Vous êtes ici

Recherche dans les textes de "À lire pour vivre"

2014-A- Jn 21,20-25- samedi 7e semaine pascale- si je veux qu'il reste

Année A: Samedi 7e semaine de Pâques (litap07s.14)  

Jean 21 20-25 : si je veux qu'il reste 

Alors que les disciples de Jésus projettent des yeux humains sur la fin de toute vie, Jésus propose à ses disciples la guérison de leurs yeux. Il invite plutôt à regarder toute fin de vie avec des yeux de ressuscité et non de mort. Nous sommes des hommes et des femmes de résurrection, non de mort,  disait François dans sa rencontre œcuménique à Jérusalem en mai dernier.

En conclusion de son évangile, Jean le théologien, le mystique au regard perçant, nous présente une rencontre significative entre deux personnes, Jésus ressuscité et Pierre. Elle est accompagnée d'une parole étonnante de Jésus à Pierre qui s'étonnait de la pérennité de Jean : Si je veux qu'il reste jusqu'à ce que je vienne, est-ce ton affaire ? Jésus, grand connaisseur de l'humain, comprend notre quête d'une vie véritable. Il offre ici à Pierre, à l'Église, de projeter sur la vie un regard contemplatif. François, le pape, affirmait dans sa rencontre œcuménique : apprenons à vivre notre vie, celle du monde entier, à partir de la lumière du matin de Pâques.

Si je veux qu'il reste. C'est l'essentiel, le cœur de la bonne nouvelle.  Le regard que Jésus porte sur l'avenir de toute vie humaine résume tout l'évangile. Ce regard reste à naître, presqu'à réinventer chaque jour. Va te laver à Siloé (Jn 9,7).avait demandé Jésus à l'aveugle. Transforme ton regard sur le monde, sur la vie, sur la mort. Ce n’est pas la quête effrénée de l’avoir ni du pouvoir qui nous rendent heureux. C'est un regard pénétrant sur la vie. Il y a très longtemps, le vieux et sage Socrate disait qu'une vie non vécue en profondeur ne vaut pas la peine d'être vécue.

Jésus offre une ouverture radicale sur une autre existence non seulement dans un lointain au-delà, mais aujourd'hui. Maintenant. Sa réponse risque d'avoir des répercussions considérables sur notre quotidien. Elle nous «vide» de nos tendances à broyer du noir.

Par sa réponse, Jésus nous fait entrevoir une sorte de couleur contemplative de sa vie. De la vie. Il nous présente l'acte qui appuie nos vies sur un roc inébranlable.  Élevons nos regards. Élevons nos cœurs. La bonne nouvelle ne sera-t-elle pas justement d'élever nos regards ? De nous élever hors de notre train-train quotidien, appelé?  

Il  y a de la vie partout où pénètre un regard contemplatif sur nos vies. Où pénètre un torrent d'eau vive, dit Ézéchiel (Ez 47,9). Un regard nouveau nous est donné. Un regard qui n’est pas arrêté par le mal et par la mort, qui voit au-delà comme s'il voyait l'invisible, dit l'épitre aux hébreux (11, 27).  Ceux et celles qui se laissent imbiber de ce regard commencent à voir au-delà de la mort.  Ceux et celles qui excluent ce regard de leur vie, qui excluent Dieu de leur vie, ne voient pas cela. Ils ne voient pas que la vie, notre vie, a un avenir. Leur horizon est bouché… Si je veux qu'il reste.

C'est pour éviter à ses contemporains de refermer leurs yeux sur les événements déjà vieux de quelques décennies que Jean s'est donné la mission, en écrivant son évangile, de déverrouiller leurs regards. Il leur a tracé un chemin appuyé sur son expérience de demeurer avec Jésus.

Jean s'est refusé de broyer du noir sur les rumeurs qui commençaient à circuler à la fin du premier siècle. Son évangile propose de demeurer en état d'ascension, en état de progrès. Lorsque l'humanité invente pour faciliter la vie quotidienne, pour mettre en communication les uns et les autres, pour atténuer la douleur, pour diminuer l'esclavage des enfants, venir en aide aux réfugiés de pays en guerre, alors nous sommes en état d'ascension vers quelque chose de mieux.

 À votre contemplation: savoir tenir. Savoir nous tenir jusqu'à ce que je revienne en état de quiétude, en état d'ascension, ici en état d'immobilité contemplative, repose sur l’accueil de l'Esprit de Dieu dont la fête demain chantera sa Présence.  Que l'Esprit de Dieu nous aide à savoir tenir en état d'ascension jusqu'à son retour. AMEN.

Évangile: 
Année: 
Pérode: 
Date: 
juin, 2014

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.