Vous êtes ici

Recherche dans les textes de "À lire pour vivre"

2019-C-Jn 17, 11-19- mercredi 7e semaine de Pâques- comment terminer un mandat pastoral ?

Année C : mercredi de la 7e semaine de Pâques (litcp07me.19)  

Jn 17, 11-19 ; Ac 20, 28-38 : comment terminer un mandat pastoral ?

En guise d’adieu à l’Église d’Éphèse, Paul décrit ce qu’il a été pour elle. Ses adieux humains offrent une description de sa manière d’évangéliser cette Église : aucune demande de rémunération, beaucoup de labeurs manuels pour n’être pas un fardeau pour personne, constant souci des plus faibles et bonheur de donner plutôt que de recevoir. Pour annoncer l’évangile, Paul s’est dépouillé de lui-même.

Son départ annonce qu’il ne prêchera plus Jésus de vive voix.  C’est en choisissant d’être comme Jésus, livré aux mains de païens (Ac 21, 1) qu’il l’annoncera.  C’est aussi, écrira-t-il, en trouvant sa joie dans les souffrances qu’il endure et en complétant dans ma chair ce qui manque aux épreuves du Christ (Col 1, 24). Paul refuse la tentation de penser que l’Église d’Éphèse va bien parce qu’il est là. Il sait que ce n’est pas en braquant l’Église sur sa personne qu’il en assurera son avenir. Paul la recentre sur l’assurance de l’Esprit saint.

Paul, l’homme fort auprès des nations païennes, le héros de Damas, en quittant sa «chère» Église ne craint pas pour son avenir parce qu'il sait que le seul chemin pour annoncer Jésus est la croix de Jésus. Ses prises de parole pourtant importantes sont pratiquement inutiles. La parole sans la croix risque de n’être que de la poudre aux yeux, que du cosmétique. C’est quand il est emprisonné, qu’il trouve sa joie dans ses souffrances, qu’il devient un véritable évangélisateur.

C’est dans le renoncement, dans le courage du renoncement, en allégeant des lois comme le raconte la première grande réunion de l’histoire de l’Église, la première grande discussion (Ac 15, 7) que Paul fait progresser son Église. Dans ses adieux à l’Église d’Éphèse, Paul n’a pas laissé une feuille de route bien encadrée où tout a été prévu, analysé, objectivé, mais un chemin (Ac 9, 2) à défricher ensemble, toujours ensemble, dans un esprit de confiance.

Même attitude de Jésus qui en guise d’adieu ne laisse pas une liste de choses à poursuivre, ne dicte pas des stratégies à déployer pour accroître sa visibilité, sa performance. Jésus prie pour que nous ne soyons pas divisés sur l’essentiel, qu’ils soient un (Jn 17, 11). Il prie pour que nous soyons un seul corps et un seul esprit, par l'unique espérance à laquelle ils ont tous été appelés (Ep 4,3-4).

En guise d’adieu, Jésus prie son Père de nous sanctifier dans la vérité, vérité qu’il ne définit jamais par ailleurs, vérité qui est une bonne nouvelle à découvrir, un chemin plutôt qu’une série de bonnes réponses à donner.

Le message d’adieu autant de Paul que de Jésus est simple : ils n’offrent pas un programme à réaliser. Ils appellent à regarder avec le regard humble de celui qui sait chercher dans les autres la présence de Dieu, qui n’habite pas dans la grandeur de ce que nous faisons, mais dans la petitesse des pauvres que nous rencontrons. Si nous ne les regardons pas directement, nous finissons par toujours nous regarder nous-mêmes et par faire de ces derniers des instruments pour nous affirmer[1].

Jésus autant que Paul ne laissent en signe d’adieu qu’une seule parole : demeurez dans mon amour (Jn 15, 9). Comment ? En demeurant dans la proximité des pauvres que nous rencontrons qui sont les tabernacles vivants de Jésus, des tabernacles mobiles, dit le pape François. L’expression est très belle.

En terminant ce temps de Pâques, retenons un appel : vous êtes mes témoins jusqu’à ce que je revienne, des témoins qui n’imposent rien alors que spontanément nous agissons en imposant nos vues et qui savent respecter les personnes et les cultures (Jean-Paul II, encyclique sur la mission, no 39). ). Me revient  en mémoire  ce conseil que saint François d’Assise donnait à ses frères : prêchez l’Évangile et, si c’était nécessaire, aussi par les paroles. Prêcher par la vie : le témoignage.  AMEN.

 

 

Évangile: 
Année: 
Pérode: 
Date: 
juin, 2019

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.