Vous êtes ici

Recherche dans les textes de "À lire pour vivre"

Fêtes spéciales

2008-A - Mt 25, 31-46- Christ-roi

Ce n’est pourtant pas la majesté, la puissance, la domination que cette solennité veut célébrer. « J’irai moi-même à la recherche de mes brebis et je veillerai sur elles » (1re lecture).

Même si le langage des textes que nous venons d’entendre, est issu d’une autre époque, même si l’image d’un Dieu tout-puissant, trônant « sur son trône de gloire », utilisant son « pouvoir royal » (2e lecture) pour séparer les « brebis des chèvres », nous rebute, il faut l’avouer, cette image du Dieu du jugement dernier est bien vivante dans nos mémoires.

2008-A-Jn 15 1-8-Marie-Rose DUROCHER - Une femme éducatrice

Saintes femmes, disciples de Mère Marie Rose, réjouissez-vous parce que vous foulez de vos pieds au quotidien, jusqu’à « enlever vos sandales » (Ex3, 5), une terre sainte devant laquelle et sur laquelle vous êtes – et toute l’Église avec vous- en présence d’un buisson ardent. Marie Rose a été dans sa personne, ce que le prophète Joël écrivait « Ne crains pas, toi, la terre, chante et réjouis-toi, parce que le Seigneur a réalisé en toi de grands desseins » (2, 21).

2008 - A- Lc 10 1-9- Saint Luc-

Cette page s’adresse à chacun d’entre nous et non seulement aux «soixante-douze». Elle offre à notre contemplation l’identité de tout «envoyé». Elle ramasse en des mots bibliques tout ce que j’exprimais tantôt sur l’art d’être des bénévoles auprès des psychiatrisés : «Ne rien emporter, se désarmer, se faire pauvres, et, dans cet état, se savoir «agneau au milieu des loups». Et comme si cela n’était pas suffisant, Jésus ajoute : il faut leur annoncer la paix. Annoncer Jésus, évangéliser notre monde n’est possible qui si l’envoyé dégage une grande paix intérieure

2008 -A - Conversion de saint Paul - Mc16, 15-18

Grand est le témoignage de Pierre et de Jean mais c’était des gens de la maison ». Ainsi s’exprimait Cyrille de Jérusalem en allusion à la conversion de Paul. Ce matin, devant nos yeux, quelqu’un qui n’était « pas de la maison », qui ne vivait que de haine contre les chrétiens, un « loup ravisseur changé en agneau » comme le clame une hymne liturgique. Quand ce quelqu’un, persécuteur, « j’ai persécuté l’Église de Dieu » (Gal1, 13)

2007- C-Lc 8, 28-36 - Transfiguration « ne voir que Jésus seul »

« On ne vit plus que Jésus seul ». C'est par cette simple remarque que s'achève le récit de la Transfiguration, dans l'Évangile selon Saint Luc, que nous venons d'entendre. Une petite phrase que nous pourrions comprendre comme une simple constatation. Les disciples retrouvent leur réalité. Ils sont à nouveau plongés, replongés dans la banalité du quotidien. Ils redescendent de la montagne. Il retrouve la visage familier de leur quotidien. La scène de Moïse, Elie, la nuée et la voix ont disparu. Jésus est là, seul devant eux.

2007-C-Solennité Pierre et Paul -Mtt 16, 13-20 le ministère de l'échec

En cette solennité des Apôtres Pierre et Paul, nous pourrions contempler, qu’ « il n’y a rien de plus beau que d’être rejoints, surpris par l’Évangile, par le Christ, qu’il n’y a rien de plus beau que de Le connaître et de communiquer aux autres (notre) amitié avec Lui » (Benoît XV1 dans sa lettre post-synodale #80). Nous pourrions aussi en profiter pour rendre hommage à «nos illustres maîtres et martyrs, flambeaux placés par Dieu dans le corps de son Église (St Bernard) »

2007-C-Jn 15, 9-17- Marguerite Bourgeois -

Quand j’entends cette page de Jean, j’ai l’impression d’être amené sur un autre continent. Pourtant, ici sur notre continent, cette page, à la fois retentissement de Noël et écho de la veille de sa passion, n’a rien de mièvrerie. Elle invite à vivre cette merveilleuse réalité dont nous sommes assoiffés et qui a comblé la vie de Marguerite Bourgeois, cette merveilleuse réalité qu’est l’amour de Dieu pour nous et notre amour des autres

2007- C-Jn, 2- 13-22- Dédicce du Latran -

Il y a des églises consacrées. Il y a des vies consacrées. Il y a aussi - et l 'épisode de Jésus entrant dans le temple en route vers Jérusalem nous le confirme - en chaque baptisé un sanctuaire consacré à Dieu, un sanctuaire qui vaut bien une sainte colère, une colère salvatrice. Sur la route de sa passion, Jésus s ' arrête pour trouver auprès des adorateurs du Père un peu de soutien, de repos....

Pages

S'abonner à Fêtes spéciales