Vous êtes ici

Recherche dans les textes de "À lire pour vivre"

2004- C-Lc 6, 39-42- Vendredi 23e semaine ordinaire 1 Cor 9, 16-19;22-27; voir avec les yeux de Dieu

Année C: Vendredi de la 23 ième semaine ordinaire (litco23v.04)

1 Cor 9, 16-19;22-27 Luc 6, 39-42 VOIR AVEC LES YEUX DE DIEU

"Ce que la voix peut cacher" écrivait Georges Bernanos, " le regard le livre". Ce que notre silence tait, notre regard le dévoile. Tout regard, vient de nous dire Luc, est un langage-fenêtre sur nous-même. Ce matin, mon regard sur cette page est un appel à réaliser qu'un jour du temps, notre regard qui n'était pas lumière est devenu par participation et par pure grâce, lumière dans sa Lumière.

Un jour du temps, Celui qui vit que cela était bon, Celui dont le regard fait " toute chose nouvelle " et qui est par essence non point par emprunt, regard véritable, Celui dont le regard est véritable Lumière, mieux Lumière véritable, " est venu dans le monde " nous faire participant de son Regard. Un Regard est venu se laisser voir pour nous faire voir. Un Regard est venu nous sauver de nos aveuglements. Nous ouvrir à la Lumière. Un regard est sorti de l'Éternelle Lumière pour que nous nous formions à voir. Voilà la nouvelle du jour !

Contemplatives, si nous ne savons pas contempler ce Regard " dont le monde fut fait par lui", si nous ne savons pas " reconnaître ( en) celui qui est venu dans le monde ", cette lumière véritable, sans altération et sans ombre, si nous ne savons pas pénétrer et se laisser habiter par cette Lumière qui communique la lumière à toute personne née dans ce monde de ténèbres, nous ne verrons que l'éternel paille qui nous dérange à ce point que nous ne voyons rien d'autres.

"S i notre œil ne contemple pas, il ne verra pas". Luc vient de le dire autrement : " celui qui est bien formé sera comme son maître". Aucun de nos regards ne saurait voir la beauté, ne saurait être ce "regard pénétrant" (Nb) si nous ne savons pas nous former avec discipline à fermer nos yeux pour les ouvrir et reconnaître dans la foi " la lumière venue dans le monde " . Si nous passons à coté de cette longue formation au regard, cette longue formation à déraciner nos poutres, " à coté de cette nécessité qui s'impose à moi " ( 1 Cor 9,16) comment pouvons-nous guider vers la Lumière ? Comment pouvons-nous " faire voir Celui qui est Lumière née de la lumière ? " Comment pouvons-nous annoncer l'Évangile ?

Ce n'est pas la lumière qui manque à nos regards. Elle est venue habiter parmi nous. Elle est venue en Judée, cette terre de Dieu. Elle est venue non pour elle-même mais " pour les siens qui étaient dans le monde " . Ce sont nos aveuglements, nos poutres qui s'enracinent en nous par manque de formation à Le regarder qui sont autant d'obstacles à l'illumination de nos regards.

À votre contemplation ces mots du Père Carballo : " s'offrir "chaque jour ..sans cesse "(4LA15) ce regard attentif et permanent qui conduit a découvrir la beauté de Jésus " jusqu'à y voir sa gloire. Nous n'arriverons jamais à cette vision à moins d'enlever toutes les poutres de nos yeux pour que, par grâce, il nous offre les Siens. Que cette eucharistie renouvelle nos regards pour que nous puissions maintenant " courir de manière à remporter le prix " comme Madame Claire, de femmes aux regards de Lumière. AMEN

ACCUEIL : Dieu veut que nous le voyons. Dieu veut que nous soyons des voyants . Et c'est en Jésus sortie de l'Éternelle lumière du Père que nous apprenons à voir. Paul dira: que nous nous formons à voir comme Lui

 

Évangile: 
Année: 
Épitres: 
Pérode: 
Date: 
octobre, 2004

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.