Vous êtes ici

Recherche dans les textes de "À lire pour vivre"

2014-A- Lc 16, 9-15- samedi 31e semaine ordinaire-Quels amis recherchons-nous ?

Année A: samedi 31e semaine ordinaire (Litao31s.14)

Luc 16, 9-15 : Quels amis recherchons-nous ?

Faites-vous des amis avec l’Argent trompeur : quelle audace dans ces paroles du Christ ! On se croirait en pleine commission Charbonneau. Jésus louange quelqu'un qui place au centre de sa vie, gaspillage et dissipation, oubliant qu'il est poursuivi pour malversation des avoirs d'un autre. Il fixe plutôt son regard sur ce qui lui parait étonnamment astucieux : se faire des amis. Jésus fait l'éloge d'une intelligence qui sait user à son profit des biens appartenant à tous, même si pour cela il a employé des moyens peu recommandables.

Ce n'est pas une prise de position en faveur de la malhonnêteté mais plutôt un émerveillement sur la débrouillardise du gérant. Le ciel vient de lui tomber sur la tête. Au lieu de se lamenter, il tire son épingle du jeu. Il réagit en fils de ce monde. Il se fait collusionneux, astucieux. Cette capacité de débrouillardise, spécialité des fils de ce monde et que Jésus a pu observer de près chez ses détracteurs, il souhaiterait bien voir les fils de la lumière l'endosser.

Pour Jésus, et c'est là l'astuce qui le séduit, tout est question de placement. Quels amis vont nous aider à faire des placements pour qu'ils rapportent gros ? Qui vont vous accueillir dans les demeures éternelles ?  Ce ne sont sûrement pas des amis à la mode de ce monde, du «donnant-donnant» de cette amitié fragile qui repose sur l’argent trompeur. Ben Sirac le Sage se méfiait déjà en son temps de ces amis là. Il y a l’homme qui est ton ami à son heure à lui, et qui ne le restera pas au jour de ta détresse. Dans ta prospérité, il sera comme toi-même ; mais si tu es humilié, il sera contre toi  (Si 6, 10-12). Ces amis-là nous poussent à agrandir nos greniers (cf. Lc 12, 13-31). 

Les amis capables de nous enrichir, Jésus nous les présente en ceux qui nous ont précédés. Les publicains et les prostituées vous précèdent dans le Royaume des Cieux (Mt 21, 21). Il nous dit : laissez-les venir vers vous. Mieux, approchez-vous d'eux pour leur offrir les dons que vous avez reçus. Invitez-les à votre table sachant très bien qu’ils ne pourront pas vous le rendre  (cf. Lc, 14, 12-14). Ce qui intéresse Jésus ce n'est pas de savoir si on a beaucoup d'amis mais plutôt de savoir quel genre d'amis nous avons. Quelle banque, nous fils de la lumière, choisirons-nous? Celle d'agrandir nos greniers ou, pour citer la petite Thérèse, la banque de l'Amour.

Question importante : Que vais-je faire pour avoir des amis capables de m’enrichir ? Où trouver aujourd'hui la banque de l'Amour ? La réponse est simple. Ouvrons les yeux : ils sont là, à notre porte, dans nos familles, dans celui qui n'arrive pas à s'en sortir et qui s'enferme dans son malheur. Ces amis-là nous font expérimenter qu'en partageant on ne s'appauvrit pas. Que la vraie richesse n'est pas dans ce que l'on possède mais dans notre ouverture aux besoins des autres.

Ces amis-là nous sont profitables parce qu'ils cachent le rejeté, la brebis galeuse, le hors-la-loi, le laissé-pour-compte par excellence qu'est Jésus. Un chant liturgique de Dominique Ombrie (H 73) nous dit exactement cela : Tu es le Pauvre, Seigneur Jésus, tu es le Pauvre partout dans le monde … Tu es celui que partout on repousse … Celui que tous ont abandonné … Celui qui souffre de nos péchés … Toi, le plus pauvre, Tu es aussi le plus riche, et Tu viens nous enrichir de ta pauvreté qui nous ouvre le Cœur de Dieu. 

Commentant ce passage de la recherche de vrais amis, le pape François encourageait les chrétiens à être malins : soyons malins parce que le Seigneur nous dit que les idoles sont plus malines que nous. Le Seigneur nous invite à avoir l'astuce du serpent en même temps que la bonté de la colombe. Soyons malins.

À votre contemplation: saint Paul, dans la lecture, louangeait les Philippiens pour l'hospitalité qu'il a reçue chez eux, pour leur générosité à son endroit. C'est avec cette même attitude que nous serons accueillis par le Père si nous savons nous faire des amis capables de nous précéder autour de sa table eucharistique. AMEN.

 

Évangile: 
Année: 
Pérode: 
Date: 
octobre, 2014

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.