Vous êtes ici

Ajouter un commentaire

2019-Jn 1, 45-51-samedi 20e semaine ordinaire- Barthélemy- évangéliser par amitié

Année C : samedi de la 20e semaine ordinaire (litco20s.10)  

 Jn 1,  45-51 ; Ap 21,9b-14 : évangéliser par l’amitié

Quelle belle histoire d’amitié ! Philippe et Nathanaël étaient proches l’un de l’autre. Philippe posait sur Nathanaël un regard de bienveillance, un regard qui lui disait comment il était important dans sa vie. Ce regard ouvre sur des échanges en profondeur. C’est la conclusion que l’on peut tirer de la relation entre Philippe qui s’empressa de faire connaître à son ami Barthélémy ou Nathanaël ce qui lui arrivait.  Celui dont il est écrit dans la loi de Moïse et chez les Prophètes, nous l’avons trouvé : c’est Jésus, fils de Joseph, de Nazareth

Philippe et Nathanaël étaient de très grands amis de sorte que Nathanaël n’a pas mis en doute la réaction de Philippe en craignant de le voir s’éloigner de lui. De Nazareth, peut-il sortir quelque chose de bon ? Philippe n’a pas argumenté. Il l’a invité à voir. Le mot revient cinq fois dans ce passage. Viens et vois. 

Voyons-nous l’empressement de Philippe à partager sa découverte ? Il ne pouvait garder pour lui sa  joie, véritable trésor, d’avoir rencontré Jésus, celui dont il est écrit dans la loi. Il a choisi de partager sa joie au lieu de l’enfouir pour qu’elle finisse par s’éteindre (cf. Mt 25, 14-30). L’enthousiasme de Philippe a conduit Nathanaël à dépasser sa surprise d’entendre que quelqu’un de grand puisse sortir de Nazareth. Il est allé voir ce Jésus que lui présentait son ami. Et le déclic s’est produit entre Jésus et lui.

Oui, quelle belle histoire d’amitié vraie ! Quelle belle rencontre ce fut pour Nathanaël ! Il a choisi à son tour l'amitié de Jésus. Ensemble, Philippe, Nathanaël, Jésus et d’autres ont transformé leur amitié en fraternité. Je ne vous appelle plus serviteur, mais ami (cf. Jn 15, 15). 

Il n’y a pas, il me semble, de fraternité, de communauté de disciples, sans d’abord avoir été ami. Quand Jésus en appelle un, il semble qu’il en appelle en même temps un autre. Ce matin, c’est Philippe et Nathanaël. Avant, c’étaient  les frères Jacques et Jean. L’amitié est contagieuse, elle se propage et se partage. Elle se moque des différences, elle s’en nourrit même et fait basculer dans la fraternité, dans une communauté de foi.

L’amItié précède toujours la formation d’une communauté. C’est l’amitié des frères de Tibbirine qui a fait basculer dans l’émerveillement les gens vivant autour du monastère. C’est l’amitié qui conduit à l’amour conjugal. C’est l’amitié qui pousse deux amis à  lancer ensemble une entreprise à risque. C’est l’amitié avec l’une ou l’autre d’entre vous qui vous conduit à vivre ici en communauté. C’est l’amitié de pasteurs, leur proximité avec la rue, qui ouvre le chemin  à former une communauté.

C’est l’amitié d’un ami avec son ami sur Facebook, Snapchat, Twitter, Instagram, Facetime qui engendre une communauté d’amis virtuels, mais réels aussi. C’est comme si elle était avec moi tout le temps, me disait récemment quelqu’un. Les réseaux sociaux créent des liens d’amitié que l’on ne soupçonne pas. C’est l’amitié qui unit cette femme de 37 ans et ce jeune de 24 ans qui chaque année, se retrouvent une semaine à Lourdes pour aider malades et handicapés et former avec eux une communauté d’accompagnateurs hospitaliers. Georges Brassens chantait dans les Copains d’abord : au rendez-vous des bons copains [...].  Quand l’un d’entre eux manquait à bord, c’est qu’il était mort. 

L’apocalypse se termine par l’éloge de l’amitié, décrit sous l’image des sept coupes remplies. : Viens, je te montrerai la Femme, l’Épouse de l’Agneau. Il m’emporta sur une grande et haute montagne ; il me montra la Ville sainte, Jérusalem, qui descendait du ciel, d’auprès de Dieu : elle avait en elle la gloire de Dieu […]. La muraille de la ville reposait sur douze fondations. Voilà ce que montra Philippe à Nathanaël.

Le message est simple : toute vie chrétienne commence par une annonce qui parvient jusqu’à nous à travers un ami, un témoin pour se poursuivre ensuite dans une rencontre personnelle avec Jésus. Que notre amitié avec notre monde les rapproche de Dieu. AMEN

Évangile: 
Année: 
Épitres: 
Pérode: 
Date: 
août, 2019

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.