Vous êtes ici

Recherche dans les textes de "À lire pour vivre"

Éphésiens

2018-B-Mc 6, 30-34 - dimanche 16e semaine ordinaire- l'écart, lieu redoutable

ette page est réconfortante. Jésus veut éviter l’épuisement professionnel, le découragement à ses disciples qui reviennent après des journées passées à le faire connaître sans trop de succès. Venez à l’écart. Jésus invite ses disciples à l’écart, non pas pour entendre le récit de leurs performances ou de leurs déceptions, non pour entendre la manière dont ils se sont pris pour le faire connaître, ni à qui ils se sont adressés.

2010 -C- Lundi 30e semaine ordinaire -Lc 13, 10-17 ; Ep 4, 32 : être brasse-camarade, cherchez à imiter Dieu

Il y a des actions qui parlent autant que la parole parle. En agissant comme il vient de le faire, Jésus, si nous portons vraiment attention à son geste, nous dit quelque chose de lui-même et sur nous-mêmes aussi. Quelque chose qui risque de nous déranger, de nous remuer jusqu’aux os. Il nous brasse la cage, dirions-nous aujourd’hui. Jésus, parce que contemplatif non seulement de son Père mais de notre nature profonde, voit les choses à l’envers ou plutôt il voit à l’endroit ce que nous voyons à l’envers. Jésus voit dans le comportement du chef de la synagogue un monde à l’envers qui doit être remis à l’endroit.

2009-B- Lc 1, 39-47 -Samedi 23e semaine ordinaire-Eph1, 3-6,11-12 saint nom de Marie

Et le nom de la Vierge était Marie. Parlons dit Saint Bernard encore un peu de ce Nom qui est interprété « étoile de la mer » et qui convient si bien à la Vierge Mère. C’estle seul Nom (qui) met en fuite tous les démons. Parlons de ce nom qui nous réhabilite dans notre dignité d’image et ressemblance de Dieu. Nous venons de célébrer la nativité de Marie. Nous célébrons maintenant le nom qui a été la source de tant de merveilles (Saint Bonaventure). Nous célébrons le nom qui au XV11e siècle à Vienne en Autriche, a donné aux chrétiens la victoire sur le sultan des Turcs qui menaçaient de les soumettre à sa tyrannie.

2008-A- Lc 12,54-59-Vendredi 29e semaine ordinaire - Éph 4,1-6 : le jugement est proche;

Quand nous regardons les perturbations des marchés boursiers de la planète, il n’y a aucune difficulté à percevoir que les temps sont incertains. L’amoncellement de ces nuages est tel qu’aucun expert sérieux ne va risquer d’en prédire les impacts social, économique et international. Il pousse les gouvernements de la planète à unifier leurs stratégies et interventions dans l’espoir d’atténuer l’impact de cette débandade unique dans l’histoire. «Lorsque vous voyez un nuage se lever vous dites bientôt que la pluie vient et cela arrivera»

2008- A- Lc 12, 13-21- Lundi 29e semaine ordinaire - Vivre sans être des propriétaires avares

« Tu es fou ». Cette folie dont vient de nous décrire Luc, ressemble étrangement à notre manière de vivre. Ne sommes-nous pas, nous aussi, des passionnés par les biens de toutes sortes ? Ne sommes-nous pas désireux d’une vie toujours plus confortable, plus riche, plus indépendante? Ne sommes-nous pas toujours en train d’accumuler des choses ? « Comment pouvez-vous être assez fou » avait demandé Paul aux Galates (3, 3) qui s’étaient éloignés de l’Esprit de Dieu, pour « ne compter que sur la chair » (3,4), que sur les biens périssables ?

2008 - A : lundi 30e semaine ordinaire -Lc 13, 10-17 : priorité au sabbat ou à la compassion

«Cherchez à imiter Dieu». Et ce qu’il nous faut imiter, c’est son regard; son attachement prioritaire à la souffrance. Jésus a porté son regard sur les souffrants, pas seulement ceux qui souffraient dans leur corps, mais dans leur cœur comme les «prostituées», les «Zachée», les «Matthieu», un regard empathique, un regard qui avait priorité sur le sabbat. Un tel comportement, une telle mystique de l’action – Jésus n’a jamais dissocié l’amour de son Père de l’amour de ses semblables— lui a valu d’être constamment confronté aux pratiquants d’une loi sans âme.

2006- B- Lc 12,1-7-Vendredi 28e semaine ordinaire - ne craint pas

« Ne craignez pas » Comment est-ce possible, de vivre sans crainte, sans méfiance ? Pour y répondre monte en moi cette parole de l’ange à Marie qui ouvre votre journée monastique « tu as trouvé grâce auprès du Seigneur (Lc1, 30) ». Il est difficilement possible de vivre sans crainte à moins d’établir une solide relation avec Dieu, relation faîte de cette conscience vive d’être habités par Lui. Il est difficilement possible de vivre sans peur - un sentiment paralysant - « sans que l’Esprit de Dieu fasse en nous son habitation et sa demeure » (Lettre aux Fidèles), sans quand « nous avons reçu la marque de l’Esprit Saint » (Ep 1, 13) ou que nos vies pour citer François, sont sous l’emprise du « ministre général qu’est l’Esprit ».

2005 - A- Vendredi 28e semaine ordinaire - Lc 12,1-7 ; Eph 1, 11-14 Vivre autrement- sans crainte

« Vous avez écouté la bonne nouvelle de votre salut ?» (Eph. 1, 12). Cette Bonne Nouvelle dont parle Paul, c’est d’avoir reçu ce don merveilleux d’entendre l’Évangile nous dire que « nous valons plus que tous les moineaux du monde ». Et Paul ajoute, - ce n’est pas rien - nous sommes « devenus croyants ». Nous y avons cru. Voilà ce qui nous fait vivre : croire, malgré nos démoneries, que « nous avons du prix à ses yeux ». Croire que Dieu ne cesse de nous grandir alors que nous ne cessons d’être convaincus et de clamer – serait-ce de l’orgueil ! - que nous ne valons rien à ses yeux.

2004-C- Lc 12, 1-7- ; Eph 1, 11-14 Thérèse d'Avila

"Il y a plus haut que la perfection". Ces mots de Cassien, Thérèse d'Avila tout en les ignorant sans doute, les a pris au sérieux. Quitter le monde, c'est relativement facile. Cela ne donne aucune garantie de perfection. Quitter une vie faite d'innombrables imperfections, c'est plus exigeant. Cela ne donne aucune garantie de perfection non plus. Il faut tout quitter, désencombrer son mental,, se vider de tout parce que " nous valons plus que tous les moineaux du monde ", pour être "rempli le l'Esprit saint" (1 ère lecture).

Pages

S'abonner à Éphésiens