Vous êtes ici

Recherche dans les textes de "À lire pour vivre"

Marc 1

2019-C-Mc 2,13-17- Samedi 1ère semaine ordinaire- Lévi, touché droit au coeur

Notons d’abord ceci: on ne doit pas penser que celui qui se nomme Lévi, dont il est question ici, est de fait l'évangéliste qu'on nomme Matthieu[1], l’auteur de l’évangile. Les exégètes disent que Matthieu, l’évangéliste, était beaucoup plus instruit que Lévi. Lévi n’était pas un intellectuel. Ni André, ni Pierre (Mt 4, 18-19) ne l’étaient aussi. Il appelle des gens à la notoriété pas tellement noble : des pêcheurs, des collecteurs d’impôt. Il n’appelle pas des parfaits parce qu’il n’en trouve pas sur sa route.

2018-B-Mc 1, 7-11 -samedi 1ere semaine Noël- prendre soin de nos yeux

Jésus peut bien se cacher sous les traits humains, sous ceux de l’enfant de la crèche; il peut bien se présenter sans escorte, comme un quémandeur du baptême parmi tant d’autres, soumis au péché comme tout humain; il peut n’être que le fils du charpentier, n’être qu’un visage parmi tant d’autres au milieu de la foule de chercheurs de sens, avoir passé incognito la plus grande partie de sa vie dans un village jusque là sans histoire, il ne peut se cacher de Jean qui l’a reconnu avant même sa naissance quand sa mère Élisabeth salua Marie, la visiteuse.

2017-A-Mc 1, 21-28 -mardi 1er semaine ordinaire- la beauté de l’effacement

Quelle étonnante demande de la part de Jésus? Ne parle pas de moi, lui demande-t-il. Ne me fais pas de publicité, car tu risques de mal me faire connaître. Jésus est sorti de son Père, est venu vers nous pour des motifs de charité et non pour promouvoir un culte à sa personne. Dans son être profond, dans sa nature profonde, le premier réflexe de Jésus est de ne pas se faire admirer, de ne pas se faire dire qu’il est beau, gentil et fin.

2015-B-Mc 1,21-28- mardi 1ere semaine ordinaire- sors de cet hommne

En ouverture de son évangile, Marc nous présente la grandeur et la sainteté de Dieu. Cette grandeur et sainteté laissent entrevoir la distance entre Dieu et nous : saint, saint, saint le Dieu de l'univers. Mais aussi, et c'est rassurant à entendre, cette rencontre à Capharnaüm nous fait pressentir que cette grandeur et sainteté de Dieu nous sont offertes comme plénitude de vie. Ce Dieu lointain (non pas hautain) est aussi ce Dieu nous offrant de partager sa grandeur.

2014-A- Mc 1, 21-28 mardi 1er semaine ordinaire- un partenariat indélibile

Nous ne le réalisons pas assez, ce sont ces situations de détresses, comme celle dont nous parle l'évangile ce matin, qui nous valurent de goûter à l'enseignement nouveau de Jésus. Prises de parole tellement inédites pour l'époque, et qui le demeurent aujourd'hui, qu'elles ne passèrent pas inaperçues.

À écouter parler Jésus, impossible d'hésiter à affirmer qu'il n'est pas de notre bord. L'évangile préfère une autre terminologie en parlant de Jésus comme ce Dieu avec nous (Mt 1, 24) et non ce Dieu au-dessus de nous, ni en face de nous. Jésus, né de Marie, est ce Dieu avec nous dans notre condition humaine ; avec nous dans nos combats contre nos démons ; avec nous par compassion pour nos vies vides de sens ; avec nous pour vivre de l'intérieur ce que nous sommes en train de vivre.

2013-C-Mc 1, 14-20 - Lundi 1e semaine ordinaire- Jésus appelle Simon et André

La création a commencé par une Parole, Dieu dit (Gn 1, 3.6.9.). Elle s'est poursuivie par un appel inattendu, abrupt à Abram, un païen, qui n'avait rien demandé ni rien accompli pour se mériter d'entendre une promesse inouïe, vu son âge avancé : je ferai de toi un grand peuple (Gn 12, 2). Commence alors une alliance, une relation d'intimité entre Dieu et l'humanité. Une cogestion avec Dieu de la promotion d'une terre paradisiaque entre nous

2012-B- Mc 1, 21-28-Mardi 1e semaine ordinaire - enseignement nouveau avec autorité

Pas anodin du tout, ce commencement pastoral de l'agir de Jésus un jour de sabbat. Pas anodin du tout, cette fascination de la foule moins pour l'homme Jésus que pour sa manière d'intervenir. Pas anodin du tout, cette initiative de Jésus d'offrir la vie à quelqu'un habité par la «non-vie. Pas anodin du tout parce que ce commencement un jour de sabbat signifie l'arrivée d'une nouvelle création non plus soumise à la loi ancienne. Ce n'est pas par la loi mais par le Verbe que le monde a été fait : Par la Parole du Seigneur les cieux ont été faits (Ps 32, 6).

2011-A- Mc, 1, 14-20-Lundi 1e semaine ordinaire- appel de Simon et André

A peine sommes-nous sortis du temps de Noël, déjà!, que l'évangile de l'appel vient nous confirmer que Celui qui remplit le ciel et la terre, celui qui était déjà dans le monde, qui a fait le monde mais qui n'a pas été reconnu, est venu et vient nous montrer sa miséricorde. Il est venu pour que nous le connaissions, lui qui n'est pas connu ni reconnu. Il est venu pour que nous croyons, nous qui n'avons pas cru ses prophètes. Il est venu pour être aimé, nous qui ne l'aimions pas. Il s'est fait chair pour nous introduire dans sa miséricorde.

2010-C-Mc 1, 14-20- Lundi 1e semaine ordinaire- En nous, il a mis toute sa confiance

Jésus vient d’entendre son Père lui dire : tu es mon fils bien-aimé (Mc1, 11) Le cœur habité par cette Parole, il se retire au désert pour mieux entrer dans cette Révélation inouïe, jamais adressée à un humain. Et notre évangile, ce matin, situe Jésus au sortir de ce temps d’intimité avec son Père.

1995-C-Mc 1, 7-11-Vendredi 1e semaine Noël " Transforme-toi toute entière à l'image de Dieu"

Celui qui s'est rendu visible à nos yeux..en nous entrainant à aimer ce qui demeure invisible" "celui qui est entré dans le cours du temps pour nous remettre sur le chemin du salut " " celui qui prend notre condition humaine pour nous restaurer dans une incomparable noblesse " Jésus, pousse son audace jusqu'à nous faire l'honneur de nous offrir son Esprit pour nous ouvrir à la Lumière.

Pages

S'abonner à Marc 1