Vous êtes ici

Recherche dans les textes de "À lire pour vivre"

Carême

2023-A- Lc 18, 9-14 -samedi de la 3e semaine CARÊME- déconcertante nudité.

Il est question non de faire sa prière, mais de prière. Il est question de plus que de faire des choses pour Lui. De plus que de s’obliger à la récitation rituelle des psaumes pourtant nécessaire. De plus que d’être des bureaucrates de la prière, des fonctionnaires du sacré, des diplômés de la prière. Le mot « prière » est devenu une chose fonctionnelle et pieuse pour les croyants alors qu’il est, disent les maîtres spirituels, mouvement vers l’intérieur.

2023-A-Jn 4, 4-52- dimanche 3e semaine CARÊME- la religion de Jésus

Le monde a toujours été divisé, déchiré en groupes rivaux : chrétiens contre païens, catholiques contre protestants, croyants contre hérétiques, blancs contre gens de couleurs, hétéros contre homos. Etc. Au puits de Jacob, deux mondes différents se rencontrent. Rivalités entre des croyants (les juifs) et les non-croyants (les samaritains).

2023-A-Lc 15, 1-3.11-3 - samedi de la 2e semaine CARÊME- tout ce qui est à moi est à toi

J’attire votre attention sur l’affirmation prononcée par le Père de la parabole : tout ce qui est à moi est à toi. Aucun des fils ne l’a vraiment compris. Le fils cadet au lieu de jouir de tout l’héritage, il en réclame une portion. Il part avec moins que ce que le Père pouvait lui donner. Le fils aîné ne le comprend pas davantage. Il refuse la fête parce qu’il ne voit pas que c’est aussi sa fête. Les deux ne partagent pas la générosité du père. Les deux veulent une générosité mitigée. Ils veulent moins que ce que le père veut leur donner.

2023-A-Mt 20, 17-28- mercredi de la 2e semaine CARÊME- amis, il faut boire.

Quelle que soit notre position sociale, nous exerçons tous un certain pouvoir. Et comme les frères Zébédée, Jacques et Jean, nous sommes tous tentés de le mettre à notre service. Combien de fois, faisons-nous sentir aux autres nos désirs de pouvoir ? Nous baignons dans une culture du pouvoir immédiat et quasi absolu. Quelqu’un écrivait dans son journal personnel qui a été publié après sa mort : ce qui est redoutable dans le monde, ce qui est redoutable dans chaque homme, c’est le pouvoir, et seulement lui.

2023-A-Mt 17, 1-9 -dimanche de la 2e semaine CARÊME-avec de l’ici-bas, faire de l’au-delà (R. M. Rilke).

Ce récit de la transfiguration soulève la question du pourquoi. Pourquoi ce resplendissement de lumière est-il lié à un autre resplendissement, celui de la Croix. Pourquoi ce moment d’intensité de lumière annonce-t-il un autre moment d’épouvantables ténèbres ? Pourquoi tant de lumière, pourquoi tant de souffrance ? Tant de beauté, tant de laideur ? Pourquoi un visage si glorieux et si défiguré ? Pourquoi Jean qui est présent sur la montagne ne rapporte-t-il pas l’événement ? Pourquoi les maîtres de la loi disent-ils qu’Élie doit revenir ?

2023-A-Lc 11, 29-32 -mercredi de la 1ière semaine CARÊME- de la boue, j'en ferai de l'or

Que veut nous dire Luc dans ce passage racontant l’aventure de Jonas ? Il faut dépasser l’image répandue de Jonas dans la baleine. Voyons la scène.

D’un côté, Jonas prend panique devant la tâche de convertir des cœurs endurcis. Il préfère par trois fois la mort plutôt que d’entrer à Ninive. Il ne se croit pas capable d’ébranler une population à la réputation sanguinaire. Il s’appuie sur lui-même plutôt que sur Jésus. Il oublie qu’il n’est pas le centre, seulement un serviteur quelconque. Le premier évangélisateur est l’Esprit.

2023-A-Lc 5, 27-32- samedi des Cendres-Les « bons à rien » de Jésus

J’ouvre ce carême par ce dicton : il n’y a pas de saint sans passé et il n’y a pas de pécheur sans avenir. Jésus s’est littéralement tué pour aider toute sorte de monde. Je suis venu pour les malades. Cela n’est pas compris par ceux qui ont la présomption (des pharisiens de toutes les époques) de se croire meilleurs que les autres.

2022- jeudi saint- vocation: servir

Il nous faut creuser le sens du mot « service », pour qu’il puisse devenir réel dans notre vie et que nous ne nous en tenions pas à de belles paroles. En soi, le service n’est pas une vertu. Il y a de mauvais services. Paul parle d’un service du péché (cf. Rm 6, 16), des idoles (cf. 1 Co 6, 9). On parle du service aux clients, que quelqu’un est de service aujourd’hui. Le service dont parle Jésus est une attitude intérieure.

2022-C-Jn 11, 45-57- samedi de la 5e semaine du CARÊME- qui sont les ennemis de Jésus ?

Ce geste plein de compassion d’inviter Lazare à sortir de son tombeau va coûter cher à Jésus. Cet homme fait beaucoup de miracles (Jn 11, 47). Ce ne sont pas ceux que Jésus a aidés, ceux à qui il a rendu, redonné la vie, les Lazare de tous les temps, les alcooliques, les menteurs ou voleurs qui veulent sa mort.

Ce sont les gens bien, les champions de la bonne conscience, les grands-prêtres et les pharisiens, les religieux, les pratiquants, comme vous et moi, qui ont voulu et qui ont obtenu sa mort. Si on le laisse continuer comme ça, tout le monde croira en lui, les Romains viendront et détruiront notre temple et notre nation (Cf. Jn 11, 48).

2022-C-Jn 8, 1-11- dimanche 5e semaine du CARÊME- miséricorde et misère

Allez annoncer la bonne nouvelle à toutes les nations, et si nécessaire, prenez la parole ! demandait François d’Assise à sa jeune communauté. Pour lui, l’action parle plus que les paroles. Jésus confirme cela. Il n’accuse pas la femme. Il n’accuse pas les pharisiens. Il ne fait pas la morale. Il ne crie pas haut et fort ce qui est correct ou pas. Jésus ne se prononce pas sur la loi de Moïse. Il refuse leur piège d’engager avec les spécialistes de loi une discussion sur le correct ou pas.

Pages

S'abonner à Carême