Vous êtes ici

Recherche dans les textes de "À lire pour vivre"

Pâques

2017-A-Jn 17, 1-11- mardi 7e semaine de Pâques- son jour de gloire est arrivé

En entrant dans la grande aventure du temps ordinaire, Jésus dessine la mission du chrétien : faire connaître le Père, faire connaître son nom, mais aussi montrer la gloire que tu m'as donnée. Dieu a créé toutes choses, explique saint Bonaventure, non pour accroître sa gloire, mais pour manifester et communiquer cette gloire. La première mission du chrétien, celle qui englobe toute sa vie, est de faire voir la gloire de Dieu.

2017-A-Jn 21, 20-25 - samedi 7e semaine de Pâques- face à face avec la dure réalité

Cette finale, ajoutée à l'évangile de Jean, montre les divergences de vues, voire les rivalités qui persistaient dans l'équipe initiale de Jésus avant que l'Esprit ne les foudroie d'un élan divin et les sorte de leur fausse route. Jésus était accompagné sur la route par une équipe qui n'avait pas encore planté sa manière de vivre au coeur de leur vie.

En lisant la réaction des apôtres, j'entends cette réaction de gens qui n'ayant pas la promotion désirée en déduisent qu'on ne les aime pas. Ils ont l'impression d'être laissés pour compte.

2017-A-Jn 20,11-18 - mardi octave de Pâques-à la pointe de l'aurore, une femme

Luc, au chapitre huit, présente deux groupes de personnes qui suivaient Jésus: les Douze et les femmes dont Marie, appelée Madeleine, qui avait été libérée de sept démons. Elle est en tête de liste parce qu’elle portait tous les vices, précise le pape Grégoire le Grand. C’est donc une femme, torturée par une puissance néfaste, qui suit Jésus.

2017-A- Mc 16, 9 -15- samedi octave de Pâques-va annoncer une autre chose

Nous passons durant cette octave de Pâques, d'un jardin d'Éden à un sol maudit (Gn 3, 17), à celui d'un jardin sublime, pascal, cette «autre chose», que nous offre Jésus ressuscité. Nous passons de la mort spirituelle du vieil homme à la naissance d’un homme nouveau dont il faut se revêtir (Ep 4, 22-24). Chacune des apparitions de Jésus parle de nouveauté à faire connaître. Allez proclamer à toute la création (Mc 16,15).

2017-A-Mc 16, 15-20 saint Marc, évangéliste- être des «logos thérapeutes»

L'amour du Seigneur, sans fin, je le chante (Ps 88). Chanter, annoncer d'âge en âge la solidité des enseignements que nous avons entendus (cf. Lc 1,4). Mais une condition s'impose, celle de demeurer en tenue de service. Mais qu'est-ce à dire ?

Une vie de service. C'est une vie de beauté à admirer, celle de l'effacement de soi que Pierre nomme l'humilité. C'est une vie de béatitude à savourer, un hymne à la joie à chanter, que le même Pierre identifie à la sobriété.

2017-A-Jn 6, 16-2 samedi 2e semaine de Pâques-ne pas avoir peur des problèmes.

La priorité des priorités pour les douze, c'est la prière, non l'organisation. Voilà la découverte que firent les douze quand ils convoquèrent l'ensemble des disciples. La seconde priorité, c’est l’annonce de l’Évangile. Pierre dit: et à nous revient la prière et l’annonce de l’Évangile (cf. Ac 6, 4). Je pourrais imaginer le plus grand plan pastoral, l’organisation la plus parfaite, mais sans le levain de la prière, ce sera du pain azyme, sans protéine (Pape François, 02/03/17).

2017-A-Jn 6, 30-35 -mardi 3e semaine de Pâques-soyons des hôpitaux de campagne

Il est impossible de comprendre le signe de la plus belle œuvre de Jésus (Jean de la Croix) qu'est le pain de vie, sans que, comme l'exprime Saint Paul, l'esprit de Dieu, qui a ressuscité Jésus d'entre les morts, habite en nous (Rm 8, 11). Sans cet Esprit nous serions, pour citer le prophète Ézéchiel, des ossements desséchés (Ez 37, 4).

2017-A-Jn 14, 7-14- samedi 4e semaine de Pâques- nous sommes des visages de Dieu

Ne réduisons pas Dieu à un système de pensée, à une philosophie ou idéologie (audience, 19/4/17). Dieu, et nous ne comprendrons jamais la profondeur de ce mot, est relation. Il n'est que relation. Le temps de Dieu n'est pas linéaire, c'est le temps de la relation. Le temps de la communion. Jésus est avec le Père comme il est avec nous et nous sommes avec lui dans le Père.

2017-A-Jn 10, 22-30 - mardi 4e semaine de Pâques- ce qui peut nous arriver de meilleur

Nous ne cesserons jamais d'explorer la profondeur de notre relation avec Jésus. De notre rencontre avec Jésus. Il veut, pour nous, qu'elle soit identique à celle qu'il entretient avec son Père. Je suis dans le Père et le Père est en moi (Jn 14, 11). Le Père et moi sommes un.

2016-C-Jn 16, 23b-28 -samedi 6e semaine pascale- quoi demander ?

Quoi demander au Seigneur ? Que l’Évangile que nous proclamons soit vraiment l’Évangile de l'ouverture aux autres. De l'accueil des autres dans leur différence. Jésus n'a cessé de prodiguer en gestes et en paroles, par sa proximité avec les rejetés, par son attention aux blessés, une ouverture aux autres. Il a œuvré à la disparition des frontières. Jésus s'est fait le promoteur d'un mot qui aujourd'hui est sur toutes les tribunes : ouverture

Pages

S'abonner à Pâques