Vous êtes ici

Recherche dans les textes de "À lire pour vivre"

Funérailles

2017-Jn 14,1-10- Laissez-moi partir voir le Père

Ces derniers jours, nous avons vu des visages en détresse. Ils venaient de tout perdre. De perdre leur maison dans les inondations. Cette détresse, celle de vivre sans domicile, les médias nous l’ont montrée dans cette foule de réfugiés qui ont tout perdu. Cette détresse, elle se retrouve sur les visages des sans-abris que nous ne voyons plus tant ils sont partout. Sur les visages d'enfants-soldats envoyés au front, souvent parce qu'ils sont sans famille.

2016- Mt 25, 31-45- une femme de service

Avec ses mains d’artistes, Dieu a créé une toile qui ne cesse d’émerveiller ceux et celles qui la regardent et l’admirent. Sous un ciel étoilé, il traça la lumière qui donne à la toile un effet de beauté éclatante. Le peintre Dieu y plaça des montagnes jalonnées de cours d’eau, de la verdure qui offre des abris fruitiers aux êtres vivants, bêtes et bestiaux selon leur espèce.

2013 - C- Mc 16, 9-15- Funérailles d'une dame de 96 ans véritable vitamine C de la foi

Pas facile de croire. Et pourtant, c'est un non sens, un déshonneur à la vie que d'affirmer que nous venons de rien pour aller vers rien. Pas facile d'affirmer que la vie n'est pas détruite par la mort, mais transformée. Ce qui était vrai hier pour les apôtres, l'est aussi aujourd'hui. Mais devant le doute de Thomas dimanche dernier, Jésus n'a pas paniqué. Le doute ne fait pas paniquer Jésus. Il ne souffre pas d'impulsivité. Il est patient. On me dit chante Fred Pellerin que le doute, c'est le bon Dieu qui clignote.

2013 - C- Lc, 12, 35-40 - Funérailles d'un confrère Dieu choisit des gens pas compliqués

Le 17 juin 1954, Marcel, étendu devant l'autel, répondait à l’appel du Christ authentifié par l’évêque : Me voici, envoie-moi proclamer l’Évangile et célébrer les sacrements à la suite des apôtres. Aujourd’hui, 58 ans plus tard, Marcel, étendu encore devant cet autel, dit au Christ : Reçois-moi ! Et nous, à ses côtés nous prions le Seigneur : Reçois-le Seigneur, avec la même miséricorde que tu lui as prodiguée tout au long de sa vie.

2012-B- Mtt.25,14-21- funérailles d'une mère très croyante- le fil de la merveille

De ses mains d’artistes, Dieu a créé une toile qui ne cesse d’émerveiller ceux et celles qui la regardent, l’admirent. Sous un ciel étoilé, il traça la lumière qui donne à la toile un effet de beauté éclatante. Le peintre-Dieu y plaça des montagnes jalonnées de cours d’eau, de la verdure qui offre des abris fruitiers aux êtres vivants, bêtes et bestiaux selon leur espèce.

2012 -B- funérailles : Jn 12, 24-26 La dernière classe, professeur d'école- -

Nos sociétés écrit Jacques Attali sont de plus en plus fondées sur l'éphémère, privilégiant le court terme et l'immédiat, laissant l'homme dans le vide total face à la seule question que le concerne : qu'est-ce qui arrive après la mort ? Nos sociétés n'apportent à cette question qu'une seule réponse : la distraction...pour nous éviter de penser à la seule question qui nous concerne : l'éternité.

Un poète exprimait que La nuit n'est jamais complète. Il y a toujours au bout du chagrin une fenêtre ouverte. Une fenêtre éclairée....

2011-A-Jn 6, 37-40 -Commémoration des défunts -un printemps se prépare

La nuit n'est jamais complète. Il y a toujours au bout du chagrin une fenêtre ouverte. Une fenêtre éclairée. Il y a toujours un rêve qui veille, un désir à combler, un faim à satisfaire (Paul Éluard). Ces mots d'un poète, les textes que nous venons d'entendre les transforment en mots mystiques : tous ceux que le Père me donne viendront à moi (évangile).

2011-A-Mtt 25, 31-40-célébration de la parole au salon- nous sommes de la poussière divinisée

Nous sommes ici pour un instant d'admiration pour cette manière de vivre, recevoir non, mais donner oui comme me l'exprimait l'une d'entre vous à qui je demandais de me présenter qui était cette femme. En me résumant ainsi cette manière de vivre, elle me disait dans ses mots ce que Jésus lui-même exprimait et qui est au coeur de la Bonne nouvelle : Il y a plus de joie à donner qu'à recevoir (Ac 20,35). Quand on quitte cette terre, il ne reste que ce l'on a donné (Jean Paul 11).

Pages

S'abonner à Funérailles