Vous êtes ici

Recherche dans les textes de "À lire pour vivre"

Noël

2002-B-Jn 21,20-24- Vendredi octave Noël - J’ai vu Noël de mes yeux...

J’ai a vous parler alors que j’aimerais tant vous entendre. Entendre ce que vous entendez, voir ce que vous voyez, toucher ce que vous touchez du Verbe de Vie. Mais j’ai mission d’être pour vous Verbe de Dieu. Voici la saison où le mystère frappe à notre porte. La saison où nous yeux devancent la fin de la nuit pour méditer sur ta promesse (Ps 119,148)

2002-A Vendredi 1e semaine Noël -Jn 1, 35-42 nous avons trouvé le Messie.

Faut-il s’étonner de retrouver à la une de tous les bilans de l’année qui s’achève la tragédie du 11 septembre dernier !. Le Père Enzo Bianchi en parlait récemment comme d’une véritable “apocalypse” dans le sens profond du mot. Les événements du 11 septembre ont levé le voile sur ce que nous sommes devenus comme société, comme humanité. Ont été soudainement rendues plus évidentes que jamais toutes les violences qui peuvent jaillir de nos coeurs humains.

2001-C- Lc 5, 12-16: Vendredi après épiphanie -les mots du Fils pour Dire le Père

" Celui qui a le Fils possède la Vie" Ce temps de Noël nous plonge dans les commencements de Dieu." Au commencement était le Verbe. Il nous faut apprendre à naître, renaître d'en Haut. Du commencement, même à l'âge de quatre-vingt, dans l'Esprit de Dieu.

Au commencement, il y a la naissance d'une Parole, Dieu s'est fait chair. Il nous faut nous pencher sur le berceau d'un enfant pour désormais murmurer Dieu. Pas surprenant d'entendre résonner en nous, cette phrase lapidaire de l'évangéliste Jean, déjà lourde de toute la passion de Jésus : il est venu chez les siens et les siens ne l'ont pas reconnu.

2000-A: Mtt 2,13-18 Vendredi de Noël - une naissance qui rend aveugle.

Si nous affirmons que nous connaissons cet enfant dont l’univers rappelle la naissance depuis plus de trois millénaires, si nous croyons en voyant cet enfant comprendre ce que nous voyons, c’est que nous n’avons rien compris de cette fête de Noël. La question adressée à la naissance de Jean-Baptiste est la nôtre en face de cette crèche: Que sera cet enfant? (Lc1, 66) A nos regards contemplatifs, un Dieu qui se dévoile en se voilant sous le visage d’un enfant, sous le signe du massacre des enfants

2000-C- Lc 2,22-35: Vendredi octave Noël - Se donner un regard de lumière

Voici la lumière qui éclaire les nations. Voici la gloire de Dieu (Acclamation). Impossible de voir ce Dieu qui est lumière, sans la lumière, sans cette lumière qui brillait dans les yeux de Syméon, lumière du coeur, lumière intérieure de la foi. Impossible de voir en cet enfant le soleil levant venu nous visiter sans ce regard profond, qui voit au-delà du visible. Simone WEIL a des mots merveilleux: c’est le regard qui sauve. Se donner sur cet enfant un regard de lumière, un regard qui sauve. Ce regard là, naît qu’après un long travail, je dirais, d’enfantement, de contemplation quotidienne et constante. Regarde dit Jean de la Croix cet enfant et tu trouveras en lui tout ce que tu cherches.

2000 - C- Lc 5, 17-16 Lundi 2e semaine avent:Lève-toi et marche j'ai décidé d'espérer

Nous sommes submergés d ' images pas belles du tout : violence, meurtre, accident etc. A longueur de colonnes de journaux, d ' écoute de radio, de zapping télévisuel, ce qu ' on voit, ce que l ' on entend n ' est pas beau. C' est démoralisant. Nous vivons dans la peur de la mondialisation, des fusions municipales, effets de serre. Pire, il y a cette peur plus dommageable d ' aller au fond de nous-mêmes pour y découvrir notre identité profonde. Comme le dit un chant liturgique la peur a dressé des murs, la nuit s 'étend sur le monde, la faim opprime les pauvres qui nous rendra l 'espérance? Viens, Jésus notre espérance.

1999-B- Jn 1, 1-18 : Vendredi octave Noël

Au commencement Dieu créa le ciel et la terre. (Gn 1.1) Au commencement était le Verbe (Jn 1.1). Quand nous réalisons que de tous les souvenirs prestigieux et événements de ces deux millénaires qui s’achèvent, le plus marquant se retrouve dans ce commencement d’un petit enfant (Lc2,7) nous restons confondus. Le fameux bogue dont on parle tant, l’appréhension de manifestation de destruction appréhendée, ne résisteront pas aux heures qui viennent !

1999-B-Jn 1, 1-18 vendredi octave Noël- au commencement

Au commencement Dieu créa le ciel et la terre. (Gn 1.1) Au commencement était le Verbe(Jn 1.1). Quand nous réalisons que de tous les souvenirs prestigieux et événements de ces deux millénaires qui s’achèvent, le plus marquant se retrouve dans ce commencement d’un petit enfant (Lc2,7) nous restons confondus. Le fameux bogue dont on parle tant, l’appréhension de manifestation de destruction appréhendée, ne résisteront pas aux heures qui viennent !

1998-C-Jn 1, 19-28- Vendredi après Noël- Quelqu'un à connaître

Nous pourrions donner toutes les réponses du nouveau catéchisme sur Jésus. Nous pourrions enseigner avec toutes les nuances de la théologie dogmatique, mystique le Jésus de l ' histoire, nous serions encore devant une évidence déchirante : celui que mon coeur aime, ce bien-aimée du Cantique des cantiques que je cherche et désire, sera toujours pour moi Quelqu 'un que nous ne connaissons pas. Seul l ' Esprit du Père peut nous octroyer cette joie de le connaître.

Pages

S'abonner à Noël