Vous êtes ici

Recherche dans les textes de "À lire pour vivre"

Ordinaire

1990-A- Jeudi 4e semaine ordinaire Mc 6, 7-13 Partez ...avec le vrai trésor.

A la veille de "prendre le chemin de tout le monde", David confie … son fils son testament spirituel. " Tu garderas les observances du Seigneur ton Dieu en suivant ses chemins...et le Seigneur accomplira cette promesse qu'il m'a faite". Plus que l'opulence d'un royaume riche et bien organis‚, plus qu'un trésor, David remet … son fils la promesse de Dieu. Et le psalmiste chantera : "La loi du Seigneur et parfaite qui redonne vie; les décisions du Seigneur sont jutes et équitables "

1990 -A-Jeudi 2e semaine ordinaire -Mc 3, 7-12 entre l'engouement et le rejet

C'est toujours pareil. Rien ne change sous le soleil. De tout temps adhésion et rejet, enthousiasme et condamnation, accord et incompréhensi­on, acceptation et refus forment la trame de l'histoire de nos vies. Tout en nous et autour de nous semble se situer entre des choix qui soulèvent tension et dé­tente, jubilation et angoisse.

1989 -C Mtt 5, 20-26 Jeudi 10e semaine ordinaire se donner de la profondeur

Que votre lumière brille devant les hommes: alors voyant ce que vous ce que vous aîtes , ils rendront gloire à Dieu." Voilà la loi nouvelle, la justice nouvelle. Jésus a pas remplacé une loi par une autre, il a levé le voile sur le fondement de la loi. Jésus descend jusqu'à la racine même de la loi. Jésus propose un comportement nouveau.

1988-C: Jeudi 31e semaine ordinaire -Lc 15, 1-10 Joie pour les coeurs qui cherchent Dieu.

Les paraboles de cette lecture sont construites de la même façon: la perte de quelque chose ou de quelqu'un, les retrouvailles, la joie partagée.

Aux yeux de Jésus, c'est la reconnaissance de la perte qui est importante et non la valeur de ce qui est perdu. La brebis représente un pour cent du troupeau, la pièce d'argent c'est à peine 10% de la richesse de la femme.

1988-C-Lc 15, 1-10-Jeudi 31e semaine ordinaire- Joie pour les coeurs

Les paraboles de cette lecture sont construites de la même façon: la perte de quelque chose ou de quelqu'un, les retrouvailles, la joie partagée.

Aux yeux de Jésus, c'est la reconnaissance de la perte qui est importante et non la valeur de ce qui est perdu. La brebis représente un pour cent du troupeau, la pièce d'argent c'est à peine 10% de la richesse de la femme.

Pages

S'abonner à Ordinaire