Vous êtes ici

Recherche dans les textes de "À lire pour vivre"

Année b

2021-B-Jn 15, 1-8- samedi de la 22e semaine ORDINAIRE- Dina Bélanger, une vie dans le Christ

Nous vivons dans un univers en interaction, un univers où tout se tient. Tout est lié, écrit le pape dans Laudatio Si. Aujourd’hui nous comprenons mieux la réalité quand elle est située dans son environnement. Pour nous dire cela, l’évangile utilise un mot très fort : demeurer. Nous comprenons mieux notre identité humaine et chrétienne quand nous la regardons dans son environnement, j’ajoute le mot, divin.

2021-B- Lc 6, 1-5- samedi de la 22e semaine ORDNAIRE- vrai psychologue des profondeurs

Ce que les évangélistes ont retenu de Jésus et qu’ils rapportent dans leurs écrits, c’est qu’il fut un perpétuel dissident. Dissident par rapport à l’orthodoxie rigide de son temps. Dissident en appelant les enfants à lui, en fréquentant les femmes, en visitant la Samarie sans égard à sa mauvaise réputation, en mangeant avec des gens de mauvaises vies (Mc 2, 15). Tellement dissident qu’on le croyait fou (Mc 3, 21), hérétique (Jn 8, 48), possédé (Mc 3, 28), glouton (Mt 11, 19), blasphémateur (Mc 2, 7). Dissident face aux exigences rigoureuses de la loi du sabbat.

2021-B-Lc 4, 38-44 - mercredi de la 22e semaine ORDINAIRE-un beau métier, faire du bien

Tous les jours, nous vivons une multitude de rencontres. Il arrive que l’une d’entre elles se transforme après coup en un événement qui influence nos vies. La rencontre de Paul avec celui qu’il persécutait s’est transformée après coup en un événement-ravissement d’entendre des paroles qui ne peuvent être redites. Il ne savait plus s’il était dans son corps ou hors de son corps (2 Co 12,4). Tellement touché que sa vie de tueur se transforma en celle de « sauveur » de Jésus.

2021-B-Mt 25, 14-30 - samedi de la 21e semaine ORDINAIRE - éloge du risque

Je commence par des questions. Sommes-nous dans la posture du risque à courir pour révéler à notre manière le visage de Dieu ou sommes-nous dans la posture de la peur soucieuse de conserver, de ne rien changer, de répéter des mots qui ne disent plus rien ? Savons-nous rayonner la foi sans prosélytisme ou sommes-nous experts à la confiner dans des pratiques qui l’empêchent de sortir de terre ? Favorisons-nous sa fécondité ou sa stérilité ?

2021-B-Mt 23, 27-32- mercredi de la 21e semaine ORDINAIRE- se laisser sourdre du dedans

Il y a environ 30 ans, J. Moltmann, l’un des plus importants théologiens réformés du siècle dernier, écrivait que nous avons besoin de personnes qui s’acheminent vers l’intérieur et [qui] descendent dans les profondeurs du soi pour combattre tous ces malheurs que Matthieu nous présente comme antithèse à ses béatitudes. Quel souffle de fraicheur que d’entendre que ce n’est pas sur les apparences que Jésus considère les gens (Cf. Mc 12, 15) ? La plus grande urgence est de découvrir notre espace intérieur et d’y pénétrer.

2021-B-Mt 20, 1-16 -mercredi de la 20e semaine ORDINAIRE- en mission gratitude

En sortant à la recherche d’ouvriers, le maître de la vigne porte un regard qui donne de la dignité à des gens déconsidérés qui n’en ont pas tant ils vivent aux crochets des autres par manque de travail. Pour éviter que sa vigne ne finisse lentement par s’éteindre, mourir d’asphyxie, le maître de la vigne pose un geste inédit : d’aller renipper sa vigne en invitant des gens de mauvaises réputations parce que personne ne les a engagés, des exclus de la société parce que sans papiers ou handicapés, des gens d’origine ethnique désorientés parce que ne comprenant pas la langue du pays. À ses yeux, tous méritent d’être gratifiés d’un regard positif sur eux ; d’un regard qui donne de la dignité aux oisifs des rues en attente d’être considérés.

2021-B- Jn 12, 24-26- Sa renommée de chrétien ne faisait aucun doute

Qui ne connaît pas Léo ? Nous avons tous un regard différent, «personnalisé» sur lui. Je vous offre le mien. Mais tous nos regards se rejoignent dans cette affirmation : Léo fut une action catholique vivante. Le mot catholique, disait le pape à des membres de l’Action catholique, signifie se faire proche[…], mais de tous[1]. Sa manière de vivre fut accomplissement d’un voir, d’un juger et d’un agir tel qu’il l’avait appris dans l’action catholique.

2021-B-Jn 15, 12-17- samedi de la 19e semaine ORDINAIRE- Padre Pio

On peut l’affirmer sans se tromper, Padre Pio n’a pas eu la vie facile. En plus de porter sur son corps, pendant plus de cinquante ans, les cinq plaies de Jésus-Christ de manière visible, il a dû ajouter à ses souffrances insupportables au dire des médecins, l’incrédulité de ses supérieurs autant que de la haute hiérarchie du Vatican qui voyait d’un mauvais œil ses stigmates et ses lévitations.

2021-B-Mt 19, 13-15- samedi de la 19e semaine ORDINAIRE - folie de la petitesse

Je ne sais pas si vous l’avez remarqué, mais, en général, les gens sont fascinés et attirés par les hauteurs, par la grandeur des choses. On dirait que c’est quelque chose qui fait partie de notre nature ; un instinct inné qui remonte sans doute très loin dans l’histoire humaine. En appelant les enfants à Lui, Jésus présente un projet de société : celui de ne pas vivre les yeux fascinés par les hauteurs, de ne pas écraser l’autre, de ne pas le dominer, de ne pas l’exclure. L’imagination populaire a placé Dieu en haut alors qu’il est en bas, dans le très bas de nos vies.

2021-B-Mt 18, 15-20 -mercredi de la 19e semaine ordinaire- dépasser l'impasse

La pensée moderne est de vivre comme si l’autre n’existe pas. La civilisation de l’amour n’atteindra jamais sa plénitude en prônant le principe de l’œil pour œil, dent pour dent (Ex 21,24 ; Mt 5,38). Un monde où l’on éliminerait le pardon serait seulement un monde de justice […] où chacun revendiquerait ses propres droits[1]. On ne fait pas, dit une publicité contre la violence faite aux femmes, copie conforme à l’évangile, ce qu’on n’aimerait pas qu’on nous fasse. Jésus n’a qu’un rêve : rendre le monde plus humain (GS # 40), de nous appeler à une vie plus belle[2]. Jésus a « modélisé » ce qu’est l’être humain : un être débordant d’amour envers les autres.

Pages

S'abonner à Année b