Vous êtes ici

Recherche dans les textes de "À lire pour vivre"

Avent

2003-B-Lc 1, 39-56. Assomption - Donner de la « hauteur » à notre vie

« La profondeur d'un homme est dans sa puissance d'accueil » Ces mots de François d'Assise sont les nôtres au moment où nous saluons Marie dans cette fête qui nous ouvre un avenir de gloire.

Marie nous est donnée à contempler (1 ière lect.) comme une femme enveloppée de soleil (Ap 12,1. Telle est la vision grandiose, le signe dont vient de parler l'Apocalypse. Femme signe et qui fait signe à notre monde tout centré sur des intérêts et des préoccupations matérielles à regarder vers les réalités d'en Haut, le règne de Dieu qui est en nous

2002-B-Lc 1, 26-38 Vendredi 3e semaine avent- l’Annonciation

Il a choisi la mère qu’il avait créée; il a crée la mère qu’il avait choisi. (Sermon 63, 3, 4) Ces mots de saint Augustin laisse voir tout le projet de Dieu qui réjouissait déjà le prophète Isaïe quand il prophétisait: Le Seigneur vous donnera un signe: Voici que la jeune femme est enceinte, elle enfantera un fils et on l’appellera Emmanuel(1ère lecture). Ces mots ont tellement bouleversé Luc qu’il en a fait la porte d’entrée de son Évangile Tu vas concevoir et enfanter un fils, tu lui donneras le nom de Jésus. Son règne n’aura pas de fin.

2002-B: Vendredi 2e semaine avent -Mtt 11,16-19 Vigilant dans la foi

Une page qui est à la honte de l’incrédulité. Jean-Baptiste est venu et malgré sa vie austère - ce qui aurait dû susciter l’admiration - n’a pas réussi à percer l’incrédulité du Peuple. Il parlait du désert et dans le désert. Le Fils de l’homme est venu et malgré sa grande liberté qui fascinait et attirait à la fois, n’a pas réussi à faire voir le Salut tant souhaité et annoncé. A faire voir, en sa personne, le Règne de Dieu.

2002-B-Mtt 9,27-31- Vendredi 1e semaine Avent - un grand vide qui appelle une présence

Nous entrons dans une saison dite des fêtes qui, à première vue , laisse entendre et voir la saison la plus anti-évangélique qui soit. En ces jours de grande effervescence pour les commerçants, la publicité nous vend l’image qu’exister, c’est consommer. Accumuler, c’est bien vivre. À l’observateur éveillé, ce qu’exploite cette saison des fêtes, c’est plutôt une grand insécurité. Ce qu’elle cache, c’est un grand vide intérieur.

2001-A : Vendredi 2e semaine avent - Mtt 11,16-19 entrer dans la profondeur de Dieu

Réjouissons-nous Bien-aimé, allons nous unir à la Beauté. Entrons plus avant dans la profondeur du mystère de Dieu. Et Jean de la Croix ajoute : O âme, vous qui avez été créée pour voir ces merveilles se réaliser en vous, que faites-vous? À quoi vous amusez-vous ? Désirer entrer dans la profondeur de Dieu, lui faire beaucoup de place, toute la place parce que Dieu entre là où il y a de l’espace pour lui.

2001-A-Lc 1, 39-54 Vendredi 3e semaine avent- la visitation

Au temps des prophètes,- Isaïe, Jérémie, Jean-Baptiste- nous entendions Dieu nous promettre une terre nouvelle, des jours de justice et de paix. Par la voix de l’ange, nous passons du temps des promesses au temps de l’accomplissement de la Promesse. Promettre est déjà quelque chose de merveilleux. Mais réaliser une promesse, voilà qui est admirable. J’entends souvent ces mots douloureux: Tu m’as pourtant promis de m’aimer....

2000- C: Vendredi 2e semaine de l’avent-Mtt 11,16-19 l’esprit de contradiction

A quoi, à qui vais-je comparer cette génération ? Sans hésiter, je réponds que nous sommes une génération de Ritalin, de Prozac, de Viagra, de cures de rajeunissement, de culte du corps ; génération où la vie est perçue uniquement sous l’angle du plaisir facile. Dans son livre euphorie perpétuelle, essai sur le devoir du bonheur(Ed Grasset 1999), l’auteur Pascal Bruckner parle de cette maladie moderne qui transforme le bonheur en obligation de résultat.

2000-C-Lc 1,46-56 Vendredi 3e semaine avent - le magnificat

Dieu est mystère de visitation. C’est son identité propre, sa nature profonde. Il est rencontre unifiante de trois Personnes qui ne cessent de se visiter avec allégresse, je dirais, tressaillement dans le partage d’un même Amour. Il y a en Dieu ravissement à se contempler, émerveillement mutuel dans la joie d’un Magnificat inexprimable. Il y a en Dieu ce long, pénétrant regard aimant sur l’Autre dans un complet détachement dirait Anthony De Mello. Le Père se réalise en visitant son Fils. Le Fils se réalise en visitant l’Esprit du Père. Ce mystère est grand. Il est beau. C’est le mystère de Noël.

1999 -B- Lc 1,67-79 Vendredi 4e semaine aventcantique de Zacharie

Comme au temps de Jean-Baptiste, se trouve au milieu de nous quelqu’un que nous ne connaissons as. Qui est cet importun de minuit qui depuis 3 millénaires, frappe à nos portes à la recherche d’invités pour remplir la salle de son banquet. La noce est prête. Voici l’Agneau de Dieu qui souhaite entrer dans la maison de nos coeurs (saint Bonaventure). Un importun je paraphrase la lecture de Samuel - refuse d’habiter dans des palais

1999-B-Mtt 1, 1-17 vendredi de la 3e semaine de l’Avent généalogie de Jésus

Je viens de proclamer le dernier mot d’un commencement décisif. La fin de cette généalogie ouvre sur l’accomplissement de la promesse. Jésus pour reprendre l’expression de François a épouse notre condition humaine dans ce qu’elle a de plus bas pour nous faire revêtir la sienne. Apres avoir par choix tombé dans la région de la dissemblance, nous pouvons maintenant, par choix, retrouver notre identité. Le très vieux rêve humain de devenir comme Dieu peut désormais se réaliser en nous si nous prenons le chemin du Fils de Dieu, l’humilité et l’abaissement.

Pages

S'abonner à Avent