Vous êtes ici

Recherche dans les textes de "À lire pour vivre"

Carême

2006-B- Vendredi 2e semaine carême - Mtt 21, 33-43 : Envoyé….. pour mourir ?

«Livré pour nous.» Voilà ce qui monte en moi à la lecture de cette parabole. «Dieu a livré son Fils, son propre Fils » affirmait Paul (Rm 8, 31-34)qui ajoute deux petits mots qui changent tout : « pour nous ». Tout est dit. Déjà en ouvrant son livre, Isaïe qui clamait : « J’ai élevé et fait grandir des fils. Ils se sont révoltés contre moi (Is 1, 3) » s’empressait d’ajouter « mon serviteur réussira ».

2006-B-Mtt 9, 14-15- Vendredi des Cendres - une conversion perpétuelle

Tout chrétien, de par son baptême, a reçu vocation à changer de vie. À changer son ADN pour celui de Dieu. Toute la prédication de Jésus va dans ce sens. Appel à vivre autrement. Marc précise : à se convertir (Mc1, 15). Tellement important que Paul fait de cette métamorphose continuelle, de cette assimilation progressive de l’image du Christ (2 Cor 3,1) une vocation.

2006 - B Mc 14 Dimanche des rameaux - Comprendre plus que le texte

Qui peut comprendre toute la richesse de ce récit de Marc ? Ce que nous en comprenons, ce que je vais maintenant vous en faire comprendre est bien moindre que ce que nous en laissons. Jésus a dit quelque part de « rendre à Dieu ce qui est à Dieu» (Lc 20,25). Ce qui appartient à Dieu, c`est la folie de la Croix. Ce qui est à Dieu, sa richesse, c`est l`absolue dépossession de lui-même en son être et avoir. «Il s’est abaissé » jusqu’à la Croix.

2005-A- Jn 10,31-42-Vendredi 5e semaine carême -Jésus menacé de mort, le "créateur parfait sa créature"

Devant nos yeux, une crise appréhendée. Nous entrons " dans le buisson ardent " qui dit " l'ultime dessein de Dieu sur le monde " . Nous entrons dans cette heure " qui peut seule accueillir la plénitude de la divinité . (P Durrwell). Nous voici "à la veille de sa passion ", l'heure de l'offrande du soir d'une vie où prend tout son sens ce " pour nous et pour notre salut".

2005-A- Vendredi 4e semaine carême –Jn 7, 1,10 conspiration contre Jésus. " mourir avant de mourir"

Jésus qui au sortir des eaux de son baptême, a entendu "la voix du père lui dire qu'il était son Fils bien-aimé", Jésus qui sur la montagne du Thabor, a re-entendu cette même Voix lui confirmer qu'il est ce Fils Bien-aimé, Jésus "à qui le Père a rendu témoigne (justement) parce qu'il a écouté sa Voix, parce qu'il a accompli Ses œuvres"(Évangile d'hier),

2005- A : Vendredi 2e semaine Carême -Mtt 21, 33-43,45-46 les vignerons homicides ou la peur de se mouiller à la grâce

Nous pouvons longuement contempler cette page. Nous pouvons en faire un chemin d'union à Dieu. D'union totale, transformante dirait Jean de la Croix. Cette page est un appel à dépasser nos blessures profondes qu'aucune parole ne semble apaiser. Blessures qui conduisent à des glissements meurtriers à la manière des frères de Joseph, des vignerons. Apaiser des blessures, les confesser pour éviter des comportements horribles, inexplicables, c'est l'ascèse de notre carême

2005- A- Vendredi 3e semaine carême -Mc 12, 28b-34 aimer, un chemin pascal

"Que votre cœur est lent à comprendre". Lent à comprendre que cette page est aussi vieille que le monde. Elle origine bien avant le livre du Lévitique. Cette page-commandement était à l'origine une manière d'être. Une manière de vivre entre nous. Une manière de vivre ensemble sans animosité, sans rancune, sans revendication, sans chercher son intérêt. (1 Cor13, 1-13) Une manière de vivre en état de grâce réciproque.

2005-A-Mtt 9, 14-15- Vendredi des Cendres - se libérer de tout pour le Tout

Estimer comme grand que Dieu nous invite à entrer en Carême. Le plus grand bien, le plus grand honneur au monde, la plus haute noblesse pour parler avec des mots du temps de Madame Claire, c'est être appelé à suivre Jésus jusqu'au désert pour éprouver la joie d'être servi par Dieu. D'être nourri d'un pain, d'une manne offerte en abondance. La joie d'un Loi nouvelle.

2004 -C- Dimanche 3e semaine Carême -Lc 13 1-9 " faire une détour "

A écouter l'Évangile, on se croirait au XX1e siècle. Une tour qui tombe. Un massacre purement gratuit de Galiléens. À entendre la 1 ière lecture, même impression. Le peuple était en état de révolte parce que manquant de tout.

Comme solution à ces crises, ces événements d'hier et d'aujourd'hui, l'Évangile nous propose de porter du fruit, d'éviter la stérilité en devenant ce que nous sommes " créatures nouvelles ", en devenant des "nouveaux-nés", des "premiers-nés" d'une mentalité nouvelle. Comment re-naître ? Comment cela peut-il se faire ? Cela passe par l'obligation de "faire un détour" , faire un détour vers l'intérieur " près de ce buisson ardent ", "faire un détour " pour habiter ne serait-ce que quelques instants dans ce buisson ardent pour "entendre des choses extraordinaires "

2004-C- Lc 21- Dimanche des Rameaux - Coupe de la joie

En écoutant ce récit de la Passion, avons-nous éprouver de la joie? avons-nous rencontrer la Joie en Personne ou le Christ souffrant ? Ma question peut surprendre. Si pour nous ce récit n'en est pas un de « plénitude de joie » , n'en est pas un d'une coupe remplie de joie, c'est que nous ne connaissons pas Jésus et « que nous n'avons pas en nous les mêmes sentiments qui furent ceux de Jésus » .

Pages

S'abonner à Carême