Vous êtes ici

Recherche dans les textes de "À lire pour vivre"

Pâques

2014-A- Jn 21,20-25- samedi 7e semaine pascale- si je veux qu'il reste

Alors que les disciples de Jésus projettent des yeux humains sur la fin de toute vie, Jésus propose à ses disciples la guérison de leurs yeux. Il invite plutôt à regarder toute fin de vie avec des yeux de ressuscité et non de mort. Nous sommes des hommes et des femmes de résurrection, non de mort, disait François dans sa rencontre œcuménique à Jérusalem en mai dernier.

2014-A- Jn 6, 60-69-samedi 3e semaine pascale - manger sa chair- incroyable

Le Christ est ressuscité. Il est vraiment ressuscité. Voilà bien le cri quotidien de la liturgie depuis Pâques. Mais où le Vivant se laisse-t-il pressentir ? Où se laisse-t-il toucher ? Se laisse-t-il-voir ? Jean-Paul II répond pour l'Église dans son encyclique sur l'eucharistie (Mane nobiscum Domine, #19): dans l'hospitalité que nous lui offrons. Aux disciples d'Emmaüs qui demandaient à Jésus de rester « avec » eux, ce dernier a répondu par un don beaucoup plus grand : il a trouvé le moyen de demeurer « en » eux par le sacrement de l'eucharistie. Jésus a trouvé le moyen de poursuivre par eux sa visibilité dans l'histoire.

2014-A- Jn10, 22-30- mardi 4e semaine de Pâques- une voix à écouter

Le temps de Pâques nous aide à faire les premiers pas comme des «ressuscités». Si nous sommes vraiment des ressuscités, si nous vivons en ressuscités, nous rechercherons cette voix dont parle l'évangéliste, pour la goûter. Cette voix est bien ténue, sorte de brise légère (1 Roi 19,11), au milieu de tous les bruits de notre monde. Cette voix, c'est une petite voix, sorte de grain jeté en terre. Un petit peu de levain peut faire lever toute la pâte.

2014-A- Jn 14, 7-14 Samedi 4e semaine de Pâques - voir le Père pour nous voir

Qui voit le Fils voit le Père. Que cela est beau à entendre. Il s'agit de l'une des plus belles révélations de l'Évangile. Jésus et le Père ne font pas un. Ils sont un. Il y a une parfaite communion entre le Père et le Fils. Jésus, précise Jean, ne dit pas ces paroles de lui-même (Jn 12, 50 ; Jn 5, 19) parce qu'affirmer cela par lui-même, c'est rechercher sa propre gloire (Jn 7, 18). Faut-il alors nous étonner de lire qu'on avait apporté des pierres pour le lapider (Jn 14, 31).

2014-A- Jn 14, 27-31a mardi 5e demaine de Pâques- Un vrai départ ?

À plusieurs occasions dans la Bible, Jésus échappe à son entourage. Quand la foule est trop accaparante, il se retire au désert. Au matin de Pâques, il ne s'est pas laissé retenir, ne me retiens pas, Marie (Jn 20, 17). Au soir de Pâques, sur la route d'Emmaüs, il feint de poursuivre sa route pour s'entendre dire reste avec nous, le jour décline (Lc 24, 29). Je pars vers mon Père. Jésus ne se laisse pas saisir facilement. Une mystique, Hadewijch d'Anvers disait : c'est en s'éclipsant qu'il se laisse découvrir; s'il se cache, il nous dévoile ses secrets. Et c'est en se refusant qu'il se livre (Christian de Chergé, retraite sur le Cantique des cantiques, Nouvelle Cité 2013 p.80).

2014-A- Jn 17, 1-11, mardi 7e semaine pascale- Jésus, ma gloire

l est beaucoup question de gloire dans cette prière, dite sacerdotale, prononcée par Jésus au Cénacle, peu avant sa mort. Mais la gloire dont parle Jésus n'est pas à trouver dans le regard des autres sur nous. Elle ne se nourrit pas de l'ostentation et du mépris. La gloire que Jésus nous invite à poursuivre suppose un véritable renversement des valeurs de ce monde.

2014-A-Jn 21,20-25-samedi 7e semaine pascale- si je veux qu'il reste

Alors que les disciples de Jésus projettent des yeux humains sur la fin de toute vie, Jésus propose à ses disciples la guérison de leurs yeux. Il invite plutôt à regarder toute fin de vie avec des yeux de ressuscité et non de mort. Nous sommes des hommes et des femmes de résurrection, non de mort, disait François dans sa rencontre œcuménique à Jérusalem en mai dernier.

2014-A-Jn 14, 6-14 - Apôtres Philippe et Jacques

La résurrection, qu’est-ce que c’est ? Comment entrer dans ce mystère ? Comment percevoir en nous, comme l'exprime saint Ignace, les saints effets de la Résurrection ? La réponse n’est pas évidente parce que la résurrection n’entre pas dans le cadre de nos expériences, précisait dans une homélie pascale le pape Benoît. Pour plusieurs, cette fête résonne comme une simple mémoire d'un lointain passé. Une culture vintage, ai-je dit samedi dernier.

2014-A-Jn 20,11-18- mardi octave de Pâques- Marie Madeleine

Feuilletant l'autre jour diverses revues dans une salle d'attente, je fus intriqué par un mot qui s'y trouvait. C’est le mot vintage. On y parlait de mode vintage, de culture vintage. J'ignorais ce que c'était. Une recherche me fit découvrir que le vintage c'est cette tendance à remettre à la mode du vieux, à remettre des choses passées au goût du jour. Tendance qui veut donner une seconde vie à des choses du passées. La culture vintage, c'est la culture qui vise à donner un second souffle à des objets, à des us et coutumes pour éviter que des joyaux du passé disparaissent à jamais.

2014-A- Mc 16, 9 - samedi octave de Pâques- Un Dieu qui fait confiance à nos doutes

Arrivé au terme de l'octave de Pâques, nous entendons aujourd'hui le sommaire des apparitions tel que vu par saint Marc. Nous retrouvons tous les acteurs des derniers jours, ce long cortège des témoins de l'inimaginable matin de Pâques : Marie Madeleine, deux disciples qui étaient en chemin pour aller à la campagne, les onze qui étaient à table.

Pages

S'abonner à Pâques