Vous êtes ici

Ajouter un commentaire

2019-C-Jn 5, 17-30- mercredi 4e semaine carême - il est minuit et cinq

Année C : mercredi de la 4e semaine du carême (litcc04me.19) 3 avril
Jn 5, 17-30 : il est minuit et cinq

Écoute et tu arriveras. La règle de saint Benoît s’ouvre sur un appel : écoute.  Elle se conclut, et nous l’oublions, sur une affirmation : tu arriveras. Cela pourrait faire une belle devise de vie. Jean nous présente ce matin la devise privilégiée de Jésus, une autre belle devise de vie : si tu entends, si tu crois. Il écrit : celui qui entend ma parole est transféré (passé) de la mort à la vie. Dans sa première lettre, il écrit : nous savons, nous, que nous sommes passés de la mort à la vie (1 Jn 3, 14).  La culture d'aujourd’hui n’entend plus ses paroles. Elle a rompu la relation inaugurale entre l’humain et son terme, la résurrection ; entre le lien indélébile qui unit l’être humain à Dieu.

Mais qu’est-ce qu’entendre ? Quand nous écoutons ou nous entendons, nous voyons des événements, des situations qui autrement passeraient inaperçus dans nos  vies. Sans entendre, nous ne voyons rien. Mais, je peux décider de ne pas vouloir entendre et écouter. 

Dans l’ordre de la foi, entendre c’est «voir» l’heure de Jésus. C’est vivre son heure. C’est «voir» sa manière de vivre qui fait vivre (Jn 5, 21). Il ne s’agit pas de reconstituer dans notre tête une scène du passé, fut-elle celle du Golgotha (voir Jésus ne sera jamais un regard en arrière ou révolu), mais de «voir» que nous vivons aujourd’hui l’heure de la croix. Comme nous aimerions que cette heure de la croix ne s’abatte pas sur notre Église !

Durant tout ce déchainement du mal qui atteint des enfants, détruit des existences, brise la confiance dans l’Église et qui fait mal, très mal, je lis sur internet ces mots très forts et courageux d’un évêque auxiliaire de Lyon, qui est lui-même au cœur de la crise de confiance de l’Église de Lyon, dire, et il rejoint en cela le pape François : je préfère une Église pauvre et vraie qu’une Église prestigieuse et fausse.

Présentement, la tentation est forte de débarquer de cette Église pauvre et vraie, de nous distancier de cette Église humiliée par tant de scandales, qui a perdu sa dignité. Nombreux sont ceux et celles qui ne désirent plus appartenir à cette Église, qui n’ont plus envie d’investir temps et énergie pour elle. C’est oublier que c’est au pied de la croix, sur la croix, dévêtu de toute gloire ou gloriole, que s’accomplit l’heure de Jésus.  Pouvez-vous boire à la coupe que je boirai ? (Mt 20, 22)

Si tu es le fils de Dieu, descends de la croix, crie le larron crucifié avec Jésus. Nous souhaiterions bien que Jésus nous descende de la croix actuelle. Écoutons sa réponse : arrière Satan, tu ne vivras pas seulement de gloire, de faim humaine.

Dans un livre d’une grande lucidité, l’auteur Martin Werlen écrit qu’il n’est pas minuit moins cinq, mais bien minuit et cinq. Ce «voir» ne le décourage pas. Il appelle à «voir» que l’heure de Jésus le tient là où il est bien minuit et cinq et qu’il n’est jamais trop tard . Jésus se tient là où tout espoir semble perdu. Ce livre m’a fait du bien à lire au moment où tout semble trop tard.

À Cana, il était trop tard, mais le vin n’a pas manqué. Pour Marthe et Marie, il était trop tard.  Jésus est arrivé trop tard sur la barque coulant dans la tempête. Trop tard pour le larron mourant, ce premier canonisé de l’histoire  par Jésus lui-même.


Pour qu’il ne soit pas trop tard, il faut redire non seulement quand ça va bien, mais aussi aux heures où tout semble s’écrouler : entre tes mains, je remets mon esprit.

À votre contemplation. Ce qui est dit d’Isaïe dans la première lecture s’adresse à chacun d’entre nous. Je t’ai façonné, établi, pour que tu sois l’alliance du peuple, pour relever le pays, restituer les héritages dévastés et dire aux prisonniers : sortez! Aux captifs des ténèbres : montrez-vous.

Oui, le Seigneur est tendresse, lent à la colère et plein d’amour. AMEN.
 

Évangile: 
Année: 
Pérode: 
Date: 
mars, 2019

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.