Vous êtes ici

Recherche dans les textes de "À lire pour vivre"

Avent

2013 A- Mtt 1, 1-17 Mardi 3e semaine avent- son arbre généalogique est impressionnant

Une question monte en moi devant cette lecture monotone, ce montage hétéroclite d'auteurs bibliques très éloignés de la réalité historique, qui es-tu Jésus de Nazareth ? Qui es-tu, Dieu de nos fragilités, pour citer le livre récemment lancé de l'ursuline Diane Foley aux Éditions paulines.

Cette question est au centre de la foi. Elle n'a cessé de se poser depuis la mort de Jésus. Elle a donné lieu à des réponses multiples, à une floraison de doctrines, à des guerres plus qu'idéologiques aussi, où le bras de l'État armé à fait triompher l'affirmation de la double identité de Jésus.

2013-A-Lc 1, 67-79 Mardi 4e semaine avent- Béni soit celui qui vient

Il faut que le Messie vienne. Jésus est nécessaire à l’humanité. Mais avons-nous besoin de lui ? Quand Jésus prend notre humanité, il ne se déguise pas en homme. Jésus n'est pas venu chez nous en touriste pour retourner chez lui quelques années plus tard. Ce fut une vie à plein temps à nos cotés, une vie «engagée» à bâtir un milieu de vie épanouissant. Il est venu marcher à nos cotés, vivre notre quotidien, travailler de ses mains. Il a passé la très grande majorité de sa vie dans l'anonymat d'une vie de famille ordinaire.

2012-C-Lc 5, 17-26 Lundi 2e semaine avent- : la foi des porteurs

Nous offrir ce matin, une écoute neuve. Offrir à nos oreilles d'entendre autrement la Parole de Dieu, de l'entendre comme une toute autre mélodie que celle à laquelle nous sommes habitués. Chaque année, le temps de l'avent est un appel à une écoute neuve, rafraichie. Cette écoute neuve exige un long travail d'exploration de notre manière d'accueillir cette parole, de rénovation-transformation qui ouvre sur l'étonnement : aujourd'hui nous avons vu des choses extraordinaires (Lc 5, 26). Puisse nos yeux s'ouvrir et nos oreilles entendre (Is 35, 5)!

2012-C- Lc 1, 67-79 -Lundi 4e semaine Avent - le principe du quetteur

Bethléem, prépare-toi : le Paradis s’ouvre pour tous. Ainsi chante une hymne de la liturgie d'Orient la veille de Noël. Nous préparer à passer du tumulte et des courses de dernières minutes à l'attention. Nous préparer à recevoir cette brise légère, cette poussière de fin silence, selon les mots magnifiques du texte hébreu (1 R 19, 12). Nous préparer à affiner nos sens et avoir l'ouïe fine. Nous préparer au secret amour longtemps caché qui nous apparaît.

2012-C-Mtt 8, 5-11- Lundi 1e semaine Avent- un athée qui enflamme Jésus de joie

Si nous écoutons en profondeur ce texte décrivant l'itinéraire parcouru par le centurion romain, nous percevrons avec étonnement que le miracle, ici, n'est pas celui que l'on pense, la guérison de l'enfant. Il n'est pas de l'ordre du visible. L'étonnante puissance de Jésus ouvrant ici un chemin à notre avent et auquel nous sommes si peu attentifs, n'est pas de l'ordre du sensible, mais de l'invisible qui se vit dans le cœur du centurion.

2011 -B- Lc 1, 26-38- Dimanche 4e semaine avent- être «grosse» de Dieu.

Imitez-la, disait un peu avant sa mort la petite Thérèse qui questionnait la tendance de son époque à présenter Marie inabordable dans ses privilèges alors qu'elle est imitable dans sa manière d'accueillir Jésus. Imitable dans son invitation : faîtes tout ce qu'il vous dira (Jn 2, 5).Imitable dans son Fiat, qu'il me soit fait selon ta Parole (Lc 1, 38).Imitable dans sa manière de vivre la prière de son Fils : que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.

2011-B-Lc 1, 39-45 Mercredi 4e semaine Avent - des miettes de joie

Un hymne de la liturgie byzantine adressé à la mère de Dieu (VIIe siècle) exprime bien la réaction d'Élisabeth accueillant Marie : Réjouis-toi, jardin du Seigneur, ami des hommes ; réjouis-toi, verger qui porte un fruit de vie ; réjouis-toi Épouse inépousée ; réjouis toi, mère de l'Agneau et du bon pasteur; réjouis-toi, tu ouvres les portes du paradis.

2011-B: Mardi 2e semaine avent -Mtt 18,12-14 : une (autre) histoire de collusion

Nous parlons beaucoup de collusion présentement (en tout cas au Québec). On la retrouve partout. Elle est généralisée. Récemment les scientifiques parlaient même d'un risque de collusion entre planètes.

Nous réalisons peu que ce mot tant décrié sur la scène politique parce qu'il trahit des comportements peu orthodoxes, des alliances néfastes pour d'autres, résume toute l'aventure biblique. Plus avance le temps, plus s'avance vers nous une collusion heureuse celle-là, entre le ciel et la terre, entre le créateur et sa créature

2011-B: Mtt 21, 28-32 Mardi 3e semaine avent - : quel Noël annoncer ?

Plus nous avançons vers Noël, plus il nous reste à nous préparer pour que nous allions toujours de l'avant (cf. Ph 3, 13), tendu vers celui qui vient. À chaque petit pas que nous faisons vers lui, il en fait le double vers nous. Nous qui sommes en chemin vers lui, n'en perdons pas la route car alors notre OUI sera plutôt un NON.

2011-B-Mtt 9, 27-31- Vendredi 1e semaine avent- nous voir un peu moindre qu'un Dieu (Ps 8)

Dieu nous a fait naître après la venue de son Fils. Il nous a fait naître sous des cieux nouveaux, une terre neuve, améliorée, rachetée au prix de sa vie. C'est une évidence. Plusieurs, dans les temps anciens, ont désiré voir ce jour de Dieu où fut répandue cette rosée rafraichissante du matin. Un jour du temps, le ciel est venu à notre rencontre. Admirable métamorphose de l'un dans l'autre !

Pages

S'abonner à Avent