Vous êtes ici

Recherche dans les textes de "À lire pour vivre"

Ordinaire

2023-A- Lc 1, 5-17 - Saint Jean-Bapstiste-changement désiré

En ouvrant son évangile par le récit de Zacharie, Luc oriente nos regards sur quelque chose comme un perce-neige annonciateur de quelque chose de beau. Ce beau a aveuglé pour un temps Zacharie. Ce beau, c’est Jean-Baptiste, l’enfant inattendu qui deviendra précurseur d’une attitude vivement attendue aujourd’hui : savoir montrer quelqu’un d’autre que soi. Beaucoup se réjouiront de sa naissance. C’est cela faire toute chose nouvelle.

2023-A- Mtt 9, 36 -10,8 -dimanche de la 11 semaine ORDINAIRE- vivre en profondeur

Nous confessons que l’Église est apostolique. Qu’est-ce que cela veut dire ? Le mot a changé plusieurs fois de sens. On entend souvent ce mot comme opposé à celui de contemplatif. Au cours des siècles, le mot a été « confisqué » pour s’appliquer aux missionnaires, à ceux qui recevaient un ministère ordonné. Pour éviter la confusion malheureuse entre les personnes ordonnées et non ordonnées, entre le clergé et les laïcs, le pape François dans sa lettre-programme la joie de l’Évangile utilise le mot disciple-missionnaire.

2023-A- Jn 6, 51-58 - fête du Corps et du Sang du Christ - des mots dynamites.

Si on laisse ce pain nous nourrir, si on se laisse nourrir par ce pain personnellement, communautairement, dit le père François Cassingena-Trévedy, c’est de la dynamite qui explose dans toutes les directions. Prenez et mangez, c’est une explosion nucléaire qui transforme toute vie. Ne chosifions pas ce geste de Jésus. Ne le matérialisons pas non plus.

2023-A-Mc 12, 38-44- samedi de la 9e semaine ORDINAIRE- des « petits sacrements »

Ce regard de Jésus sur un geste passé inaperçu, celui de verser dans le tronc une offrande pris sur son indigence, est révolutionnaire. Son regard ouvre sur quelque chose de beaucoup plus profond, qui échappe à toute mesure (cf. EG # 27). Cette veuve ne se demande pas si son geste va faire du bruit, s’il va enrichir les riches. Elle ne recherche pas la louange, ne désire pas que sa main gauche sache ce que fait sa main droite (cf. Mt 6,3). Elle pose un geste « petit sacrement ».

2023-A-Mc 11, 27-33-samedi de la 8e semaine ORDINAIRE- ce qui fait autorité

De quel droit fais-tu cela ? Construisons ensemble dans l’action et la contemplation l’arrivée d’une nouvelle manière d’être autorité. Il y a encore beaucoup de travail à faire sur nous-mêmes pour célébrer cette arrivée. Jésus voit la vie d’une manière nouvelle. Avec des lentilles nouvelles. Avec lui, l’autorité est liée à l’harmonisation avec notre vie spirituelle. Quelqu’un de spirituel est une personne très puissante.

2023-A-Mc 9, 2-13 - samedi de la 6e semaine ORDINAIRE-avec de l'ici-bas, faire de l'au-delà.

À quelques jours du carême, ce récit de la transfiguration soulève la question du pourquoi. Pourquoi ce resplendissement de lumière est-il lié à un autre resplendissement, celui de la Croix. Pourquoi ce moment d’intensité de lumière annonce-t-il un autre moment d’épouvantables ténèbres ? Pourquoi tant de lumière, pourquoi tant de souffrance ? Tant de beauté, tant de laideur ? Pourquoi un visage si glorieux et si défiguré ? Pourquoi Jean qui est présent sur la montagne ne rapporte-t-il pas l’événement ? Pourquoi les maîtres de la loi disent-ils qu’Élie doit revenir ?

2023-A-Mc 7, 14-23 - mercredi de la 5e semaine ORDINAIRE-mon cerveau n'arrête jamais

Jésus inaugure une nouvelle manière d’être et de vivre. Il appelle à voir plus profond, plus grand. Il ouvre un espace d’intériorité dans lequel « le souffle » (peu importe le sens que nous donnons à ce mot) puisse souffler. En nous, il y a comme une brise légère (1 R 19, 11) qui contient une culture de vie sous-estimée, un chemin de guérison (Frédéric Lenoir) accessible à peu de frais.

2023-A-Jn 2, 2-11 : journée mondiale des malades-

Voilà un bel exemple de prendre soin (cf. Lc 10, 35) comme l’indique le message du pape en cette journée des malades. Quelle délicatesse ! Jésus prend soin de ne pas imposer au maître de la noce de se trouver dans une situation fâcheuse. Il prend soin de ne pas imposer aux époux au moment le plus heureux de leur vie, l’impensable : ils n’ont plus de vin. Quelle honte cela serait de voir les invités retourner chez eux déçus

2023-A-Mc 6, 30-34- samedi de la 4e semaine ORDINAIRE- heureuse distance qui rapproche

À nous qui avons la passion d’évangéliser, qui sommes animés par le zèle apostolique, ce passage de Marc nous indique le chemin privilégié par Jésus. Où qu’il soit, Jésus est toujours en mode tournée vers le Père et en mode relation avec nous. À la levée du jour, il se retire dans des lieux déserts pour prier (cf. Mc 1, 35 ; Lc 4, 42). Jésus est une vraie pie avec le Père. C’est là qu’il puise son énergie. Le reste de la journée, il est avec nous, souffre avec nous, risque une parole neuve pour nous.

2023-A- Mc 6, 1-6 - mercredi de la 4e semaine ORDINAIRE- la victoire est dans l'échec

Et si ce nul n’est prophète dans son pays, c’est de chacun de nous qu’il s’agit. Lorsque Dieu est au centre de notre vie, quand nous éprouvons en nous sa présence, se produit un désir de faire connaître ce que nous éprouvons. Cela est vrai de Jésus dans sa première prise de parole dans le temple. Il rencontre beaucoup de réticence.

Pages

S'abonner à Ordinaire