Vous êtes ici

Recherche dans les textes de "À lire pour vivre"

Galates

2017-A-Jn 19, 25-37 Padre Pio, transparent de Dieu

Près de la Croix se tenaient sa mère, Marie, femme de Cléophas, et Marie Madeleine. Ces femmes ont vécu la passion de Jésus jusqu’au fond de leur cœur, jusque dans les terreurs de la mort, pendant que Jésus souffrait dans son corps sur la croix.

Aujourd’hui, la liturgie nous fait contempler quelqu’un, Padre Pio, dont on a dit qu’il était un transparent de Dieu. Durant plus de cinquante ans, il a vécu non près de la croix, mais sur la Croix. Il a vécu avec les plaies de Jésus sans rien en dire parce que se jugeant indigne d’un tel honneur.

2016-C- Lc 9, 23-26- stigmates de François

Ce matin, nous soupçonnons la joie de François de se voir, au terme de sa vie, transformée en une même image, celle du Christ qu'il a tant regardée et fixée sur la croix (Ga 9, 12). Nous imaginons comment il désirait éprouver sa cruelle passion pour nous. Le véritable amour a transformé l'ami du Christ à la ressemblance exacte de celui qu'il aimait (Bonaventure).

2016-C-Lc 9, 51-62- 13 dimanche ordinaire - suivre Jésus, ça donne quoi ?

Ma question est surprenante. Elle n'est que très rarement posée de cette façon. Qu'est-ce que ça rapporte à Jésus de le suivre ? Dit autrement, quel intérêt Jésus a-t-il de nous demander sans relâche de le suivre ? Pourquoi Jésus s’entoure-t-il de disciples ? Retire-t-il un bienfait de nous voir le suivre?

2004 - C- Lc 11,15-26-Vendredi 27e semaine ordinaire -complicité avec les démons

"Comme Jésus avait expulsé un démon" . Nous émerveiller de ces mots pour les comprendre. Ce sont des mots qui ouvrent sur notre véritable grandeur. Notre véritable identité. Il faut nous mettre, nous remettre à croire à autre chose qu'un Dieu qui, dans nos mémoires collectives toujours vivantes, a tant pesé lourd. Il faut à travers cette page de Luc et celle de Paul, découvrir, nous mettre à croire à ce désir de Dieu de nous vouloir capable d'être par grâce, par pure grâce et " non par l'obéissance à la loi "(1 ière lecture) transformé en icône de sa vie divine

2000- B- Lc 11,15-26 -Vendredi 27e semaine ordinaire - complicité avec le démon

Quand je lis cette page de Luc sur les démons, j’ai l’impression d’entendre des voix d’outre-tombe. Quand j’ai à commenter cette page, je me sens vraiment dans un autre monde. J’ai peur qu’on m’accuse d’être dépassé, déphasé.

Notre époque ne parle plus en terme de péché, mais préfère parler d’erreurs. Quand quelqu’un réussit à reconnaître ses erreurs, il ajoute immédiatement, comme pour en diminuer sa responsabilité, mille et une excuses. La réconciliation avec soi-même se fait à partir d’excuses. La vraie réconciliation, sans excuse, est difficile.

S'abonner à Galates