Vous êtes ici

Recherche dans les textes de "À lire pour vivre"

2019-C- Lc 12, 39-48- mercredi 29e semaine ordinaire- une proximité qui évangélise

Année C : mercredi de la 29e semaine ordinaire (litco29me.19)  

 Lc 12, 39-48 ; Rm 6, 12-18 : une proximité qui évangélise  

Ce mois missionnaire confirme cet appel de l’évangéliste à demeurer en état de veille, peu importe l’heure du jour. Cette tendance à rétrécir notre enthousiasme d’être croyant et  notre mission à dire Jésus, Paul en parle avec un mot peu utilisé aujourd’hui, le péché. Annoncer Jésus est un devoir de justice, non une justice punitive, mais une justice de compassion. C’est un péché de ne pas l’annoncer. 

Souvenez-vous de Pierre qui a changé son fusil d’épaule, dirions-nous, après sa rencontre avec Corneille (Ac 10), un païen qui craignait Dieu (Ac 10, 22). Cette rencontre a été pour Pierre une véritable révélation de la mission que Jésus lui avait confiée. Il est devenu un farouche artisan pour faire connaître Jésus au dehors du cercle des juifs.

Pierre a reconnu quelqu’un de bon en Corneille. Jusque là, il voyait les païens comme des personnes à éviter. Des personnes impures selon la loi juive. Sa rencontre avec Corneille lui a ouvert une nouvelle mission : celle de la fraternité. Son regard ne porte plus sur ce qui est pur ou impur, il s’ouvre à regarder le fond des cœurs.

Alors que se termine ce mois missionnaire, il faudrait relire ce passage des Actes au chapitre dix où Pierre découvre par l’intermédiaire d’un païen que sa mission est d’annoncer Jésus à tout le monde. Taire notre foi est un péché, une trahison de notre baptême. 

Proclamer Jésus sans prosélytisme donne un sens à  notre vie chrétienne, en unifiant vie baptismale et vie humaine. Proclamer Jésus est le centre de toute vie de baptisé. Nous avons vocation à réaliser notre baptême ; à vivre pleinement notre baptême. C’est dans les mots de Saint Paul, un péché, et dans les mots d’aujourd’hui, c’est «faire mal», «faire du mal», «mal faire» que  mener une vie de foi réduite à la seule pratique dominicale.

C’est «faire mal», «faire du mal» de réserver Jésus à ceux qui sont près de lui, en repoussant ou faisant taire la voix de ceux qui ont besoin de lui. Jésus a reproché à ses plus proches collaborateurs d’éloigner de lui les gens, les enfants, de faire taire les lépreux sur son chemin. Eux aussi sont de la famille d’Abraham (Jn 8, 33). Les disciples voulaient garder Jésus pour eux tout seuls.

Pierre nous apprend qu’évangéliser, annoncer une bonne nouvelle et non donner de bonnes réponses ne peut se limiter à le faire entre nous.  Dieu veut que tous les hommes soient sauvés (1 Tm 2,4). C’est dans notre capacité de créer des liens d’amitié avec tout le monde et non pas des murs que nous sommes chrétiens. Questions : comment nous comportons-nous avec les distants, surtout avec ceux qui ne sont pas de notre race, les musulmans, les juifs ? Sommes-nous un obstacle pour la rencontre avec Dieu ? Faisons-nous obstacle à leur rencontre avec le Père ou la favorisons-nous ?

Il me semble entendre ce matin Jésus s’adressant à Paul sur la route de Damas : relève-toi, entre dans la ville, et l’on te dira ce que tu dois faire (Ac 9, 6).  Ce «corps-à-corps» entre Paul et Jésus l’a transformé en évangélisateur. Ce fut le début d’une vie nouvelle où Paul considérait comme déchet ce qui auparavant était sa gloire.

Quand nous faisons l’expérience d’une vraie rencontre avec Jésus, de notre proximité avec Jésus, quelle que soit l’heure du jour, quel que soit l’accueil que nous réserve l’environnement laïc d’aujourd’hui, nous vivons les mêmes sentiments qui sont dans le Christ Jésus (Ph 2, 5).  

Faisons nôtre la réponse de Jésus à ses parents dans le temple: ne saviez-vous donc pas que je me dois au service de mon Père (Lc 2, 49) ?  Dieu nous a élus, nous a choisis pour faire connaître son mystère. AMEN.

Autres réflexions sur le même passage de Luc :

https://www.diocesevalleyfield.org/fr/a-lire-pour-vivre/2013-c-lc-12-32-48-dimanche-19e-semaine-ordinaire-le-chemin-de-dieu-est-le-charme

https://www.diocesevalleyfield.org/fr/a-lire-pour-vivre/2010-c-lc-12-32-48-dimanche-19e-semaine-ordinaire-dieu-confiance-en-nous

https://www.diocesevalleyfield.org/fr/a-lire-pour-vivre/2010-c-lc-12-32-48-dimanche-19e-semaine-ordinaire-dieu-confiance-en-nous

Évangile: 
Année: 
Épitres: 
Pérode: 
Date: 
octobre, 2019

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.