Vous êtes ici

Recherche dans les textes de "À lire pour vivre"

2021-B-Lc 4, 38-44 - mercredi de la 22e semaine ORDINAIRE-un beau métier, faire du bien

Année B : mercredi de la 22e semaine ordinaire (litbo22me.21)    

Lc 4, 38-44 ; Col 1, 1-8 : le plus beau métier du monde : faire du bien. 

Tous les jours, nous vivons une multitude de rencontres. Il arrive que l’une d’entre elles se transforme après coup en un événement qui influence nos vies. La rencontre de Paul avec celui qu’il persécutait s’est transformée après coup en un événement-ravissement d’entendre des paroles qui ne peuvent être redites. Il ne savait plus s’il était dans son corps ou hors de son corps (2 Co 12,4). Tellement touché que sa vie de tueur se transforma en celle de « sauveur » de Jésus.

Racontant sa rencontre avec Dieu, Thérèse d’Avila précise qu’elle n’entend pas des voix, qu’elle n’est pas dépressive, qu’elle ne souffre pas d’une maladie mentale. Sa rencontre, si brève fût-elle, l’a marquée pour le reste de sa vie. Elle écrit que la Voix m’a sortie de moi-même (Vie X1X).

Il en est ainsi pour nous. Une banale rencontre peut devenir un évènement qui ouvre sur une nuptialité imprévue. Un seul instant, bref instant, presque anodin, peut changer toute une vie. Peut guérir bien des petits bobos. 

Les rencontres de Jésus avec les gens se transformèrent après-coup en événement-ravissement. Et c’est cela la guérison qu’offre Jésus. Quoi qu’il arrive à ma santé, qu’elle retrouve ou pas une meilleure mine, rencontrer Jésus guérit. Se sentir aimé, guérit. Toute rencontre avec Lui conduit à découvrir une santé « invisible » qui pacifie tous les demandeurs d’hospitalité que nous sommes. 

Précisons une chose. Je ne rencontre pas Jésus pour lui prouver que mes lèvres sont pleines de certitudes théologiques et que ma conduite est moralement correcte. Le chrétien parfait n’existe pas. L’Église des parfaits est une salle vide (Pape, homélie, 6/06/21). Je le rencontre pour me laisser guérir, pour me laisser regarder avec mes failles. Entendre sa voix pacifie, réconforte, nous sort de nos enfermements, dissipe nos angoisses, nos craintes. Jésus n’apporte pas une guérison qui élimine les problèmes de santé. Il pacifie et offre la plus recherchée des guérisons : nous sentir aimés avec nos failles.

Luc nous montre toute l’attention que Jésus porte aux petits bobos des personnes qu’il rencontre. Jésus ne rencontre pas une foule. Il rencontre des personnes. Songeons à cette femme qui se fraie un chemin dans la foule pour toucher Jésus. Il se retourne alors qu’il était écrasé par la foule, pour demander qui m’a touché (Cf. Mc 5, 21-43). Merveilleux face-à-face, cœur à cœur. Jésus ne regarde pas la femme pour lui reprocher son impureté, il la regarde pour lui offrir sa compassion : ma fille, lui dit-il. Son geste de lui porter attention montre qu’il est bienveillance en personne, bienveillance en œuvre, humain vrai, hôpital de campagne.

Nous qui sommes régulièrement assis à la table de l’eucharistie, demandons-nous si nos rencontres nous transforment et transforment les autres ? Demandons-nous si nous arrêtons nos regards sur les violences, la rhétorique mensongère, les situations dramatiques plutôt que d’apporter notre modeste contribution aux personnes qui en subissent les contrecoups ? Demandons-nous si nous sommes plus agents de douane qui vérifie si nos papiers sont en règle pour obtenir des services qu’une porte d’espérance ? Qui a des oreilles pour entendre, entende cela ! Nous observons plus les invités de nos partys que le vin manquant de la joie. 

Les guérisons que rapportent les évangélistes restaurent des tissus relationnels brisés, déchirés au hasard de rencontres informelles, fortuites. Les évangiles font la promotion de ce qu’est un bon hôpital de campagne dont la seule présence guérit. Apaise.

À votre contemplation : rencontrer le Père comme Jésus l’a rencontré nous renvoie à l’autre, près de nous. La vraie religiosité, disait le pape dans son voyage en Iran, c’est d’adorer Dieu et ne pas oublier son frère. AMEN.

 

Évangile: 
Année: 
Pérode: 
Date: 
Jeudi, 19 août, 2021

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.