Vous êtes ici

Recherche dans les textes de "À lire pour vivre"

Année a

2017-A-Jn 8, 21-30- mardi 5e semaine carême- désirer autre chose

l y a quelque chose de très beau et de fascinant dans cette réponse de Jésus précisant (enfin!) son identité. Il y a aussi quelque chose d’effrayant. C’est par la croix qu’il nous montre le mieux qui il est. C’est par ce scandale et cette folie (1 Co 22, 24), c’est par cette scène horrible que beaucoup crurent en lui (v. 30).

2017-A-Jn 20,11-18 - mardi octave de Pâques-à la pointe de l'aurore, une femme

Luc, au chapitre huit, présente deux groupes de personnes qui suivaient Jésus: les Douze et les femmes dont Marie, appelée Madeleine, qui avait été libérée de sept démons. Elle est en tête de liste parce qu’elle portait tous les vices, précise le pape Grégoire le Grand. C’est donc une femme, torturée par une puissance néfaste, qui suit Jésus.

2017-A- Mc 16, 9 -15- samedi octave de Pâques-va annoncer une autre chose

Nous passons durant cette octave de Pâques, d'un jardin d'Éden à un sol maudit (Gn 3, 17), à celui d'un jardin sublime, pascal, cette «autre chose», que nous offre Jésus ressuscité. Nous passons de la mort spirituelle du vieil homme à la naissance d’un homme nouveau dont il faut se revêtir (Ep 4, 22-24). Chacune des apparitions de Jésus parle de nouveauté à faire connaître. Allez proclamer à toute la création (Mc 16,15).

2017-A-Mc 16, 15-20 saint Marc, évangéliste- être des «logos thérapeutes»

L'amour du Seigneur, sans fin, je le chante (Ps 88). Chanter, annoncer d'âge en âge la solidité des enseignements que nous avons entendus (cf. Lc 1,4). Mais une condition s'impose, celle de demeurer en tenue de service. Mais qu'est-ce à dire ?

Une vie de service. C'est une vie de beauté à admirer, celle de l'effacement de soi que Pierre nomme l'humilité. C'est une vie de béatitude à savourer, un hymne à la joie à chanter, que le même Pierre identifie à la sobriété.

2017-A-Jn 6, 16-2 samedi 2e semaine de Pâques-ne pas avoir peur des problèmes.

La priorité des priorités pour les douze, c'est la prière, non l'organisation. Voilà la découverte que firent les douze quand ils convoquèrent l'ensemble des disciples. La seconde priorité, c’est l’annonce de l’Évangile. Pierre dit: et à nous revient la prière et l’annonce de l’Évangile (cf. Ac 6, 4). Je pourrais imaginer le plus grand plan pastoral, l’organisation la plus parfaite, mais sans le levain de la prière, ce sera du pain azyme, sans protéine (Pape François, 02/03/17).

2017-A-Jn 6, 30-35 -mardi 3e semaine de Pâques-soyons des hôpitaux de campagne

Il est impossible de comprendre le signe de la plus belle œuvre de Jésus (Jean de la Croix) qu'est le pain de vie, sans que, comme l'exprime Saint Paul, l'esprit de Dieu, qui a ressuscité Jésus d'entre les morts, habite en nous (Rm 8, 11). Sans cet Esprit nous serions, pour citer le prophète Ézéchiel, des ossements desséchés (Ez 37, 4).

2017-A-Jn 14, 7-14- samedi 4e semaine de Pâques- nous sommes des visages de Dieu

Ne réduisons pas Dieu à un système de pensée, à une philosophie ou idéologie (audience, 19/4/17). Dieu, et nous ne comprendrons jamais la profondeur de ce mot, est relation. Il n'est que relation. Le temps de Dieu n'est pas linéaire, c'est le temps de la relation. Le temps de la communion. Jésus est avec le Père comme il est avec nous et nous sommes avec lui dans le Père.

2017-A-Jn 10, 22-30 - mardi 4e semaine de Pâques- ce qui peut nous arriver de meilleur

Nous ne cesserons jamais d'explorer la profondeur de notre relation avec Jésus. De notre rencontre avec Jésus. Il veut, pour nous, qu'elle soit identique à celle qu'il entretient avec son Père. Je suis dans le Père et le Père est en moi (Jn 14, 11). Le Père et moi sommes un.

Pages

S'abonner à Année a