Vous êtes ici

Recherche dans les textes de "À lire pour vivre"

1992-C- Chaire de saint Pierre Mtt 16, 13-20

Année C: jeudi de la 7e semaine ordinaire(litao7j,92)

Mtt 16 : 13-20 Chaire de Saint Pierre.

Qui nomme qui ? Surprenante le déroulement de la réponse de Mathieu. On pouvait s'attendre, après les erreurs rapportées par les disciples - des réponses issues du passé - que Jésus lui-même rectifie les fausses perceptions sur son identité.

Or chez Mathieu, c'est Simon qui prononce près de Césarée de Philippe, près des sources du Jourdain, là où la tradition fixait l'entrée de la Terre Promise,( là où Paul V1 a renouvelé le Credo de l'Eglise,) les mots clés de la foi, donnant à Jésus sa dimension unique: " Fils de Dieu vivant" .

Un homme répond à la question-Dieu parce que Dieu est tellement un Dieu autre qu'il ne peut imposer de force son identité. Sans violer la conscience et la liberté, dans la rencontre du quotidien, Jésus se laisse reconnaître et nommer par l'homme éclairé de la lumière de l'Esprit.

Admirable échange. Reconnu par Simon, Jésus reconnait à son tour Simon et lui donne un nom de fondation. Césarée de Philippe, double confession de Foi de l'homme en Jésus et de Jésus en l'homme. Césarée de Philippe, un échange de nom dans une attitude de foi mutuelle.

La question de Jésus - comme toute question humaine d'ailleurs - provoque un vrai face à face. Elle oblige à dire " je" et " tu", a exisiter l'un pour l'autre, l'un par l'autre. L'interrogation ne porte plus sur un savoir ; elle engage deux vies.

A votre contemplation : Mathieu nous suggère un échange de regard qui conduit à réduire le mystère d'un visage. Il nous est demandé de confesser,comme Eglise, non pas de voir, ni de répéter, ni de savoir mais de nous laisser fasciner, façonner par l'échange mystérieux de deux regards. Césarée de Philippe, là ou la foi de Dieu en nous conduit à la foi de l'humanité en Dieu. La question de l'Evangile jaillira toujours et notre réponse sera quotidiennement un mystère renaissant qui ne se révèlera complètement que dans l'éternité. Amen

ACCUEIL :

Posons la question Jésus, qui suis-je? et nous avons, comme hier, une kyrielle de réponses qui, majoritairement, exclue qu'il est le Fils de Dieu. En cette fête de l'intronisation de Pierre sur l'Eglise de Rome, renouvelons notre foi en Jésus, Fils de Dieu.de Dieu. En cette fête de l'intronisation de Pierre sur l'Eglise de Rome, renouvelons notre foi en Jésus, Fils de Dieu.

 

Évangile: 
Année: 
Pérode: 
Date: 
mai, 1992

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.