Vous êtes ici

Recherche dans les textes de "À lire pour vivre"

Ordinaire

1998-C- Mtt 5, 27-32 Vendredi 10e semaine ordinaire une loi qui fait bien vivre

Nous naissons marqués par l 'épreuve de choisir entre la loi Dieu et la nôtre, celle du Talion. Tu seras semblable à Dieu disait le prince de ce monde aux premiers habitants de cette terre. Je suis la Lumière du monde a dit Jésus. Nous avons besoin de voir nos coeurs de terre labourés, retournés, retravaillés pour que s ' installe en nous la loi nouvelle, cette mentalité qui conduit à prendre possession d ' une Jérusalem bienheureuse .

1998-C- Vendredi 4e semaine ordinaire Mc,6, 14-29 la passion de Jean-Baptiste

Une page très humaine que cette page de Marc. Une page d’hier vécue aujourd’hui par de nombreux couples. La jalousie, c’est l’une des maladies de l’amour. Elle conduit à utiliser toutes les circonstances de la vie pour déjouer l’autre. La personne jalouse se fait détective, espionne, suspicieuse, méfiance, en état de veille constant. La jalousie affecte la confiance essentielle à toute relation. Attitude agressante, elle conduit à la violence, au meurtre, en parole et en acte. Et pour la victime, elle fait vivre tourment et passion.

1998-C- Lc 4, 21-30 Dimanche 4e semaine ordinaire - Y a mal commencé

“Y a mal commencé” “ Ça bien commencé, mais ça mal finit”. Voilà dans des mots d’ici qui ramasse bien l’Evangile de ce matin. Le p’tit gars de la place, le fils de Joseph qui faisait parler de lui jusqu’à Capharnaum, une ville pas très catholique, dirions-nous aujourd’hui, voilà qu’il revient là chez lui, où il avait grandi(v.16) à Nazareth. Et comme il en avait l’habitude, il entra dans le temple (17).

1998-C-Mc 7, 31-37- vendredi 5e semaine ordinaire -sourds entendent

Vous et moi, quand nous nous retrouvons en présence de personnes malades, handicapées, sidatiques, nous nous faisons encourageant : c 'est pas si grave.. Ça ira mieux. Paroles qui cachent notre malaise devant la souffrance. Devant la personne qui souffre aucun mot ne peut convier notre compassion. Pour la personne qui souffre, sa souffrance est la plus grande de toutes. Au moment ou l ' on souffre, on est celui qui souffre le plus.

1998-A- Mtt 5, 1-12a Dimanche 4e semaine ordinaire - les béatitudes

Quelle belle page de l ' Evangile, parmi les plus belles, les plus importantes mais aussi une page plutôt déconcertante. Nous sommes les journalistes annonçant une saison des béatitudes, une terre promise aujourd 'hui . Au matin de Pâques, ce ne fut pas au grand de ce monde, aux puissants mais à quelques femmes (faibles, modestes, méprisées), à un petit reste (1 er lec.) que furent confiées un scoop qui est raconté depuis trois millénaires !

1998-C-Vendredi 6e semaine ordinaire Mc 8, 34-9,1 suivre un Messie souffrant

A moins d ' une semaine de notre entrée en carême, une page de Marc qui laisse entendre que pour tout disciple, la croix - celle qui nous conduira à Pâques - est incontournable. Toute union mystique implique le mariage de nos vies à celle de Jésus. Elle devient le lieu d ' une union intime, d ' une union transformante, d ' une union qui nous rend semblable à lui. La croix, mystère de consécration, de configuration au Christ.

1998-C- Vendredi 3e semaine ordinaire Mc 4, 26-34 grain qui pousse tout seul

Une image vaut mille mots. Un homme qui plantait des arbres. Image pour souligner l’importance de la protection de l’environnement. Un homme qui jetait le grain dans son champ. Image pour dire la croissance du Royaume. Deux images qui évoquent à la fois un dur labeur de préparation du sol et, durant tout ce long temps de croissance, la disparition du planteur d’arbre, du semeur de grain.

1998-C- Vendredi 2e semaine ordinaire Mc 3, 13-19 Jésus institue les douze

Une lecture même superficielle de AT et NT nous fait découvrir un Dieu qui a le sens de l’appel. Ce fut sa mission première. Adam où es-tu ? avait crié Dieu au jardin d’Eden, après la chute. Le Christ, nouvel Adam, qui ne fait que passer(Ac10 :38), dont on ne sait d’où il vient ni où il va (Jn1 : 32) sait, au sortir de sa nuit de prière, s’arrêter, regarder(Jn1, 38), pour appeler à sa suite. Envoyé pour appeler. Le Fils de l’homme est venu chercher ce qui était perdu (Lc 19:10)

1998-C-Mc 2, 1-12-Vendredi 1e semaine ordinaire- guérison d'un paralysé

On ne change pas facilement le comportement d'une foule. Ce qui était vrai hier - courir à la rencontre d'un faiseur de miracle - est aussi vrai aujourd'hui. Dès qu'on entend parler que quelqu'un fait des miracles, il y a foule à la porte (St Jérôme). Jésus était-là. Tout le monde se rassemble dit l=Evangile à ce point qu'il n'y avait même pu de place, même devant la porte. Jésus sait faire marcher les foules.

1997-B-Lc 21,29-33- Vendredi 34e semaine ordinaire - venue du Fils de l ' homme

Si nous savions nous coler le nez sur le livre de la création, comme nous le suggérait la lecture de la Sagesse, si nous savions fermer les yeux, pour mieux humer l ' odeur de la colle qui s ' y dégage, nous comprendrions que ce livre vient à peine de sortir des presses de son Auteur divin. Plus, si nous poussions plus à fond notre appropriation de ce livre cosmique, nous y reconnaîtrions Celui qui lui a donné son imprimatur, son nihil obstat

Pages

S'abonner à Ordinaire