Vous êtes ici

Recherche dans les textes de "À lire pour vivre"

Ordinaire

2023-A-Mt 20, 1-16- mercredi de la 20e semaine ORDINAIRE- un cadeau nocif.

Cette parabole des ouvriers de la dernière heure qui reçoivent autant que ceux de la première heure est choquante. Pour nous qui vivons dans une culture de la méritocratie, qui vivons relativement à l’aise, cette parabole est une attaque frontale au gros bon sens. Aucun d’entre nous n’apprécie vraiment cette parabole. Nous méritons juste un peu plus que ceux qui travaillent moins d’heures. Cette réaction se nomme un sentiment de droit. Nous avons des droits acquis.

2023-A-Mt 23, 1-12- samedi de la 20e semaine ORDINAIRE-transparence, un mot dangereux

Un mot aujourd’hui est sur toutes les lèvres. Un mot éthique, un mot engagement, un mot redoutable : transparence. Rien n’est plus dangereux qu’une pensée désincarnée, qu’un dire sans faire. Nous avons tous à des niveaux différents le complexe de Caïn, celui de cacher les faits réels, de se cacher. Nous nous glorifions de parler mieux que nous vivons (Guerric) alors que seuls, dit un proverbe polonais, sont respectés ceux qui tiennent parole.

2023-A-Mt 19, 13-15- samedi de la 19e semaine ORDINAIRE- scénario de perdants

Cette attitude de Jésus devant des enfants est subversive. Elle légitime l’importance et la dignité des gens d’en bas. Les fils rejetés, les femmes stériles, les pécheurs, les lépreux ou les étrangers, les petits sont toujours ceux choisis par Dieu. Avec ce choix, Jésus crée un nouveau type de pouvoir, caché à la vue de tous. Il est le premier chef du parti des perdants.

2023-A-Mt 14, 23-33- dimanche de la 19e semaine ORDINAIRE- Pierre savait nager.

Quelque chose a attiré mon attention pour la première fois en lisant cet évangile. Pourquoi Pierre a-t-il crié vers Jésus de lui venir en aide ? Il a senti la force du vent. Il eut peur. Il a commencé à couler. Sauve-moi, je suis perdu. La mer était agitée, mais Pierre en avait vu bien d’autres, lui dont le métier était justement de se tenir sur la mer. Et comme tout pêcheur, Pierre savait certainement nager. Sur le point de couler, lui, expert des tempêtes sur la mer, n’a même pas essayé de se sauver en nageant. Il me semble que son premier réflexe aurait dû être de se débattre, de nager vers le rivage.

2023-A-Mt 14, 13-21- lundi de la 18e semaine ORDINAIRE- explosion nucléaire

Le chemin est encore long, très long, avant que s’évapore de nos mémoires l’image d’un Dieu qui ne fait plus sens aujourd’hui. Dire un Dieu tout-puissant, un Père tout-puissant extrinsèque au monde, dans le sens qu’il exerce un pouvoir écrasant sur nos vies et les événements de notre temps, ne passe plus. Ce Dieu dont la formule de notre Credo vient d’une époque lointaine, manque d’humanité (Leonardo Boff). Il n’est plus croyable. Le Dieu de Jésus est un Dieu de proximité, vivant à nos côtés. Je suis avec vous tous les jours.

2023-A-Mt 13,44-52-dimanche de la 17e semaine ORDINAIRE- richesse cachée

Si on demande à un prêtre, à un catéchiste, à un théologien ou à un chrétien, ce qu’est le royaume des cieux, nous obtiendrons diverses réponses parce que le royaume est quelque chose d’inconnu, de caché comme l’exprime le poète Eloi Leclerc. Nous ne cherchons pas un lieu. Nous ne cherchons pas quelque chose de tangible. Nous cherchons quelque chose comme des signes ténus de l’existence d’une bonne nouvelle, de l’existence d’un Dieu bonne nouvelle. Nos images de Dieu déforment tellement qui il est.

2023-A-Mt 13, 24-30-dimanche de la 16e semaine ORDINAIRE- juste regarder

Un mot résume notre évangile : juste regarder. Juste regarder sans juger, sans éliminer, sans étiqueter quoi que ce soit. Se donner un regard positif comme celui du semeur. J’ai semé du bon grain. Dieu vit tout ce qu’il avait fait : c’était très bon. Le semeur n’a pas d’ennemi. Cela demande beaucoup de pratique et beaucoup de désapprentissage de nos regards habituels.

2023-A-Mt 8, 23-27-mardi de la 13e semaine ORDINAIRE- tempête apaisée

Quelque chose a attiré mon attention pour la première fois en lisant cet évangile. Pourquoi Pierre a-t-il crié vers Jésus de lui venir en aide ? Sauve-moi, je suis perdu. La mer était agitée, mais Pierre en avait vu bien d’autres, lui dont le métier était justement de se tenir sur la mer. Et comme tout pêcheur, Pierre savait certainement nager. S

2023-A-Mt 9, 14-17 - samedi de la 13e semaine ORDINAIRE- pastoraliser le projet Jésus

Comprendre cette page d’une pièce ancienne à coudre sur une pièce neuve est une activité dangereuse tant elle provoque un véritable tsunami. Modifier les apparences sans rien rénover conduit à l’hypocrisie. En nous donnant cette image, Jésus dit qu’il est dans sa personne toujours nouveau. L’inattendu plutôt que l’attendu. Maître Eckhart observe que si nous sommes unis à Jésus, si nous communions à Jésus nous sommes neuf chaque jour. Si quelqu’un est dans le Christ, il est une créature nouvelle ; le monde ancien s’en est allé, un monde nouveau a été fait (2 Co 5, 17). Par cette image, Jésus fait éclater des regards figés.

2023-A-Mt 10, 37-42 dimanche de la 13e semaine ORDINAIRE- se décoincer de soi

L’un des plus grands dangers du christianisme aujourd’hui est le passage progressif de la « religion de la croix », d’une « religion bourgeoise » à une « religion du bien-être ». Le danger est bien réel. Une tendance existe chez les chrétiens de choisir ce qui leur convient et de délaisser ce qui dérange.

Pages

S'abonner à Ordinaire