Vous êtes ici

Recherche dans les textes de "À lire pour vivre"

2003-B-Vendredi 2e semaine ordinaire -Mc 3, 13-19 François de Sales

Année B: Vendredi de la 2e semaine ordinaire (Litbo02v.03)
Mc 3, 13-19 st François de Sales docteur de l’Eglise

Dieu nous offre par grâce de LE contempler. Hier, il offrait cette grâce à un peuple qu’il a fait sortir d’Egypte, qu’il a conduit au désert et à qui il a donné des prophètes pour faire entendre sa Voix. Aujourd’hui, il offre cette grâce de Le contempler aux apôtres de tous les âges. Aucun privilège personnel, aucune récompense, même pas un honneur mais une responsabilité, une mission. Une double mission: Celle de vivre en Lui, avec Lui et par Lui. De vivre dans son intimité. De jouir de sa présence. Celle de Le faire connaître, de partager quelque chose de notre intimité avec lui.

Que saurions-nous de Jésus s’il n’avait pas été partagé par des hommes et des femmes qui l’ont rencontré? Que saurions- nous de l’Annonciation sans les confidences de Marie à Élisabeth? Que saurions-nous de Pâques sans l’ivresse de Marie Madeleine? Dieu nous offre par grâce de LE dire par amitié d’abord, par nécessité ce que nous vivons dans le secret de nos chambres, de dire presque par obligation ce que nous avons vu de nos yeux, toucher du Verbe de vie. Nous sommes appelés par grâce à être transparents de l’Invisible, non seulement à laisser des traces de sa Présence en nous, mais aussi à tracer des chemins qui ouvrent sur sa Présence, son Royaume. Vous serez mes témoins, mes apôtres bien-aimés.

François de Sales, docteur et évêque, dirait que Dieu a beaucoup de dévotion envers nous. D’où son appel à mener une vie dévote. À comprendre mener une vie de transparence de Dieu qui s’adresse - et c’est là toute la nouveauté de son message - non seulement aux prêtres, religieux mais à tout le peuple de Dieu. Invraisemblable, cette grâce de dire Dieu, de Le faire connaître, ce trésor, cette dévotion, c’est dans des vases d’argiles (2 Cor4,7), fragiles que nous en assumons la responsabilité nous rappelle cette semaine de l’unité.

La proximité avec Jésus a conduit des hommes et des femmes à se faire écrivain de Dieu. Écrivain de l’Evangile dans la vie. C’est l’intensité vécue dans les cellules des cloîtres comme celle vécue dans le zèle des rues du monde qui ont donné naissance aux plus beaux textes mystiques comme ceux d’un Jean de la Croix, de frère François, d’une Marie de l’Incarnation chez nous, d’un Silouane, d’un François de Sales.

Se laisser contempler par Dieu jusqu’à devenir apôtre, ne jamais laisser d’autres lumières s’interposer entre Dieu et nous exigent que chaque matin au lever nous ouvrions nos fenêtres afin d’y faire entrer le soleil de Dieu, sa lumière. Faire entrer cette lumière qui a foudroyé Paul sur la route, l’a fait tomber de sa monture et changer la direction de sa vie. Aucune lumière ne sera jamais semblable à cette sereine et claire lumière du Christ, mais aussi foudroyante aussi. A l’exemple de Paul, apprenons à remettre nos vases d’argile entre les mains du potier pour qu’Il fasse l’admiration de ceux et celles qui s’en approcheront. L’apôtre ne jamais autre chose qu’un grand contemplatif transformé qui laisse passer en Lui la lumière de Dieu.

A votre contemplation: Il est temps d’apprendre à connaître le Seigneur, à mettre sa loi dans nos pensées, à reconnaître qu’il est notre Dieu et que nous sommes son peuple Ces mots de la 1ère lecture sont d’une grande actualité. Il est urgent de nous donner des apôtres comme François de Sales pour éveiller notre monde dont les sociologues disent qu’il est le premier à vivre sans aucune référence à Dieu. Est-il trop tard avec un point d’interrogation vient de se demander le Père Normand Provencher ? En tout cas, l’heure est venue de ne plus vivre sur l’air d’aller. C’est maintenant le temps - dans l’esprit de cette semaine de l’unité - non seulement de ne plus faire ni d’envisager la guerre au nom de Jésus - pas évident à l’heure où nous parviennent les dernières déclarations en Iraq - mais encore d’éveiller ensemble - chrétiens, musulmans, juifs orthodoxes - à Dieu notre peuple. Que François de Sales inspire notre route! AMEN

Accueil : l’injustice est la source de toutes les formes de péché dans le monde. Et pourquoi pas l’explication de ce fameux 11 septembre 2001. Cette réflexion de la semaine de prière pour l’unité est d’une grande actualité. Une eucharistie pour demander à Dieu la grâce du ministère de l’unité pour qu’il n’y ait plus de guerre au nom de Dieu.

 

Évangile: 
Année: 
Pérode: 
Date: 
février, 2003

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.