Vous êtes ici

Recherche dans les textes de "À lire pour vivre"

Carême

2010-C-Jn 10, 31-42 -Vendredi 5e semaine Carême - Dieu a goûté la mort

Tout au long de cette semaine, Jésus nous a montré sa foi (Jc 2, 18). À quoi aurait pu servir à Jésus de révéler son identité de Fils du Père s’il n’accomplit pas les œuvres du Père? En réponse à leur demande de dire une fois pour toute qui il est, Jésus leur a montré son enracinement dans le Père. À ses détracteurs, Jésus n’a pas craint d’affirmer son identité divine. Réponse : tu mérites la mort. Tu n’es qu’un homme et tu prétends être Dieu (Jn 10, 33).

2010-C-Lc 15, 1-3,11-32- Dimanche 4e semaine Carême- Le Père prodigue

Quelle famille! Cette page fait partie intégrale de nos familles d’ici. Nous faisons partie de cette scène. Me revient en mémoire en écoutant cette parabole du père qui avait deux fils, ce chant de la liturgie qui plaint Dieu d'avoir affaire à cet enfant difficile qu'est le monde des humains. Le prophète Jérémie observait que le cœur de l’homme est compliqué et malade! Qui peut le connaître? Jérémie répond: moi, le Seigneur qui pénètre les cœurs (Jer 17, 9-10).

2010 -C- Mc 12, 28b-34 -Vendredi 3e semaine du Carême -aimer pour devenir beau

Voici l’ordre, disait Jérémie hier (7, 23), que j’ai donné à vos pères. Soyez attentifs à ma voix. Les Pères du désert disaient : chaque jour, je commence à écouter volontiers cette parole qui vient de Dieu, à méditer sur les commandements du Seigneur, à m’occuper sans cesse de ses préceptes (Si 6, 37). Nous avons la responsabilité de nous souvenir, dit Beaudoin de Ford, avec quelle qualité nous avons été créés. Dieu nous a préférés, nous a ennoblis, nous a couronnés de gloire et d’honneur. Il est venu sceller en nos cœurs sa beauté.

2010- C- Lc 4, 1-13 Dimanche 1e semaine carême- Option liberté

Chaque année, notre carême s’ouvre sur le récit des tentations de Jésus. C’est une page indéchirable des Évangiles (Bernard Sesbouë). Nous avons toujours l’impression plus ou moins forte que Jésus a vécu sa vie dans un jardin de bonheur, un paradis de Bonheur tant il était dans le Père et que le Père était en lui.

Mais la vérité de l’Incarnation confirme que Jésus a été éprouvé en tout (He4, 15). Sans la tentation au désert, le Verbe fait chair, Jésus, n'aurait pas assumé toute notre condition humaine. Augustin écrit dans une homélie que notre vie ne peut pas échapper à l'épreuve de la tentation, car notre progrès se réalise par notre épreuve ;

2010-C-Mtt 16, 13-19- Lundi 1e semaine carême - Qui suis-je ? qui sommes-nous?

S’il est une question aujourd’hui qui fait la une des journaux d’ici et d’ailleurs, c’est bien celle de notre identité. Elle suscite beaucoup préoccupation autour de nous. Mais chez Jésus, et le passage de Matthieu que nous venons d’entendre le montre, sa question-demande ne dégage aucunement qu’il est tourmenté par son identité. Nous connaissons bien la réponse de Pierre mais est-ce que nous réalisons que dans sa réponse à Pierre, Jésus donne de l’avenir à notre identité. Sur Pierre, sur nous, Jésus bâtit son Église. Voilà notre identité.

2010-C : Mtt 21, 33-43, 45-46 Vendredi 2e semaine Carême -: Voici l’héritier tuons-le.

Ce soir en lisant cette page quelque chose prend feu en nous. Elle attise en nous le feu de l’indignation devant ce désir d’appropriation des biens d’un autre. Nous sommes choqués de voir des humains (des vignerons) tellement aveuglés par le profit qu’ils voient dans l’héritier une menace à leur projet de s’approprier les fruits de la vigne. Nous sommes choqués de voir dans la 1e lecture le comportement jaloux des frères de Joseph.

2010-C-Mtt 6, 1-6, 16-18 Mercredi des Cendres- laissons-nous réconcilier.

Je voudrais vous dire une chose, une seule chose, je voudrais la clamer, la crier pour qu’elle puisse enfin être entendue. Cette chose est simple, infiniment simple. Elle ne demande aucun diplôme pour être comprise, aucun effort pour être atteinte. Cette chose, nous la connaissons, nous l’avons enseignée. Il faut la redire sans réserve. Elle ramasse toute la foi chrétienne. Cette chose que je veux vous dire : Nous n’avons pas à mériter notre carême. L’unique désir de Dieu est d’entrer dans notre cœur et d’y régner (Jean-Nicholas Grou).

2009 - B-Samedi 5e semaine carême -Jn 11, 45-57- Entrons dans les mots

Il y a des mots que nous n’entendons plus parce que nous n’entrons pas dans les mots. Il y a des mots qui ne nous transforment plus parce que ce sont des mots « déjà entendus ». Parmi ces mots, il y a ceux de l’évangile : « il vaut mieux qu’un seul homme meure pour le peuple ». Ceux de l’épi-tre aux Hébreux : « Ainsi par la grâce de Dieu, c’est pour toi, homme, qu’Il a goûté la mort »(He 2, 9).

2009 -B - Mc 14, 1-15,47Dimanche des Rameaux - qui meurt sur la Croix ?

Pour voir autrement, il faut changer de regard. Pour changer de regard, il faut changer d’être en évacuant de nos personnes cette ivresse de nous-mêmes pour entrer dans celle de Jésus. Si nous regardons avec le regard de Jésus, si nous écoutons ce récit avec les oreilles de Dieu, une question étonnante surgit : qui meurt sur la croix ? Sur la croix, c’est Dieu qui meurt (Zundel).

Pages

S'abonner à Carême