Vous êtes ici

Recherche dans les textes de "À lire pour vivre"

Marc 6

2019-C-Mc 6, 1-6 -mercredi 4e semaine ordinaire-une parole à désengluer

L’arrivée de l’heure de Dieu, c’est le titre que nous pourrions donner à l’évangile que nous venons d’entendre. Pour éviter toute fausse interprétation de cette arrivée, Jésus reprend des paroles connues des auditeurs du temple, celles du prophète Isaïe. Il confirme que c'est l’heure d’une parole qui relève, remet en marche et redonne la lumière. Les yeux fixés sur lui, les auditeurs du sabbat entendent une déclaration stupéfiante : je suis l’arrivée de cette parole. Voilà la bonne nouvelle qui retentit encore aujourd’hui !

2019-C-Mc 6, 30-34 - samedi 4e semaine ordinaire- apothéose de la rencontre

Qui est celui qui nous invite à l’écart ? Qui est ce Père en qui nous remettons nos vies entre ses mains (Ps 36 1, 6) ? Celui qui nous invite à l’écart, celui qui est notre repos, est un condamné, un bafoué, mis au rang des malfaiteurs. Est-ce bien à ce Dieu crucifié, bafoué, mis au rang des malfaiteurs que nous nous en remettons ? Spontanément, nous nous en remettons au Dieu ressuscité et non à un Dieu bafoué.

2018-B-Mc 6, 30-34 - dimanche 16e semaine ordinaire- l'écart, lieu redoutable

ette page est réconfortante. Jésus veut éviter l’épuisement professionnel, le découragement à ses disciples qui reviennent après des journées passées à le faire connaître sans trop de succès. Venez à l’écart. Jésus invite ses disciples à l’écart, non pas pour entendre le récit de leurs performances ou de leurs déceptions, non pour entendre la manière dont ils se sont pris pour le faire connaître, ni à qui ils se sont adressés.

2018-B-Mc 6, 30-34 samedi 4e semaine ordinaire- c'est le difficile qui est chemin

Il y a la joie de partir comme envoyés de Jésus. Il y a en parallèle à cette joie, la découverte d’une mission impossible à vue humaine. L’empressement des disciples à raconter au retour ce qu’ils ont accompli se confronte à une dure réalité : Jésus ne leur a jamais donné un message précis à annoncer ni énoncé quoi dire ou ne pas dire. Il ne les a pas envoyés en docteurs de la loi; il leur a seulement demandé d’aller de l’avant, peu importe le chemin.

2017-A-Mc 6, 30-34- samedi 4e semaine ordinaire- un silence parlant

Laissons-nous impressionner par cet appel de Jésus à aller sur l'autre rive; un appel qui nous rejoint particulièrement ici, dans ce lieu monastique. Jésus désire que ses disciples éprouvent la même relation qu'il entretient avec son Père. Son désir de voir ses disciples être avec le Père est le rêve qu'il porte pour eux. Le rêve de sa vie.

2016-C-Mc 6, 30-34 - samedi 4e semaine ordinaire- Paul Miki

Venez à l'écart. Attention, c'est une invitation dangereuse. Très risquée. Ce matin, c'est un appel à vivre un vrai exode. Si nous prenons au sérieux cette invitation, nous n'en sortirons pas indemnes. Jésus nous propose de sortir d'une existence tout extérieure pour entreprendre une vie immergée en lui, avec courage et générosité. Notre personne, notre histoire, nos attitudes et notre style de vie, tout alors sera changé.

2016-C-Mc 6, 34-44- mardi après l'Épiphanie- un Dieu qui s'inquiète de nous

Si tu savais le don de Dieu, disait le Christ à la Samaritaine (Jn 4, 10). Et ce don de Dieu, si c'était Jésus Lui-même ? Jean vient de déclarer dans sa lettre que Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde pour que nous vivions par lui (1 Jn 4, 8), mais, précise-t-il, les siens ne l’ont pas reçu (Jn 1, 11). Ce don de Dieu, Jean-Baptiste le reconnaît présent au milieu de vous, en vous, [mais] que vous ne connaissez pas (Jn 1, 26 ; Lc 17, 21).

2015-B-Mc 6, 1-6 - dimanche 14e semaine- Jésus, fils du charpentier ?

Vous connaissez l'expression nul n'est prophète dans son pays ? Ça veut dire que plus on connaît quelqu'un, moins on l'écoute parce qu'on anticipe d'avance ce qu'il va dire. La familiarité avec quelqu'un ne favorise pas la meilleure écoute ni la meilleure connaissance non plus. Être trop proche de quelqu'un engendre la myopie.

2015-B-Mc 6, 7-13- dimanche 15e semaine- marcher avec rien

Que comprendre. Cette page n'est pas seulement adressée aux prêtres, aux personnes mandatées par l'évêque. Elle s'adresse à tous les chrétiens. À tous les humains quelle que soit leur croyance religieuse. Cette page nous fait voir que lorsque nous sommes désencombrés, lorsque nous cessons de vivre concentrés sur nos affaires, décollés de son moi, de rechercher avec anxiété le maximum de confort en possédant toutes ces petites idoles qui prennent la place de Dieu (pape François), nous commençons à mener une vie d'hospitalité qui est l'art du partage (Paul Ricœur), l'art de vivre avec beauté l'humain que nous sommes.

Pages

S'abonner à Marc 6