Vous êtes ici

Recherche dans les textes de "À lire pour vivre"

Avent

2000-C-Lc 1,46-56 Vendredi 3e semaine avent - le magnificat

Dieu est mystère de visitation. C’est son identité propre, sa nature profonde. Il est rencontre unifiante de trois Personnes qui ne cessent de se visiter avec allégresse, je dirais, tressaillement dans le partage d’un même Amour. Il y a en Dieu ravissement à se contempler, émerveillement mutuel dans la joie d’un Magnificat inexprimable. Il y a en Dieu ce long, pénétrant regard aimant sur l’Autre dans un complet détachement dirait Anthony De Mello. Le Père se réalise en visitant son Fils. Le Fils se réalise en visitant l’Esprit du Père. Ce mystère est grand. Il est beau. C’est le mystère de Noël.

1999 -B- Lc 1,67-79 Vendredi 4e semaine aventcantique de Zacharie

Comme au temps de Jean-Baptiste, se trouve au milieu de nous quelqu’un que nous ne connaissons as. Qui est cet importun de minuit qui depuis 3 millénaires, frappe à nos portes à la recherche d’invités pour remplir la salle de son banquet. La noce est prête. Voici l’Agneau de Dieu qui souhaite entrer dans la maison de nos coeurs (saint Bonaventure). Un importun je paraphrase la lecture de Samuel - refuse d’habiter dans des palais

1999-B-Mtt 1, 1-17 vendredi de la 3e semaine de l’Avent généalogie de Jésus

Je viens de proclamer le dernier mot d’un commencement décisif. La fin de cette généalogie ouvre sur l’accomplissement de la promesse. Jésus pour reprendre l’expression de François a épouse notre condition humaine dans ce qu’elle a de plus bas pour nous faire revêtir la sienne. Apres avoir par choix tombé dans la région de la dissemblance, nous pouvons maintenant, par choix, retrouver notre identité. Le très vieux rêve humain de devenir comme Dieu peut désormais se réaliser en nous si nous prenons le chemin du Fils de Dieu, l’humilité et l’abaissement.

1999-B-Mtt. 9, 27-31- Vendredi 1e semaine avent - sortir de la nuit- les aveugles voient

Depuis les débuts du monde et confirmé par le 1er Noël, la foi d’Israël comme celle de l’ère chrétienne a été espérance puis, avec Jésus, proclamation d’une grande joie(Lc2, 10) sur toute terre. Sans cette joie, notre vie de foi serait incompréhensible. C’est parce que notre foi est un joyeux message qu’il retentit depuis maintenant deux millénaires. Cessez d’être témoin de cette joie qui vient, c’est cesser d’annoncer une Bonne Nouvelle.

1998-A- Mtt 1, 18-24 Vendredi 3e semaine avent- annonce à Joseph

Ces livres saints, ces paroles saintes ont été écrites pour nous instruire (rm15 : 4). Dès le début de son Evangile Matthieu nous instruit en insistant, dans son arbre généalogique, sur le verbe engendrer : David engendra Salomon, Jacob engendra Joseph, l’époux de Marie de laquelle est né Jésus. Joseph n’a pas engendré Jésus. Matthieu poursuit par l'annonce à Joseph, la visite des mages, la fuite en Egypte et le massacre des saints innocents, le retour d'Egypte et la vie à Nazareth.

1998-A-Mtt 9, 27-31 - Vendredi 1e semaine avent - à l’heure des droits humains

Encore un peu de temps, très peu de temps... il arrivera dans l’avenir. Pour voir ce Dieu qui vient nous redire que nous sommes sauvés, pour observer ce verger devenu pareil à une grande forêt, il faut monter sur la montagne de Dieu pour être en mesure de voir au loin, de voir loin. Les lectures des prochaines semaines nous projetteront dans l’A-venir, (écrit en deux mots s, v, p,). Du temps pour voir-venir, nous préparer à ce qui nous attend : Dieu nous regarde comme si nous étions son fils unique.

1997-C- Vendredi 2e semaine avent - Mtt 11: 16-19 l ' esprit de contradiction (prise d ' habit de Madame Christine)

Nous sommes en plein coeur d ' une saison étourdissante, de course folle, une saison de plaisir " nez rouge " , où les occasions de danse publique sont nombreuses. Une saison aussi qui privilégie les déceptions, l'éclatement des discordes qui, comme de la braise, couve dans les coeurs. Quand arrive A l 'abomination de la désolation , l'édifice de la fête s'écroule pierre sur pierre .

1997 -C- Lc 1, 5-25 Vendredi 3e semaine Avent -annonce d'une naissance

A lire les textes d' aujourd ' hui, il me semble que Dieu n ' en peut plus de retenir plus longtemps le flot débordant de sa gratuité de Salut. Dieu n ' en peut plus d ' observer la stérilité de son peuple. A travers et au delà de ses femmes, Dieu annonce, par la voix de son messager, sa hate de déverser sur la pauvre humanité, devenue stérile parce que repliée sur elle-même, son projet initial d' abondance : multipliez vous .

1997-C- Mtt 9, 27-31- Vendredi 1e semaine avent - la lumière est attachée aux pieds

A lire la Bible, de la genèse à l ' Apocalyspe, bien malin serait celui qui trouverait un éloge de la cécité. Ne pas voir, - et le gros bon sens le confirme - c ' est une déficience, une perte d ' intégrité. Un aveugle de naissance ne connait pas les couleurs. Pire, il ne connait pas les joies de lumière. A voir un aveugle, vous observez facilement que son visage est inexpressif, figé, reflet de sa prison d ' obscurité.

Pages

S'abonner à Avent