pauvreté autour de nous.

2008-A-Mc 2, 1-12-Vendredi 1e semaine ordinaire- paralysé devant la porte

Pouvez-vous distinguer la couleur des yeux du Père François Dominique ? Pas facile. Plus difficile encore pouvez vous voir, non pas soupçonner sa foi ? Ça prend des bons yeux, des yeux perçants, de hiboux qui voient dans le noir. Ça prend les yeux de Jésus pour voir la foi chez l’autre. « Voyant leur foi ».

2005-A Mc 2, 1-12-Vendredi 1e semaine ordinaire- faire voir plus "rien de pareil "

Il a plu a Dieu de nous faire connaître le mystère de sa volonté. De nous faire connaître que nous avons accès au Père, que nous pouvons devenir éternel disait une préface de NOEL, participants de sa déité. Il a plu a Dieu de nous faire " entrer dans le lieu de son repos " et ajoute l'épître aux Hébreux " cette promesse demeure.. pour ceux qui la reçoivent avec foi " . Tout est dit. Pour entendre cette parole-promesse, cette parole-repos, pour que nos yeux soient capables " de ne rien voir de pareil " , il nous faut être "porté" vers Dieu par des hommes et femmes de foi. " Voyant leur foi " . Il s'agit de la foi des porteurs et non celle du paralysé. Personne ne va à Dieu tout seul.

2003-B-Mc 2,1-12-Vendredi 1e semaine ordinaire - la foi l’une des plus belles inventions de Dieu -

Voyant leur foi. Croyez d’abord et vous verrez ensuite. Croyez et rien ne vous sera impossible. C’est la clé qui donnent naissance aux exploits les plus insolites comme d’enfoncer un toit ou de s’approcher de Jésus pour simplement toucher son vêtement. C’est la clé qui donne Dieu, qui livre Dieu entre nos mains dans la mesure où, en nous, il y a une ouverture. Une capacité de s’abandonner à Lui. Cette clé fait poser des gestes étranges - défoncer un toit- qui suscitent étonnement. Fait marcher des foules à sa recherche

2002-A-Mc 2, 1-12-Vendredi 1e semaine ordinaire - guérison d’un paralysé et pardon des péchés

Oui cette foule qui suivait Jésus n’avait jamais rien vu de pareil. Elle avait bien vu les signes merveilleux qui marquaient ses rencontres avec Jésus. Voilà que l’Eglise en ouvrant ce long temps ordinaire, nous présente un autre visage de ce Fils d’homme: un visage d’extase qui - dans tout le sens du mot -sort de lui-même ce qu’il a de meilleur, ce qu’il est de meilleur, pour nous offrir de sortir à notre tour de nos noirceurs.

Pages

S'abonner à Marc 2