Vous êtes ici

Recherche dans les textes de "À lire pour vivre"

2015-B- Jn 17, 1-11- mardi 7e semaine de Pâques- que ma gloire soit en eux

Année B: Mardi 7e semaine de Pâques (litbp07m.15)

Jean 17, 1-11a : que ma gloire soit en eux...

Aujourd'hui, c'est l'évangile de la prière de Jésus. Avant de quitter ce monde pour aller au Père, Jésus embrasse du regard toute sa vie, et la résume en quatre phrases : Père, je t’ai glorifié sur la terre, j’ai achevé l’œuvre que tu m’as donné à faire, j’ai manifesté ton nom aux hommes que tu m’as donnés, je leur ai donné les paroles que tu m’as données. Jésus se réjouit d'avoir «accompli» l'œuvre que son Père lui a confié : annoncer la Bonne Nouvelle, celle de nous dire combien nous sommes précieux à ses yeux. Je suis toujours ému quand je lis ce chapitre 17 de Jean.  

Ému parce que Jésus a prononcé cette prière après la trahison de Judas et où il se sait condamner à mort. Père, l'heure est venue. C'est l'heure où le monde va être réintroduit dans le Père. C'est l'heure de la gloire.

Ce mot qui revient presque à toutes les lignes porte à confusion aujourd'hui. Ce n'est pas la gloire comme le monde l'a donne. Dans notre imaginaire collectif, la gloire est liée aux flashes des téléphones intelligents, des tapis rouges, aux foules qui se bousculent derrière des barrières pour voir passer leur idole. En nous, il y a une recherche de deux gloires : celle du monde et celle de Dieu. Il ne s'agit pas de rejeter ce monde créé par Dieu, mais seulement de ne pas le prioriser en refusant de donner de l'espace à Dieu pour qu'il respire en nous.

La gloire que Jésus nous propose ne se trouve pas dans le regard des autres. Jésus n'a pas cherché à plaire ni recherché l'approbation des chefs religieux. Il n'a pas cherché les honneurs que la foule veut lui offrir. À chaque foi, il s'enfuit dans la montagne ou dans une autre ville.

Jésus propose un véritable renversement. Un beau retournement. C'est la gloire de connaître le Père. La  gloire de voir les œuvres du Père. De voir la bonté se répandre, la beauté infiltrer nos yeux, la compassion envahir nos mains. Voyons-nous cette gloire dans nos vies ? Qui parmi nous ne souhaite pas être disciple de Celui qui nous offre une telle gloire ? Recherchons-nous cette gloire alors que nous sommes sensibles à la gloire ou honneur que nous offre notre monde et que nous recherchons aussi ? Cette gloire dont Jésus souhaite pour nous, risque de nous écraser tant elle est en opposition directe avec celle que nous offre notre monde.

Quelle beauté que de voir Jésus prier pour que nous acceptions de nous revêtir de la  gloire que j'avais près de toi avant que le monde fut (v. 5) ! Je prie pour ceux que tu m'as donnés. Jésus prie pour que nous acceptions de nous «divorcer» de la gloire éphémère que nous désirons avec tant d'empressement.

Ce qui est émouvant dans cette prière, c'est de voir Jésus nous partager son intimité avec le Père. Il se découvre à nous comme le confident du Père. Il parle de la joie qu'ils éprouvent mutuellement bien avant le commencement du monde. De la joie aussi qu'il a de révéler son Nom en nous envoyant son Esprit. Cette prière, sa prière, fait surgir des profondeurs du cœur de Jésus toute sa compassion pour nous. Jésus prie pour que nous éprouvions cette joie de connaître le Père.  Que c'est beau !

Connaître le Père ne consiste pas à accumuler des notions abstraites, comme dans un catéchisme où le cœur n’a jamais sa part. Connaître le Père, c’est entrer dans son intimité. Toi deviens moi et moi je serai toi (Marie de la Trinité). Connaître Jésus, c’est devenir jour après jour son compagnon, son disciple, son confident. Je ne vous appelle plus mes serviteurs, mais mes amis (Jn 15, 15).  Connaître l'Esprit, c'est se laisser infiltrer par une nouveauté.

Pour éterniser son amitié avec nous,  pour que nous demeurions fidèles au Nom de son Père, ce nom qu'il a reçu en partage, pour que nous puissions dire Abba Père, Jésus nous envoie son Esprit. Sans lui, nous ne comprenons pas cette vérité (homélie de François du 28 avril 2015).  AMEN.  

 

Évangile: 
Année: 
Pérode: 
Date: 
mai, 2015

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.